Gouvernance par ordonnance : Ouattara veut se débarrasser totalement du Pdci

Mardi 9 Avril 2013 - 05:49


Gouvernance par ordonnance : Ouattara veut se débarrasser totalement du Pdci
L’Assemblée nationale se réunit demain matin en session extraordinaire sur convocation de son président Guillaume Soro Kigbafori. A l’ordre du jour, examen et adoption du projet de loi autorisant Ouattara à gouverner par ordonnance au cours de cette année 2013. La volonté de Ouattara de gouverner par ordonnance répond, à l’analyse, à un seul souci, se débarrasser totalement du Pdci-Rda.

Pour écarter le Pdci de la gestion des affaires de l’Etat, Ouattara veut gouverner par ordonnance. Parce que gouverner de cette façon lui permettra d’éviter l’avis des députés du parti de Bédié sur d’importantes lois, du reste controversées, Il s’agit notamment des lois sur le foncier rural et la nationalité.

Selon des sources informées, ce sont ces deux projets de loi en préparation qui seraient à l’origine de l’éviction d’Ahoussou Jeannot du poste de Premier ministre et du renvoi des ministres Banzio Dagobert et Christine Yoman du gouvernement. Ahoussou Jeannot et Banzio s’opposaient catégoriquement à la modification des deux lois, quand Christine Yoman, elle, proposait un référendum sur les deux questions compte tenu du fait qu’elles touchent hautement aux intérêts de la Côte d’Ivoire. Evidemment, cela n’a pas été du goût de Ouattara qui a sa petite idée derrière la tête. Il a donc décidé de se séparer du «gênant» Premier ministre et des deux ministres «insoumis».

Ayant remplacé Ahoussou Jeannot- le choix du Pdci- par son ami personnel Daniel Kablan Duncan qui, bien qu’étant membre du Pdci n’est pas le choix de ce parti, Ouattara croyait avoir mis sous l’éteignoir le vieux parti de Bédié. Mais l’examen du projet de loi sur le mariage va lui donner la preuve du contraire. Tout le monde le sait, les députés du Pdci s’étaient au préalable opposés au projet de loi sur le mariage lorsqu’il a été déposé sur la table du parlement. Ouattara a dû user de chantage, en menaçant notamment de chasser le Pdci du gouvernement pour que les députés dudit parti entrent dans les rangs. Mais n’empêche que tout le monde a compris que c’est par contrainte que les députés Pdci ont laissé finalement passer la loi sur le mariage en l’état. Qu’en sera-t-il alors des lois sur le foncier rural et la nationalité qui touchent hautement à l’existence même de la Côte d’Ivoire en tant qu’Etat souverain ? Ouattara réussira-t-il une fois encore à faire plier le Pdci par chantage ? Rien n’est sûr. Il a donc choisi la solution la plus facile qui consiste à se débarrasser des députés du parti de Bédié en gouvernant par ordonnance. Par ceci, Ouattara veut clairement indiquer au Pdci qu’il n’a plus besoin du Rhdp pour gouverner la Côte d’Ivoire. Le Secrétaire général par intérim du RDR, Amadou Soumahoro l’a dit en soulignant qu’«en 2015, Ouattara sera candidat et il ira seul aux élections». Il appartient au parti de Bédié de bien percevoir le message et d’en tirer les conséquences.

Boga Sivori
bogasivo@yhoo.fr
 

 



Publié le mardi 9 avril 2013  |  Notre Voie




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !