Guerrières et guerriers de la démocratie et de la paix

Vendredi 16 Mai 2014 - 02:13


S’adressant le mardi 13 mai 2014 aux populations de Taabo, Guillaume Soro, l’ex-chef de la rébellion sanguinaire qui a détruit la vie de milliers d’Ivoiriens et dévasté la Côte D’Ivoire, a cru bon de fustiger ceux qu’il a appelés les nouveaux guerriers. Soro voulait ainsi parler des militants du FPI et des démocrates ivoiriens qui se dressent courageusement contre la dictature de son maître Alassane Dramane Ouattara et se mobilisent activement pour sauvegarder les acquis démocratiques  enregistrés depuis la proclamation du multipartisme en 1990.

Même s’il fait chaque jour des efforts surhumains pour le cacher  pendant toutes ses apparitions publiques, tout le monde sait désormais que le petit gros criminel a perdu la sérénité en sentant se rapprocher sa fin.Car en réalité, Soro ira bientôt en prison à la CPI.Pour toute sa vie ou pour au moins un demi-sècle.Cette curieuse tournée nationale qu’il mène tambour battant n’est ainsi qu’un prétexte grossier pour tenter par anticipation de s’expliquer, de justifier ses horribles crimes et d’apparaître comme un justicier et un homme de paix.

Soro se sent perdu et se débat donc aujourd’hui pour essayer d’échapper à son triste destin.Parfois il lui arrive même de laisser transparaître son amertume et sa haine envers Alassane Dramane Ouattara pour l’avoir conduit dans cette impasse mortelle.On l’a vu ainsi le samedi 10 mai à Sikensi, une des étapes de sa randonnée, dénoncer publiquement la mal gouvernance et le rattrapage ethnique qu’il a pourtant contribué à installer en Côte D’Ivoire.Devant tant d’irresponsabilité et de cynisme, c’est avec raison qu’indignés, les esprits des nombreux morts et suppliciés l’ont chassé de Tiassalé le lundi 12 mai 2014 à travers un mystérieux vent violent qui s’est brusquement déclenché et a mis fin à son meeting.Les populations ont vu, les populations ont compris.

La théorie du bon rebelle et du mauvais rebelle inventée et développée par Guillaume Soro triomphera-t-elle bientôt à la CPI? L’ex-chef de la rébellion sera-t-il à l’aise devant les juges de la CPI comme l’est actuellement son ex-compagnon fesciste Charles Blé Goudé qui n’a vraiment rien à se reprocher?Nous n’y croyons pas.Quelle mérite y a-t-il à massacrer des populations civiles, à multiplier des génocides et des atrocités pour prendre le pouvoir alors que la démocratie et le suffrage universel restent la voie indiquée quand l’on se dit majoritaire? Quelle honte y a-t-il à défendre la liberté et la démocratie par des moyens pacifiques?Beaucoup de personnes attendent de pied ferme Guillaume Soro à la CPI pour en savoir davantage.

Oui, nous sommes les guerrières et les guerriers de la démocratie et de la paix.Nous luttons avec nos plumes et nos arguments pour convaincre et non avec des canons et des bombes pour vaincre.Nous n’avons pas les mains souillées de sang innocent, nous n’avons pas la conscience troublée.Les militants du FPI, les démocrates, les patriotes et souverainistes ivoiriens sont des soldats de la liberté et de la démocratie.Nous marchons la tête haute vers l’avenir alors que Dramane Ouattara, Guillaume Soro et consorts marchent vers le passé.Nous avons foi en notre combat et nous croyons en la justesse de notre choix.La Côte  D’Ivoire de la délinquance politique, du mensonge et du crime va bientôt disparaître pour laisser la place à la Côte D’Ivoire des valeurs nobles et de l’éthique.Laissons donc Guillaume Soro  s’agiter, il est pris au piège de la cupidité, de l'ambition et du crime, son sort est scellé.Qui cherche trouve.

 
Océane Yacé, Politologue, Monaco.
oyace84@gmail.com




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !