Fête des mères et hommage aux prisonnières politiques d’Alassane Dramane Ouattara: Les patriotes ivoiriens de France entre joie et indignation.

Lundi 4 Juin 2012 - 07:16


Fête des mères et hommage aux prisonnières politiques d’Alassane Dramane Ouattara: Les patriotes ivoiriens de France entre joie et indignation.
 
Dimanche 03 juin 2012, le monde entier a fêté les mères. Les femmes piliers de notre humanité miritaient d’être célébrées et honorées à travers cette journée spéciale qui leur est dédiée.
Les patriotes ivoiriens, à l’initiative des Femmes du Cri panafricain, n’ont pas dérogé à la coutume. Ils ont célébré et rendu hommage aux mères du monde, d’Afrique de Côte d’Ivoire. Les femmes ont évoqué, à l’occasion, la tristesse éprouvée par plusieurs mères en Côte d’Ivoire,  qui n'ont  pu recevoir de vœux et de cadeaux de leurs enfants morts sous les bombes de l’ONUCI, de l’armée Française, et les assauts criminels des rebelles de Guillaume Soro. Cette journée de fête ne les pas rendues amnésiques. Elles se sont souvenu des femmes patriotes injustement incarcérées par le régime de Dramane Ouattara dans le nord de la Côte d’Ivoire. Les patriotes ivoriens ont manifesté leur indignation contre ces injustices dont sont victimes Simone Ehivet Gabgbo, l’épouse de président Laurent Gbagbo, la Christine Adjobi, Geneviève Bro Grégbé, pour ne citer que celles-là. Ce fut encore une fois l’occasion pour les uns et les autres, intervenant à la tribune, de fustiger les actions nocives et cruelles de Nicolas Sarkozy en Côte d’Ivoire, et de dénoncer la dictature d’Alassane Dramane Ouattara.

Fête des mères et hommage aux prisonnières politiques d’Alassane Dramane Ouattara: Les patriotes ivoiriens de France entre joie et indignation.
A proximité de la manifestation festive des ivoiriens se tenait une autre manifestation de syriens en soutien à Bachar El Assad. Cette manifestation syrienne a suscité une impressionnant présence de la gendarmerie.
Plusieurs leaders de la résistance patriotes étaient présents pour célébrer les mères.  Alice Bao et Willy Bla, respectivement Coordinatrice et porte-parole du Cri Panafricain, Abel Naki président de l’autre Cri-panafricain, Blaise Pascal Logbo, président du NPR (Nouveau parti pour le Rassemblement), Britte Kuyo, Représentante du FPI, Anne Gnizako, présidente des 3000 Femmes pour la Côte d’Ivoire, Topo Léontine présidente des Femmes Patriotes, Christine Zékou, Responsable du CODESCI et présidente en exercice de la Coalition pour la libération du président Gbagbo et de la Côte d’Ivoire, et Zap Krasso, président du Cojep- France étaient tous présents. 
Les patriotes ivoiriens ont fêté les mères à la place du Trocadéro à Paris sous les regards admiratifs de plusieurs touristes présents sur les lieux. Certains touristes, manifestement heureux, n’ont pas hésité de participer à cette fête en esquissant des pas de danse.
Pour arroser cette fête, les patriotes ivoiriennes ont reçu des mains du président du NPR, Blaise Pascal Logbo, deux bouteilles de champagne. Au nom de la Coalition, Alice Bao et Willy Bla leur ont  également offert des roses.
Pour le moins qu’on puisse dire, la fête publique en l’honneur des mères a été belle, par son organisation, les interventions,les sonorités musicales et les pas de danse des participants.

ZEKA TOGUI





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !