Enseignement supérieur Aka Kadio, Pdt OPEECI: « l’application du système LMD pose problème »

Mardi 9 Septembre 2014 - 07:37


« L’application du système Licence Master Doctorat (Lmd) pose problème. Les étudiants ont difficilement accès à l’internet. Le manque de matériel informatique est criant, le processus d’inscription est mauvais. Les bibliothèques ne sont pas équipées. L’enveloppe budgétaire allouée aux bourses d’études en Côte d’Ivoire et hors Côte d’Ivoire ne permet pas de prendre en compte une bonne partie de la population estudiantine et scolaire ». C’est le  sombre tableau de l’enseignement supérieur qu’a dépeint récemment aka kadio, le président de l’organisation des parents d’èlèves et étudiant de côte d’ivoire (OPEECI). a la faveur d’une conférence de presse qu’il a animée dans une grande école de la place,  à marcory. Pour le conférencier, il est inadmissible que les universités publiques manquent cruellement d’équipements didactiques dans les salles et amphithéâtres ; n’aient pas suffisamment d’amphithéâtres, de salles de tp et de td ;  manquent d’équipement dans les laboratoires de biosciences, de pharmacie, de physiologie…alors que plus de 110 milliards fcfa ont été mobilisés dans la réhabilitation des universités publiques. a l’en croire, il est également inconcevable  que les frais de scolarité ait été revus à la hausse alors que le fonctionnement normal des universités n’est pas perceptible par les parents d’élèves. selon aka  kadio, la non réhabilitation des résidences universitaires pénalise les étudiants. Le coût cumulatif des droits d’inscription et des chambres constituent des charges supplémentaires pour les parents. L’éducation nationale a été également épinglée au cours de sa conférence de presse. il relève que la campagne « zéro grossesse  à l’école » initiée par mme kandia camara, la ministre de tutelle  a été un cuisant  échec. « 4 cas de grossesse au lycée Mamie Adjoua, 85 à Adzopé, 94 à Abengourou, 13 au lycée municipal de Port- Bouêt, 91 à Gagnoa, 117 à Bouaké dont 2 cas au Ce2, 84 à Man, plus de 150 à Bondoukou. Tout cela au cours de la rentrée scolaire précédente. On ne peut pas dire que cette campagne a été un succès » a- t-il lancé. Il a enfin réclamé l’intégra- tion des psychologues au sein de toutes les écoles et universités.  selon lui, la crise postélectorale de 2010 qui a engendré des violences a traumatisé de nombreux élèves. un traumatisme qui dépeint négativement sur le rendement scolaire de nombreux élèves. D’où dit-il a-t-il poursuivi, la nécessité d’avoir dans les établissements scolaires et universitaires, ces psychologues pour aider les élèves et étudiants à réussir à leurs études.

Charles Bédé

Source: Notre voie n° 4808 du lundi 8 septembre 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !