Fixation par Affi N'Guessan de la date du comité central au 7 mars 2015: Sa stratégie dévoilée.

Liadé Gnazégbo
Lundi 2 Février 2015 - 13:57


Pascal Affi N'Guessan, président contesté  de Front Populaire ivoirien
Pascal Affi N'Guessan, président contesté de Front Populaire ivoirien
AFFI fixe la date du comité central au 7 mars 2015.Et si c'était une nouvelle stratégie d'Affi et ses amis pour empêcher le FPI de jouer son rôle d'opposant face à la politique terroriste de Ouattara ?

En fixant la date du comité central jusqu'au 7 mars 2015,messieurs, Affi, Gossio, Alcide Djédjé et Amani N'Guessan veulent simplement faire diversion pour gagner du temps. Car ils sont convaincus que les deux camps ne se mettront jamais d'accord et se sépareront en queue de poisson. En cas d'échec ou de mésentente  à la réunion du 7 mars,Affi et ses hommes proposeront certainement une nouvelle date au camp Gbagbo qui se situera entre le mois de mai et juin 2015 , c'est à dire une stratégie pour eux,de maintenir le FPI et les militants sous anesthésie locale jusqu'aux prochaines élections présidentielles d'octobre 2015.
N'oublions pas qu'Affi est en mission d'État pour Ouattara et ses alliés nationaux et internationaux qui veulent tourner définitivement la page "Gbagbo" dans la vie politique Ivoirienne, pour avoir simplement demandé la révision du contrat de la coopération économique et militaire signé entre le président Houphouët-Boigny et la France depuis 1961. Affi, au lieu de dénoncer les nombreuses tueries des enfants Ivoiriens, passe son temps à caresser Ouattara dans le sens du poil. Ouattara, en son temps multipliait les attaques et les mensonges contre le pouvoir de Gbagbo, voire son slogan fabriqué de toutes pièces qu'il a baptisé "Escadron de la mort" et repris par la communauté internationale qui cherchait à abattre ou à éloigner  un pion devenu dangereux pour leurs intérêts en Côte d'Ivoire et dans la sous région Ouest-Aricaine. Mais que gagneront ceux et celles qui participent activement au maintien de Gbagbo à la CPI? En contrepartie, ces nouveaux riches ou traîtres retrouveront le dégel de leurs comptes bancaires, logés dans des paradis fiscaux Européens.Ce travail de traîtrise a commencé à porter ses fruits, par exemple, lorsque monsieur Gossio dit fièrement que:"certains militants du FPI sont jaloux parce que l'Union Européenne a dégelé mes comptes bancaires".Voilà quelqu'un d'extraction paysanne qui est devenu milliardaire après seulement 10 années de travail, comme directeur du port d'Abidjan. Si votre père n'a jamais été milliardaire comment le fils pourrait- il le devenir dans si peu de temps ?C'est ce qu'on appelle "détournements de deniers publics". Quel était le salaire mensuel de monsieur Gossio,de madame Killi, Alcide Djedje, Amani N'Guessan et Affi? Pourquoi leurs comptes sont tous logés en Occident? Comment quelqu'un qui vit dans un pays pauvre aurait -il ses comptes bancaires dans un pays développé ? Ce que ces malhonnêtes fonctionnaires africains à visage découvert oublient souvent, c'est qu'ils n'ont pas encore compris que,c'est la bonne santé financière des banques qui finance les projets des futurs créateurs d'entreprises et participe d'autre part, au développement des pays..Comment voulez-vous que l'Afrique sorte du sous développement avec des personnes peu soucieuses ou  désinvoltes du bien être de leurs populations? Comment voulez-vous que nos pays bâtissent des hôpitaux pour tous,quand je constate ,par exemple,que le flux de capitaux qui va de l'Afrique vers les pays occidentaux est plus important que l'aide au développement octroyée par l'Union Européenne aux Etats africains ? L'Éternel endettement de la Côte d'Ivoire émane essentiellement de la fuite de ses capitaux vers l'Occident.La Côte d'Ivoire qui était un pays à revenus intermédiaires en 1978  est passée aujourd'hui,dans la catégorie des pays pauvres très endettés (PPTE).C'est pourquoi, Les futurs dirigeants de la Cote d'Ivoire devraient éviter de nommer des irresponsables ou des inconscients aux postes régaliens de la République(douane, trésor public,ministère de l'économie et des finances,direction des ports maritimes etc..).Évitons les nominations de voisinage,de cousinage,ethniques et régionalistes( le népotisme ).Affi et Gossio utilisent l'argent volés aux contribuables Ivoiriens pour combattre Gbagbo et les militants du FPI.
Je demande à tous les fédéraux acquis à la cause de Gbagbo d'intensifier les campagnes de désobéissance contre Affi ,Gossio,Djédjé Alcide,Amani N'Guessan   et Killi,comme Gandhi l'avait fait aux colons Britanniques, C'est la seule méthode de lutte la plus efficace que  le président Gbagbo a appelée "la lutte aux mains nues".Tant que Gbagbo restera en prison,le FPI ne présentera pas de candidat contre Ouattara, et comme Gbagbo lui-même ne cesse de le dire :" qui a gagné les élections de 2010"? Un candidat du FPI contre Ouattara en 2015 serait non seulement reconnaître celui-ci comme le président légitime sortant mais considérer cela également comme une haute trahison contre  Gbagbo et contre tous les camarades qui sont tombés pour la justice et la souveraineté de la Cote d'Ivoire. ..


                  Une contribution de  Liadé Gnazégbo (FPI-France)




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !