Front uni de l’opposition: LIDER et des partis du CPD se démarquent

Dimanche 26 Janvier 2014 - 16:15


Mamadou Koulibaly, président du LIDER
Mamadou Koulibaly, président du LIDER
A l’initiative du Front populaire ivoirien (FPI), une rencontre a eu lieu jeudi dernier avec des partis membres du Cadre permanent de dialogue à l’effet de mettre sur pied un front uni de l’opposition. Sans Lider et d’autres partis membres du CPD. Dans une déclaration dont Le Nouveau Courrier a reçu copie hier vendredi 24 janvier, Lider, s’explique mal que le FPI associe «son cadre de discussion» à celui du CPD. Alors que toutes les parties prenantes n’y ont pas été conviées, notamment Lider. «En tant que parti membre du Cadre permanent de Dialogue (CPD), Lider s’étonne de ce que le nom de ce cadre soit associé à ce front alors que nous n’y avons pas participé», lit-on dans le communiqué. En dépit de ces remarques, Lider trouve l’initiative louable dans la mesure où son président avait par le passé appelé à la formation d’une coalition partageant une même vision, celle de mettre sur pied un programme de rupture en vue de la présidentielle de 2015. Cette coalition telle que pensée par Lider ne devait pas se limiter à n’avoir pour membres que les partis politiques encore moins ceux ayant participé à un quelconque dialogue. Bien au contraire, cette coalition doit selon eux, regrouper en son sein toutes les forces vives de la nation. Pour Lider, cette coalition devrait s’appuyer sur des thématiques précises, notamment la réforme de la CEI, l’adoption d’un statut de l’opposition, le recensement général de l’habitat, l’actualisation de la liste électorale et la réforme du secteur de la sécurité. Comme pour dire que l’opposition dans toutes composantes doit nourrir un même objectif en vue de parvenir à un climat plus apaisé pour garantir des élections paisibles et transparentes. Toujours sur la même question, les autres partis membres du CPD, à savoir le Cap-Udd, MNC Alternative, le RPC-Paix, l’UDT-CI et  le RPCI ont salué à sa juste valeur l’initiative du FPI, tout en faisant savoir à l’opinion nationale et internationale qu’«ils ne se reconnaissent pas dans les décisions issues de cette rencontre».

H.D
Source: Le Nouveau Courrier N° 983 Du Samedi 25 au Dimanche 26 Janvier 2014





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !