Houphouëtistes, semeurs de vent

Mardi 3 Juillet 2012 - 04:11


Houphouëtistes, semeurs de vent
Lors de la cérémonie de clôture du forum de réconciliation que le président Laurent Gbagbo a organisé en 2001, il a sorti un pan de sa relation avec le président Houphouët Boigny qui est demeuré culte dans l’esprit de tous ceux qui se souviennent encore de ce moment de communion du peuple ivoirien. Je me demande aujourd’hui, à la lumière de la gouvernance des héritiers d’Houphouët, si nous avons compris de part et d’autre la profondeur de ce soupir du président Houphouët à l’endroit de son opposant d’alors : « Hélas ! Tu me ressembles ». Le vieux s’était reconnu dans le combat de son opposant pour l’indépendance totale de la Côte d’Ivoire et perçu dans son âme, son propre combat pour la stabilité ou pour la paix. Ils étaient opposés, et même farouchement opposés au point que certains aficionados ont vu dans le combat politique, un combat à mort qui aurait emporté le vieux. Mais ils avaient également des choses en partage. Ils aimaient profondément leur pays pour faire la politique avec sagesse et mettre leur peuple a l’abri des menaces des groupes terroristes de tout genre. Houphouët Boigny a dirigé ce pays pendant 33 ans. On peut lui reconnaitre, avec du recul, qu’il a tout fait, jusque plonger dans certaines compromissions politiques pour préserver ce pays de la guerre. On doit ce qu’on a appelé « le miracle ivoirien » à la stabilité relative qu’il a entretenue durant son règne. Parce qu’en réalité, la stabilité est le véritable facteur de développement d’un pays. Les investisseurs, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs ont bien plus besoin de stabilité que de la démocratie qui n’est qu’un aspect de la tranquillité dont a besoin l’environnement des affaires. Laurent Gbagbo n’a pu conserver cette paix. Mais, personne ne peut honnêtement dire qu’il ne s’est pas battu comme un beau diable pour ramener la paix dans ce pays. Le forum national de réconciliation, les couleuvres de Linas Marcoussis, le dialogue direct, les accords de Ouagadougou… même le recomptage des voix alors que le Conseil Constitutionnel le déclarait vainqueur, sont les sacrifices consentis par un homme qui voulait éloigner coûte que coûte les démons de la guerre de son pays. Alassane Ouattara et toute sa coalition Rhdp se sont précités pour s’autoproclamer houphouëtistes, arnaquer moralement le peuple et arracher la pouvoir. Mais depuis qu’ils l’ont, leur langage dirime avec celui des hommes de paix. La rancœur, la violence de tout genre, la haine, le discours hautain et inutilement méchant, les menaces, les exactions… voilà ce qu’ils sèment partout comme vent. Et voila que s’amoncelle à l’horizon de la Côte d’Ivoire une tempête sans nom. Quelqu’un a dit que les menaces des terroristes sont faits contre les pauvres populations qui n’ont pas la logistique pour s’en prémunir. Je lui ai répondu que mettre constamment son peuple en danger c’est cela qu’on appelle gouverner, pas pour lui, mais contre lui.

Joseph Marat





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !