Garçon cherche argent à la sueur de son bazooka

Mercredi 8 Janvier 2014 - 21:13


Garçon cherche argent à la sueur de son bazooka
Vaccinés, initiés et formés par des femmes, les hommes deviennent pires en matière de prostitution. Surtout pendant la période des fêtes. Dans les communes chics d’Abidjan, des affiches sont visibles à certains endroits avec des messages plus que surprenants. «Homme de compagnie à tout faire à louer par femme nantie pour passer les fêtes de fin d’année. Location à l’heure, la journée, la soirée et plus. Contact…» Galère est trop. Des mecs aux physiques de rêve et aux prouesses sexuelles à faire pâlir de jalousie de nombreux acteurs de film X, cherchent leur pitance à la force de leurs coups de rein et à la sueur de leur zizi. Les femmes ont ouvert le chemin de la prostitution, les hommes l’élargissent. Diplômés et par manque de travail au Dramanistan, ils préfèrent se vendre plutôt que de devenir Dozo de circonstance, Frères Cissé sans matricule, braqueurs dans la cité, coupeurs de route… Et ne croyez pas qu’ils n’ont pas de clientes hein ! En période de fête, beaucoup d’hommes inventent des missions, des réquisitions, des gardes ou d’autres arguments pour délaisser la compagne officielle afin de rejoindre la compagne officieuse. Et comme maintenant, c’est le parallélisme des formes (quand monsieur sort, madame aussi sort), les femmes cherchent à se consoler pour ne pas voir leur fête gâchée. Faute de trouver un ex ou un prétendant libre, louer les services de ces hommes est une option sérieuse. Il y a aussi des veuves, des divorcées, des femmes au physique ingrat qui constituent un marché potentiel pour ces hommes à tout faire en contrepartie de billets de banque. Vraiment, vivre au Dramanistan est très dur…

Rman Bléwé

Source: Bôlkotch / N°0078 du vendredi 3  au jeudi 9 janvier 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !