Goodluck Jonathan / Le Zorro de 2011 impuissant face à Boko Haram?

Alors que la secte islamo-terroriste Boko Haram fait feu de tout bois et continue à causer des milliers de morts au Nigéria, le régime du président Goodluck Jonathan est aux abonnés absents. Une démission de l’Etat qui crée le désarroi au sein des populations qui se sentent trahies après l’enlèvement impuni de plus de deux cents lycéennes…

Mercredi 14 Mai 2014 - 05:36


Goodluck Jonathan est aux abonnés absents
Goodluck Jonathan est aux abonnés absents
« Goodloock Jonathan peut marier sa fille à coup de millions de dollars pendant que nos filles sont détenues et certainement entrain d’être violées tous les jours par leurs ravisseurs. Il faut qu’on nous rendent nos enfants… » Et vlan ! C’est en ces termes que la porte-parole du mouvement né à la faveur de l’enlèvement des 200 lycéennes vient d’apostropher, le régime nigérian. Le président Nigérian Goodluck Jonathan est donc désormais dans ses petits souliers. Le Zorro de 2011 contre le président Laurent Gbagbo lors de la crise post-électorale ivoirienne n’est plus qu’un petit président plus connu aujourd’hui dans le milieu people après avoir organisé un mariage pompeux à sa fille qu’a sa capacité de protéger ceux qui l’on élu. Actuellement, les nigérians déboussolés face à la menace Boko Haram cherchent leur président.

UN PRÉSIDENT IMPUISSANT….UNE ARMÉE INCAPABLE…

Or donc, l’homme à l’éternelle robe et au melon bouffant la moitié de sa tête qui menaçait d’exterminer tous les démocrates ivoiriens si Alassane Dramane Ouattara n’était pas installé de gré ou de force au pouvoir en Côte d’Ivoire en 2011, n’avait pas d’armée? Plus de 200 lycéennes nigérianes enlevées le 14 avril à Chibok par la secte terroriste sans que les soldats nigérians qui hier, sous le couvert de l’ECOMOG jouaient les gros bras dans la sous-région Ouest africaine, ne soient capables de donner le moindre espoir aux parents des victimes.

Plus que jamais déterminée face à un président impuissant, c’est la secte terroriste qui dicte désormais ses règles à Lagos réduit à un appel au secours à l’occident. Les jeunes lycéennes enlevées par la secte viennent d’être présentées dans une vidéo. Habillées de longs voiles noirs et gris laissant juste leurs visages découverts, on a aperçu des gamines résignées et déboussolées psalmodiant des versets coraniques assises à l'air libre sous des arbres, dans un lieu non-identifié. Lire la suite....




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !