Front du Refus et Coalition du Non: Déclaration liminaire suite à la marche nationale du vendredi 28 octobre 2016

Dimanche 30 Octobre 2016 - 07:42




 

Ce vendredi 28 octobre 2016, les partis du front du refus et de la coalition du NON ont organisé une marche pacifique contre la tenue du référendum du 30 octobre 2016. Cette marche historique qui a rencontré une adhésion populaire sans précédent sous le régime dictatorial de Ouattara, et qui a suscité une très forte mobilisation des populations ivoiriennes, bien que légale, a été brutalement dispersée par la police au niveau du stade Houphouët-Boigny.

Nous avons enregistré dans les rangs des marcheurs, de nombreux blessés dont un cas grave. Le nommé Etché Adou Emile, 44 ans, militant FPI d’Abobo Avocatier, violemment heurté par une pierre lancée par un agent de police, a eu la mâchoire fracturée, perdu cinq dents et se trouve au bloc opératoire du CHU de Cocody. Par ailleurs, nous enregistrons dix (10) arrestations. Ces personnes se trouvent en ce moment à la préfecture de police d’Abidjan. Ainsi donc, la police aux ordres du pouvoir vient une fois de plus de s’illustrer par la brutalité qui caractérise le régime impopulaire et antidémocratique d’Alassane Ouattara.

Depuis que l’Opposition a engagé les préparatifs de ses activités de sensibilisation et de mobilisation contre le projet inique de nouvelle Constitution, elle n’a cessé de subir toutes sortes de tracasseries, notamment les refus des espaces sollicités pour ses activités, comme à FIGAYO de Yopougon, à la place Inch’Allah de Koumassi, au stade d’Angré de Cocody. Nonobstant l’heure tardive de 22h à laquelle le stade HB nous a été accordé pour le meeting de fin de marche, les deux cortèges formés par les innombrables militants sortis pour manifester leur adhésion au retrait pur et simple de ce projet de constitution, se sont vu gazés et violemment dispersés au niveau du carrefour Chardy, seul passage pour arriver à l’unique entrée ouverte du stade HB, côté ambassade du Nigéria.

L’Opposition tient ici la preuve manifeste de la mauvaise foi caractérisée du Pouvoir. Il est à rappeler que le pouvoir, fidèle à ses pratiques, s’est octroyé des droits et moyens pour faire campagne pour le OUI, tout en niant aux tenants du NON toutes possibilités d’expression.

L’Opposition tient à féliciter le Peuple de Côte d’Ivoire qui a su se mobiliser de façon exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national. Elle salue la détermination et l’engagement des camarades blessés et ceux injustement interpellés et détenus. Elle leur adresse ses encouragements, exige leur libération immédiate et sans condition.

En ces instants critiques de notre lutte pour la liberté et la démocratie, l’opposition réaffirme sa détermination à aller jusqu’au bout ce combat, c'est-à-dire le retrait du projet de Constitution d’Alassane Ouattara. Elle tient le Pouvoir pour responsable de tout ce qui pourra advenir et interpelle la Communauté internationale sur la dérive totalitaire du régime Ouattara. Aussi, réitère-t-elle son appel au Peuple ivoirien sur toute l’étendue du territoire, afin qu’il prenne toutes les mesures nécessaires pour faire barrage à l’imposture et à la forfaiture que constitue ce référendum.

 

 

LE POUVOIR AU PEUPLE

 

Fait à Abidjan, le 28 octobre 2016

 

Pour la Coalition du Non

et pour le Front du Refus

La ministre Danièle Boni Claverie

Porte-parole


Bilan de la marche nationale

du vendredi 28 octobre 2016

 
 

Localités

Bilan enregistré à 17h30

 
Abidjan

Très forte mobilisation, Répression par la police ; Nombreux blessé dont 1 cas grave ; 10 arrestations signalées
Abengourou Mobilisation moyenne et meeting

 
Bondoukou

Mobilisation faible, marche correctement encadré ; le préfet menace contre toute manifestation au-delà de minuit
Bangolo Mobilisation moyenne et meeting
Duékoué Mobilisation moyenne et meeting
Daloa Deux meetings organisés, l’un à 16 et l’autre à 18h
Guiglo Mobilisation satisfaisante et meeting en cours jusqu’à 17h30
Bonoua Forte mobilisation, marche suivie d’un meeting organisé à 16h
Agboville Manifestation réprimée, toute la ville paralysée par les affrontements entre manifestants et policiers jusqu’15h30
Divo Bonne mobilisation et marche sans incident
Gagnoa Plus de 3 000 personnes mobilisées, marche et meeting sans incident ; mot d’ordre d’empêchement du référendum réitéré
Bouaflé Bonne mobilisation et marche précédée par un meeting sans incident
Yamoussoukro Mobilisation moyenne et meeting à la Place Vieux Simon
Sinfra Mobilisation moyenne et marche sans incident
Facobly Mobilisation moyenne et sans incident

 

Pour le Front du Refus et la Coalition du Non

La ministre Danièle Boni Claverie

Porte-parole





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !