Guillaume Soro conspué à Paris par des patriotes résistants.

Mardi 3 Juillet 2012 - 00:45


Guillaume Soro conspué à Paris par des patriotes résistants.
Dans la journée du dimanche 1 juillet, une dépêche de l’Agence ivoirienne de Presse (AIP) annonçait une audience du président du parlement français, Claude Bartolone, devant être accordée à son homologue ivoirien, Guillaume Soro, à la date du 2 juillet 2012. Ayant pris connaissance de cette information, les patriotes ivoiriens ont décidé d’accueillir le «boucher de Ferké» A cette fin, un sms et des messages sur facebook ont circulé toute la nuit du dimanche et dans la mi-journée du lundi, dans le but de mobiliser les ivoiriens. Une mobilisation en vue de réserver un accueil particulier à l’hôte de Claude Bartolone. Les manifestants tenaient à dénoncer cette réception accordée au «bourreau» des ivoiriens, à un «criminel» violant perpétuellement les droits de l’homme depuis le 19 septembre 2002 avec sa rébellion du MPCI (Mouvement patriotique de Côte d’Ivoire), rebaptisée successivement FN (Forces Nouvelles) et FRCI (Force républicaine de Côte d‘Ivoire). Ils voulaient également exprimer leur indignation à la France. Le pays dit des droits de l’homme, qui prend plaisir à recevoir Guillaume Soro, dont le penchant pour la violation de ces droits est connu de tous.
Ceux qui ne pouvaient se rendre à la manifestation, pour diverses raisons, ont procédé autrement. Ils ont fait une télé-manifestation via le téléphone. Ayant eu connaissance du numéro de la ligne téléphonique de l’Assemblée nationale, plusieurs patriotes ivoiriens ont appelé pour protester contre cette audience accordée au «boucher de Ferké». Le standard du palais Bourbon a craqué, après un flux important d’appels en un temps record.
La manifestation n’étant pas autorisée, elle a été perturbée par la réaction policière. Toutefois, la présence des manifestants sur les lieux a quelque peu troublé le cours normal de l’audience. 15 minutes seulement ont été accordées à Soro, qui a vite fait de quitter les lieux.
Cette audience est bien la preuve que Soro n’avait pas fuit la France, contrairement à ce qui avait été dit, suite à la plainte déposée contre lui par Michel Gbagbo.

ZEKA TOGUI.
 
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !