Hausse des tarifs de l’électricité  – Christian Vabé (Président du RPCI-AC): «  Ivoiriens, ne payez plus vos factures d’électricité  ».  «  Soyez à l’écoute des mots d’ordre imminents  »

Mercredi 3 Août 2016 - 23:27


Christian Vabé Président du RPCI-AC
Christian Vabé Président du RPCI-AC
Importante déclaration à la Nation du Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (RPCI-AC) concernant la crise de l’électricité.
Le rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (RPCI-AC) lance un appel solennel au peuple de Côte d’Ivoire de ne plus payer ses factures d’électricité jusqu’à la baisse pleine et entière des tarifs d’électricité.
Le RPCI-AC félicite le peuple de Côte d’Ivoire pour avoir répondu à son appel en se mobilisant massivement pour dire non à la hausse des prix du courant et à l’arrestation et au jugement des étudiants de l’université Félix Houphouët Boigny.
Le RPCI-AC constate qu’en pleine crise de l’électricité, alors que la consommation locale est très insatisfaite, le Président Alassane Ouattara a augmenté la  fourniture d’électricité au Burkina Faso, la faisant passer de 70 megawatts à 80 megawatts.

Pour le RPCI-AC, cette augmentation est très indécente dans la période actuelle, car une telle augmentation aurait dû intervenir si et seulement si la consommation des ivoiriens est satisfaite. Ce qui n’est pas le cas vu des dernières émeutes nationales contre la hausse des tarifs de l’électricité sur toute l’étendue du territoire national.
En conséquence  :

Le RPCI-AC appelle le Président Alassane Ouattara à annuler purement et simplement cette hausse brutale et incompréhensible des prix du courant en Côte d’Ivoire.
Le RPCI-AC appelle le chef de l’Etat à cesser de se cacher derrière la compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) et à baisser sans délai les tarifs de l’électricité en les ramenant  à leur niveau initial d’avant hausse.
Le RPCI-AC appelle solennellement le peuple ivoirien à ne plus payer ses factures d’électricité sur toute l’étendue du territoire national jusqu’à nouvel ordre, c'est-à-dire jusqu’au retour des tarifs de l’électricité à au moins leur niveau initial d’avant hausse.
Pour le RPCI-AC, ce n’est pas la première fois qu’une telle mesure est prise. De 2002 à 2011 sous la présidence de Laurent Gbagbo, les populations des zones sous contrôle de la rébellion des forces nouvelles de Bouaké à Korhogo, ne payaient pas leurs factures d’électricité, dans un souci de réconciliation nationale.
 
Le RPCI-AC lance un appel  à la vigilance et  rester à l’écoute de ses  mots d’ordre imminents concernant les problèmes de la nation, car l’heure est grave

Vive la Côte d’Ivoire
Que Dieu bénisse et protège la Côte d’Ivoire
Fait  à Paris le 02 Août 2016
Pour le RPCI-AC
Christian Vabé
Président
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017