Etre aux côtés de Charles Konan BANNY pour éviter un Maillé à l'ivoirienne, un autre Nahibly

Vendredi 23 Octobre 2015 - 23:10


Nous sommes tous les enfants de Maillé, les enfants de Nahibly

L’horreur

Vers la fin de la deuxième guerre mondiale, les Allemands ayant entendu le bruit de la marche en avant des bottes alliées et senti le souffle de la défaite décident d’opter pour la politique de la terre brûlée un peu partout en France. Ils essayeront ainsi de rayer des villages entiers de la carte de France.

Cependant, le cas de Maillé, un village non loin duquel la résistance française avait saboté le chemin de fer retiendra particulièrement l’attention parce que traumatisant. On ne sort pas d’un reportage sur Maillé comme on y est entré.

En août 1944 donc, l’armée de l’Allemagne nazie décide de faire disparaitre le village de Maillé. En une matinée, ce paisible hameau est emporté par le souffle des armes lourdes allemandes. Lorsque soudain les armes se turent et que le calme se fit sur le village, les vieillards et les jeunes enfants inoffensifs jusque-là terrés dans les caves et greniers sortirent de leurs cachettes. Ils furent méthodiquement et froidement abattus par les Allemands. Afin de s’assurer que d’autres vieillards et jeunes enfants ne survivent à l’horreur, les nazis mirent le feu à toutes les maisons qu’ils pouvaient brûler avant de quitter Maillé, laissant leurs signatures sur les murs « les terroristes ont été punis »

Accompagner le Premier Ministre Banny, être aux côtés du peuple de Côte d'Ivoire et promouvoir la démocratie

Il y a déjà quelques semaines, nous écrivions ceci:

Toutes les grandes dictatures se sont éteintes au moment où elles se croyaient au faîte de leur gloire, indéboulonnables. Il nous suffit de modifier une des composantes du seul environnement dans lequel peut prospérer le régime d'Abidjan.

"Il nous suffit de modifier une des composantes du seul environnement dans lequel peut prospérer le régime d'Abidjan"

Nous ne sommes pas oracles mais par expérience, depuis l'installation de ce régime, nous savions qu'il ne gouverne que par le mensonge et la violence et qu'à travailler méthodiquement, on pouvait le déstabiliser. Et le Premier Ministre Charles Konan Banny, par la démonstration des doublons, vient de modifier une de ces composantes et ça change tout. Il fallait pénétrer la nature pour la connaître afin de la vaincre pour la vie.

Monsieur Banny avait dit qu'il veut être dans le système pour le mettre à nu.

Nous avions affirmé qu'il s'agit d'un raisonnement d'une grande puissance qui a l'avantage de relier ensemble et de rendre intelligibles un très grand nombre de faits indépendants et jusque-là non vérifiés. Cette attitude présente une supériorité par rapport à toutes les hypothèses théorisées. En d'autres termes, ce qui demeurait, à l'écoute des hypothèses précédentes, comme un ensemble de suppositions et de soupçons, apparaît aujourd'hui après la magistrale prestation de Monsieur Banny, aux yeux de tous, des faits que Monsieur Ouattara ne pourra plus nier. Seuls les faits lui seront donc opposés à la lumière de l'expérience pour invalider ses méthodes et non pas des arguments à priori contre la vraisemblance. Ainsi donc notre candidat vient de nous donner raison.

Dans ces conditions, que fait un homme normalement constitué? Il devrait appeler à la discussion que Monsieur Banny a toujours prônée pour éviter le chaos. Mais le pouvoir d'Abidjan a un autre plan.

- 8000 hommes en armes pour terroriser les populations de l'ouest et les obliger à voter Ouattara,

- l'armée, des véhicules de police et une horde de dozos en alerte pour massacrer les ivoiriens,

-et c...

Nous savons que depuis l'arrivée du pouvoir du rattrapage, l’aube est fortement perturbée. Il n’y a plus d’autre lait que le petit lait de la crainte. Des passants inconnus ayant foulé tout nouvellement le sol d’Eburnie et qui vont et viennent, un bruit insolite, dans la rue ou dans le bus à Abobo, Yopougon ou dans les contrées les plus lointaines, dans les gares surveillées, le téléphone empoisonné, les invitations où chacun se méfie, une allusion, les convocations où l’on se rend en retenant ses mots, les documents qui vous conduisent tout droit et dans quel état, à la DST ou autres lieux de torture tels sont les miasmes dans l’air, en ce temps maudit. En Côte d’Ivoire, dans notre pays, siège, en plus horrible, le tribunal de l’Inquisition.

Mais personne ne sait comment peut réagir un peuple dont on veut se moquer. Il peut occuper la rue. Et la loi du pouvoir d'Abidjan est que "celui qui n’en meurt pas en sorte trainé par les monstres, disloqué, pour partir vers « Nacht et Nobel », (Nuit et Brouillard)".

C'est pourquoi nous disons, pour éviter de nouvelles souffrances au peuple de Côte d'Ivoire, que nous sommes tous les enfants de Maillé, les enfants de Nahibly. Que tous ceux qui sont épris de paix, tous les amis de la Côte d'Ivoire, tous les démocrates du monde joignent leur voix à celle de Monsieur BANNY pour éviter le chaos.


 

Richard I.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !