Fragilité des finances publiques ivoiriennes: La Côte d’Ivoiree poursuit son surendettement

Jeudi 3 Avril 2014 - 06:12


Image d'archive: Une mission du FMI en Côte d'Ivoire
Image d'archive: Une mission du FMI en Côte d'Ivoire
Au-delà des apparences et des déclarations élogieuses des institutions de Bretton-Woods, les perspectives  de l’économie ivoirienne ne rassurent  guère. La récente mission conjointe  Fmi- Banque mondiale nous invite à nous pencher davantage sur des données économiques du pays afin d’en apprécier l’état réel des finances publiques. Pour ce faire, intéressons-nous au tableau des opérations financières de l’Etat (TOFE).  Il convient de rappeler que le TOFE est la matrice qui contient les informations de la comptabilité publique. Notamment les recettes, les dépenses, les sources des recettes et leurs affectations. Le TOFE permet égale- ment de connaître plus amplement de la santé financière du pays. Dans le tofe, l’indicateur de référence est le solde primaire de base. Cet indicateur s’obtient comme la différence entre les recettes de l’Etat, quelle soit leur nature, à l’exclusion des dons de l’étranger et les dépenses primaires hors intérêts et investissements financés par l’étranger. C’est-à-dire les dépenses courantes (salaires, indemnités, transferts etc.) indépendantes du service de la dette. En d’autres termes, le solde primaire de base permet de mesurer la capacité d’un Etat à faire face à ses engagements s’il n’y avait pas de dette. Cet indicateur  peut aussi s’apprécier comme étant la capacité d’un Etat à faire face au service de sa dette après avoir couvert toutes ses dépenses courantes sur ses ressources propres. Pour ce qui est de la Côte d’Ivoire, et d’après les projections du gouvernement et du Fmi, le solde primaire de base pour l’année 2014 serait de -0,1% du Pib.  En 2011, il était à -2,9% du Pib. En 2012, il s’est établi à  -1,4% du Pib, et  à - 0,2% en 2013. Ces données constamment négatives indiquent que  depuis 2011, la Côte d’Ivoire n’a pu faire face à toutes ses dé- penses de fonctionnement sur ses ressources propres.  Et le chiffre de 2014 est révélateur de la fragilité des finances publiques ivoiriennes. 2015 entretient davantage le pessimisme comme l’indique la projection de -0,3% du Pib.

INCERTITUDE SUR L'AVENIR ECONOMIQUE

Le solde budgétaire global ne rassure guère lui-aussi. Il est de -2,3% du Pib en 2014. Il était de -5,7%, - 3,4%, -2,7%, respectivement, en 2001, 2012, 2013. Les projections des services du Fmi donnent -3,1% en 2015. Quand on sait que le solde budgétaire global est  la différence entre l’ensemble des recettes et l’ensemble des dépenses, on mesure à quel point la Côte d’Ivoire est foncièrement dépendante de l’extérieur. Et pour longtemps encore ! D’où cette remarque du Fmi : «Le niveau de surendettement de la Côte d’Ivoire reste modéré. Les différents scénarios et les tests de résistance de la référence révèlent la vulnérabilité des perspectives de la dette extérieure de la Côte d’Ivoire aux chocs macroéconomiques négatifs, en particulier sur les exportations et sur la croissance, de même que sur les résultats budgétaires. Le scénario à faible croissance illustre que si les taux de croissance de référence projetés n’étaient pas réalisés, les vulnérabilités de la dette de la Côte d’Ivoire augmenteraient nettement, causant potentiellement une déstabilisation de la dynamique de la dette». Ce qui est le cas puisque les estimations les plus réalistes indiquent de faibles taux de croissance jusqu’en 2018. En somme, les finances publiques ivoiriennes sont sur un fil de rasoir. tous les séminaires gouvernementaux, les chartes d’éthique et de déontologie, les professions de foi de bonne gouvernance,  ne peuvent rien apporter aux problèmes économiques  de la Côte d’Ivoire. La faute à une politique  tatillonne, démagogique et propagandiste qui n’accorde aucune place à une économie vigoureuse, exigeante, téméraire, innovante.

J-S Lia

Source: Notre Voie n° 4682 du mercredi 2 avril 2014






Dans la même rubrique :
< >

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !