Histoire/Hommage à Marie Koré, Goly Gbaouzon, Léonie Richardo: Femmes pionniaires du combat pour la libération de la Côte d'Ivoire

Vendredi 14 Mars 2014 - 13:57


Sur cette photo  , ces trois patriotes étaient assises à la prison coloniale de Grand-Bassam comme Simone Gbagbo aujourd'hui dans les geôles du Nord(Odienné).
Sur cette photo , ces trois patriotes étaient assises à la prison coloniale de Grand-Bassam comme Simone Gbagbo aujourd'hui dans les geôles du Nord(Odienné).
Les Ivoiriens ont oublié celles -là mêmes qui avaient dit non aux colons de 1949 à 1950, et qui ont été condamnées à la prison coloniale de Grand-Bassam pour leur détermination et leur sens de patriotisme. C'étaient les patriotes:Marie Koré,Goly Gbaouzon, Léonie Richardo.Personne ne rend hommage à ces grandes figures de la lutte patriotique qui ont été fusillées par l'armée coloniale française.Aucune rue ou Université ne porte leurs noms pour simplement symboliser et immortaliser leur lutte.Elles sont aujourd'hui dans les oubliettes comme Biaka Boda, Ernest Boka et d'autres patriotes. A quoi sert-il de mener des luttes de libération si l'histoire et la mémoire des premiers qui sont morts pour nous ne sont pas respectées et enseignées à la jeunesse ivoirienne?Sur cette photo  , ces trois patriotes étaient assises à la prison coloniale de Grand-Bassam comme Simone Gbagbo aujourd'hui dans les geôles du Nord(Odienné).
Voici ce qu'avait dit la patriote Marie Koré avant son assassinat:
« Toutes les misères que l’on nous fait subir actuellement, c’est à cause de l’argent que les colonialistes tirent de notre pays. C’est pour cela que l’on emprisonne nos maris, nos frères et nos enfants, c’est pour cela qu’on nous impose de façon exorbitante. Mais cet argent provient en grande partie des dépenses que nos maris font pour nous les femmes. Si nous décidons de nous priver de tout ce qui est superflu et qui est si cher, c’est autant de bénéfices qui échapperont à ces colonialistes. Nous avons là le moyen de les toucher sérieusement. »
<<Et l’idée lancée s’est transformée en force matérielle en pénétrant les masses. Quelle leçon, camarades, pour ceux qui prétendent qu’il n’y a rien à faire contre le colonialisme. Non, le colonialisme n’est ni invulnérable, ni invincible ! >>

Liadé.G




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !