Histoire/ Le règne de Mobutu durant la guerre froide

Vendredi 6 Juillet 2012 - 07:31


Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wazabanga
Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wazabanga
"Le léopard de Kinshasa", second président de la République démocratique du Congo de 1965 à 1997.
 
Après avoir organisé le coup d’État qui précipita la chute de Patrice Lumumba, en juin 1960, deux mois après la proclamation d’indépendance du Congo, le général Joseph-Désiré Mobutu prit le pouvoir de l’ancien Congo belge en renversant son président, Joseph Kasa-Vubu, lors d’un second putsch réalisé en 1965.
Ce sont les puissances occidentales qui installèrent Mobutu au pouvoir. Le président Eisenhower en personne commanda l’exécution de Lumumba. Afin de parvenir àleur fin, ils conçurent le « Project Wizard » ou «Projet sorcier ». Il impliquait les membres les plus hauts placés du gouvernement congolais dans la chute de Lumumba : le président Kasavubu, le chef d’état-major des armées Mobutu ou encore le président du Sénat Iléo. Ce projet fut chaperonné par la CIA, en accord avec Eisenhower et le « Special Group » ou Conseil de Sécurité Nationale. La CIA fut autorisée par ce « Special Group » à aider financièrement Mobutu. Par la suite, soutenue par la Belgique, elle fournit l’attirail et les techniques militaires nécessaires à la formation d’une armée. Quant à l’ONU, elle finança des miliciens congolais à la solde de Mobutu. En 1971, le Congo changea de nom et devint le Zaïre.
Mobutu fut un pion important dans l’échiquier états-unien pour lui permettre de réaliser ses principaux objectifs : contrôler la région, y empêcher l’expansion de l’URSS et profiter des multiples ressources du sous-sol zaïrois (cobalt, cuivre, etc.). Le « Léopard de Kinshasa » profita de ses appuis pour s’enrichir jusqu’à posséder l’une des fortunes les plus conséquentes de la planète, supérieure à la dette du Zaïre à l’époque. Tout cela se fit au détriment d’une population congolaise totalement démunie qui vit sa dette tripler, jusqu’à atteindre les 12,5 milliards de $, en 1997. Les historiens attribuent à son régime le mot « kleptocratie », Mobutu ayant lui même déclaré : « Enrichissez-vous, et si vous volez, ne volez pas trop en même temps. Vous pourriez être arrêtés. Volez intelligemment, un peu à la fois.».
L’Occident s’est servi du Zaïre pour annihiler toute tentative soviétique de prospérer en Afrique. La CIA lutta contre tous les régimes africains soutenus par l’URSS à travers Mobutu. La “Françafrique” y trouvait aussi son intérêt et considérait le dictateur comme « l’homme incontournable ». Par son intermédiaire, elle conforta ses positions dans plusieurs pays d’Afrique. La fin de la guerre froide lui fit perdre le soutien des Etats-Unis mais pas de la France, ni de la Belgique. Mobutu occupa son poste de dictateur jusqu’en 1997, année de son décès.

Par Raphaël DELLAVALE

Source: Les yeux du monde. 17 décembre 2011




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !