GRADDH-AFRIQUE soutient mes fonctionnaires ivoiriens en grève et demande au chef de l'Etat de recevoir leurs syndicats.

Samedi 14 Janvier 2017 - 21:52


COMMUNIQUE :

Depuis le lundi 9 janvier 2017, répondant à l’appel de leurs différents syndicats, les Fonctionnaires de Côte d’Ivoire ont entamé une grève d’une semaine, qui paralyse la quasi-totalité des services du pays. Les revendications des grévistes sont nombreuses, dont la principale concerne la Retraite.

Que ce soit dans les secteurs de l’Education (surtout), de la Santé ou des Finances, le mouvement est très largement suivi et le pays paraît immobilisé ; et les populations ivoiriennes sont abandonnées dans leur détresse.

Pendant ce temps :

Après les mutins qui attendent bruyamment à Bouaké les Milliards à eux promis par le Chef de l’Etat Alassane OUATTARA ; ce sont les Députés fraichement élus qui savourent leur victoire autour de leur nouveau président de l’Assemblée nationale réélu, le chef de l’ex-rébellion des forces nouvelles, Guillaume K. SORO ; tandis que le partage du « Gâteau-Ivoire » se poursuit, dans le rattrapage ethnique, avec les nouveaux Ministres RHDP, le nouveau Premier Ministre Amadou Gon COULIBALY et le nouveau Vice-président nommé, M. Daniel Kablan DUNKAN.

GRADDH-AFRIQUE, au regard de cette situation de déni d’équité, de justice et d’égalité entre les Citoyens ivoiriens, du fait des dirigeants de l’Etat de Côte d’Ivoire, qui établissent des discriminations dans le traitement des problèmes sociaux et la redistribution des richesses du pays, adopte ce qui suit.

  1. GRADDH-AFRIQUE exprime sa solidarité totale avec Fonctionnaires de Côte d’Ivoire, pour leur grève légitime !

  2. GRADDH-AFRIQUE dénonce et condamne cette politique de Tribalisme et de Clientélisme mise en œuvre par le régime de M OUATTARA ; qui favorise des mutins, au détriment de l’ensemble de la population ivoirienne.

  3. GRADDH-AFRIQUE invite le Chef de l’Etat Alassane OUATTARA à recevoir les syndicats des Fonctionnaires, et à trouver les solutions idoines à leurs revendications.

  4. GRADDH-AFRIQUE prévient que si les injustices et la politique de deux poids-deux mesures persiste dans le pays, les populations pourraient finir par se soulever, et contre ces mutins-chanteurs et contre ces dirigeants-égoïstes…


 

Fait à Hambourg, Allemagne, le 13 Jan. 2017

Pour GRADDH-AFRIQUE

Le Président

Dr BOGA Sako Gervais

 
                                         GRADDH-AFRIQUE:  Groupe de Réflexion et d’Actions pour la Démocratie et les Droits de l’Homme en Afrique

 

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017