Fête de la lumière endeuillée La présidence efface les images du drame

Samedi 5 Janvier 2013 - 07:42


Fête de la lumière endeuillée La présidence efface les images du drame
Connaîtra-t-on un jour la vérité sur les circonstances exactes du drame survenu à la fête de la lumière ? Pas si sûr. La preuve, selon  les témoignages du témoin majeur, M. S. L., joint par téléphone hier, la carte mémoire de son cellulaire sur laquelle ont été enregistrées les images des victimes et les circonstances du drame, a été effacée par des personnes à la Présidence de la République.
« Lorsque j’ai été convoqué à la Présidence hier (mercredi, Ndlr), ils m’ont remis ma carte mémoire qu’ils avaient prise la veille. A ma grande surprise, arrivé chez moi, je me suis rendu compte que le film a été effacé, avec toutes les images. Ma puce a été vidée. Je me suis rendu à la Présidence et ceux qui m’ont reçu ont dit qu’ils ont effacé les images pour ne pas que les journaux utilisent ça » , a
révélé M.S.L. qui a ajouté être encore dans les environs du Palais présidentiel, suiv - ant les instructions de ceux qui l’ont reçu. A notre grande surprise, ce témoin majeur des tristes événements de la fête de la lumière a soutenu ne plus être disponible pour nous rencontrer et échanger sur cette situation préoccu - pante. A-t-il été menacé par le pouvoir ou craint-il pour sa vie ? « Heu…Heu, les gens-là
ne m’ont pas menacé. Mais vous ne pouvez pas me voir parce que je suis sur le ter - rain. Je bouge beaucoup » , s’est-il défendu. Aux envi - rons de 15h, M.S.L. était injoignable sur son portable. Sa silhouette n’a pas été aperçue hier toute la journée dans le bâtiment  dont il a la garde au Plateau, contigu au lieu du drame. Ce témoin majeur avait expliqué, mardi dernier, que c’est suite à un affrontement entre des jeunes armés de couteaux et scandant Abobolais, au niveau de l’entrée principale du stade Félix Houphouët Boigny, marqué par une intervention musclée des Frci que le drame est survenu. Selon la ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida, Raymonde Goudou Coffie, qui est intervenue au journal télévisé de 20h, mercredi, le dernier bilan du drame fait état de 63 morts et 60 blessés dont 48 évacués au chu de Cocody. Les ivoiriens atten - dent avec impatience les résultats de l’enquête diligen - tée par le gouvernement.

Didier Kéi
Source: Notre Voie du 4 décembre 2013





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !