FPI, dernier Comité Central Ordinaire: "Le président Laurent Gbagbo a besoin du ferme engagement et de la détermination des militants à faire avancer la lutte..."

Jeudi 10 Décembre 2015 - 07:22


Comité Central Ordinaire du 04/2015

 

Communiqué final

 

1. Sur convocation du Secrétariat Général, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien (FPI) s’est réuni en session ordinaire, le samedi 05 décembre 2015, à Abidjan-Cocody Riviera Golf, de 12h à 14h, sous la présidence du camarade Laurent AKOUN, Président délégué du Parti, assisté du camarade Boubakar KONE, 1 er Secrétaire Général Adjoint, Secrétaire Général par intérim, Porte-parole du Parti ;

 

2. L’ordre du jour de cette session a porté sur deux points :

  • Les Informations ;

  • Le bilan 2014-2015 et les perspectives de la lutte.

 

3. Avant d’aborder les points de l’ordre du jour, le Comité Central a tenu à observer une minute de silence en la mémoire du camarade Vice-président Sylvain Miaka Ouretto et des camarades Secrétaires Nationaux Serges Agnéro et Jean Yédoh décédés ;
 

4. Dans son propos liminaire, le Président délégué du Parti, le camarade Laurent AKOUN, a rappelé au Comité Central l’indisponibilité du Président du Parti, le camarade Laurent Gbagbo, toujours détenu injustement à la prison de la Cour Pénale Internationale (CPI) à La Haye dont le procès est prévu pour s’ouvrir le 28 janvier 2016 au siège de ladite cour, ainsi que celle des camarades Hubert OULAYE (Président du Comité de Contrôle), Simone Ehivet Gbagbo, Moïse Lida Kouassi, Assoa Adou, Sébastien Dano DJEDJE (tous Vice-présidents), Justin KOUA (Secrétaire Général Adjoint) et Nestor DAHI (Secrétaire National) tous détenus dans les prisons ivoiriennes ;

5. Le Président AKOUN a rappelé, par ailleurs, que le rôle de la Direction du Parti est de conduire en toute responsabilité le projet commun, à savoir la Refondation de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi il a insisté sur le fait que le président Laurent Gbagbo, dont le FPI continue de soutenir qu’il n’a jamais engagé sa responsabilité dans les crimes qui lui sont imputés et qui attend avec sérénité son procès, a besoin du ferme engagement et de la détermination des militants à faire avancer la lutte de sa libération par des initiatives audacieuses.Il a en outre invité le Comité Central à toujours demeurer la sentinelle de la dynamique du Parti et de l’espérance du peuple de Côte d’Ivoire ;

6. Abordant le 1er point de l’ordre du jour, le Comité Central a entendu une communication du 1er Secrétaire Général Adjoint, Secrétaire Général par intérim, relative aux programmes des obsèques des camarades disparus, dont le déroulé joint en annexe du présent communiqué en fait partie intégrante ;

7. Le Comité Central, tout en exprimant sa profonde consternation devant ces grandes pertes, a instruit le Secrétariat Général de prendre toutes les dispositions appropriées pour que le Parti, dans toutes ses composantes, marque sa solidarité  active vis-à-vis des familles endeuillées et s’implique résolument dans l’organisation de ces obsèques ;

8. Le Comité Central a été informé également que la direction de l’Organisation des Femmes du Front Populaire Ivoirien (OFFPI) entreprend une série de visites à l’endroit de ses membres en difficultés, ainsi que des opérations de redynamisation de ses instances.

9. Le Comité central a été informé, enfin, de deux missions du Secrétariat Général, l’une à la Haye en vue d’assister au procès du président Laurent Gbagbo qui s’ouvre le 28 janvier 2016 et l’autre, auprès des exilés dans la sous-région ouestafricaine, courant janvier 2016 ;

10. Le Comité Central s’est félicité de toutes ces actions entreprises ou programmées, et a instruit le Secrétariat Général à réengager l’ensemble des structures du Parti en vue des batailles futures ;

11. Au titre du second point de l’ordre du jour, le Comité Central a entendu une autre communication du Secrétaire Général par intérim relative au bilan 2014-2015 et aux perspectives de la lutte. De cette communication, il ressort que :

i. Au titre du bilan 2014-2015, la prise en main du destin du Parti par la ligne de la souveraineté au détriment de la ligne collaborationniste a été déclenchée par la tentative de recomposition unilatérale du Secrétariat Général du FPI, le 4 juillet 2014, par Affi N’Guessan, alors Président, en violation des textes fondateurs du Parti.

Cette lutte pour la survie et la remise en état de fonctionnement du Parti s’est poursuivie par quatre évènements majeurs :

- Premier évènement : la convocation et la tenue effective du Comité Central du 05 mars 2015 sanctionné par la suspension de l’exprésident ;

- 2ème évènement : les assises du Congrès de Mama, le 30 avril 2015, qui ont pris les décisions historiques du plébiscite du camarade Laurent Gbagbo, en qualité de nouveau président du FPI, et de l’exclusion de M. Affi N’Guessan du Parti ;

- 3 ème évènement : l’accentuation de la lutte pour des élections justes et transparentes avec la création, le 15 mai 2015, de la Coalition Nationale pour le Changement (CNC) ;

- 4ème évènement : l'appel au boycott de l’élection présidentielle du 25 octobre 2015, couronné par un taux d’abstention de 89% (11% de taux de participation).

ii. Au titre des perspectives, la lutte doit être engagée, pour l’année 2016, autour de la mobilisation interne et externe, de la communication, des préparatifs des futures échéances électorales, de la formation et du renforcement des capacités des militants et des responsables des structures du Parti.
 

12. Le Comité Central, notant avec satisfaction la détermination des militants tout au long de cette période de référence et les résultats obtenus, s’est félicité du bilan 2014-2015 et a encouragé le Secrétariat Général à demeurer toujours incisif et proactif. Il a adopté l’ensemble de ces communications ;
 

13. Le Comité Central, prenant la pleine mesure des enjeux futurs et des défis majeurs pour l’année 2016, instruit le Secrétariat Général à l’effet d’engager le Parti dans un processus de redynamisation totale autour des axes suivants :

i. La mobilisation interne et externe par la rencontre de la Direction avec les populations et les militants à la base pour les féliciter et les remercier pour leur comportement exemplaire lors de la présidentielle du 25 octobre 2015, et pour apporter une plus value dans la lutte par la méthode et la démarche ;

ii. L’intensification de la communication, avec pour objectifs conséquents :

- La libération du Président Laurent Gbagbo et de tous les 420 prisonniers politiques encore détenus dans les prisons ivoiriennes, après l’élargissement du ministre Raphaël Dogo et le décès des suites de tortures du jeune militant de l’Union des Jeunes Générations (UNG), Eric Gnépa ;

- L’exigence d’éclaircissements du Gouvernement sur le cas des 228 personnes effectivement arrêtées mais portées disparues depuis

leur inculpation ;

- Le retour sécurisé des exilés ;

- L’accentuation du combat pour l’identité du FPI par la récupération de tous les biens et symboles du Parti ;

- L’offensive diplomatique tous azimuts pour mieux expliquer le noble combat du FPI pour la souveraineté ;

 

iii. Les préparatifs des futures échéances électorales, par la reprise de la lutte pour des conditions d’élections démocratiques et par la prise d’initiatives pour la formation d’une nouvelle coalition plus large autour du FPI et de ses valeurs.

Sur ce point, parce que les élections sont un régulateur démocratique de la vie d’une nation, le Comité Central réitère l’engagement et la ferme volonté affirmée par le Parti depuis 2011, à participer aux élections générales en Côte d’Ivoire. Cependant, le Comité Central en appelle encore une fois à la vigilance du peuple ivoirien et de la Communauté Internationale sur la nécessité de créer les conditions d’élections justes, transparentes et crédibles, facteurs de paix et de développement durable.

iv. La formation et le renforcement des capacités par la mise en place de l’Ecole Du Parti (EDP), l’installation du Conseil Politique Permanent (CPP), la restructuration de tous les démembrements du Parti, l’implication des Représentations du FPI à l’extérieur pour leur participation effective dans les projets majeurs comme le retour du Parti à l’Internationale Sociale (IS), et les alliances avec les Partis politiques étrangers partageant l’idéologie socialiste.

 

14. Sur l’ensemble des perspectives de la lutte pour l’année 2016, le Comité Central

s’est réjoui de la parfaite convergence de vue entre la Direction du FPI et ses

cadres et militants en exil, après avoir entendu les suggestions écrites à elle faites

par ces derniers.
 

15. Le Comité Central demeure saisi de toutes les questions relatives à

redynamisation totale du Parti et en fait sa priorité dans la reconquête des droits

et libertés démocratiques ;
 

16. Le Comité Central appelle, enfin, les militants à rester toujours mobilisés et

déterminés pour les prochaines grandes actions de masses.

 

 

Fait à Abidjan, le 5 décembre 2015

 

Le Comité Central





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !