Encore lui : Alassane Dramane Ouattara !

CIVOX.NET
Vendredi 2 Juin 2017 - 17:03


Le médiateur de la République (N’Golo Coulibaly),  la Chambre des Rois et Chefs traditionnels (le Sulfureux Tanoé roi cube-maggi des N’Zima), l’Episcopat ivoirien ou Clergé catholique (Jean-Pierre Kutwa), le Cosim (Bouakari Fofana), les Edjémou Blin, … La Côte d’Ivoire est rentrée dans un cycle interminable de mésintelligences et de désordres avec des morts à la clé. Où êtes-vous, avez-vous cousu vos bouches et vos serments de sauveurs d’âmes à Dieu ?

A la UNE de l’actualité, en Côte d’Ivoire, c’est la découverte de Caches d’armes chez Soul Too Soul, le Directeur de Protocole de Guillaume Soro. Et, la Brigade de Recherche de la Gendarmerie le convoque, le cuisine pendant des heures, pour obtenir quoi. Feint-on de ne pas savoir à qui sont ces armes ?

La Côte d’Ivoire est à un stade de destructuration imparable, elle est devenue une aire où s’empoignent jours et nuits les guerriers sortis de l’écurie ADO. Où sont passés les Députés de la Législature défunte qui ont voté à l’aveuglette, la nouvelle constitution démagogique d’Alassane Dramane Ouattara ? Vous n’avez pas dit, à travers de grandes affiches publicitaires partout dans le pays, qu’elle signait le retour de la paix, qu’elle est un remède pour la cohésion sociale, pour la modernité et l’émergence ?

Alassane Dramane Ouattara utilise, face à la fronde de ses propres guerriers, les forces burkinabés (Régiment de Sécurité Présidentielle) de son frère siamois Blaise Compaoré pour tuer la Côte d’Ivoire. Où sont passés nos valeureux soldats, militaires, gendarmes et policiers, où sont passés nos généraux de tous les corps d’armée, formés et entretenus à coup de milliards ; où sont-ils passés cette fierté du Président Félix Houphouët-Boigny qui ne les mandata point pour tuer des hommes, des femmes et des enfants, mais pour protéger les âmes et sécuriser la paix ?

Alassane Dramane Ouattara instrumentalise notre jeunesse, il détruit les forces de jeunesse par ses machines de guerre. Où sont les mes sœurs, femmes, mères enfanteuses et porteuses d’enfants de Côte d’Ivoire, allons-nous laisser nos enfants au bout des fusils de Dramane Ouattara ?

Alassane Dramane Ouattara veut tuer Guillaume Soro, hier un studieux garçon à l’avenir brillant. Guillaume Soro un consciencieux étudiant agrippé à sa culture de programme universitaire, président de la FESCI, un creuset d’émancipation intellectuelle, culturelle et sociale de la jeunesse à l’école. Hélas, Alassane Dramane Ouattara apâta avec le dieu argent, le détourna de la trajectoire estudiantine et enrôla le génie Guillaume Soro dans une logique de guide de chienlit pour la guérilla urbaine d’abord.

On les vit danser sur un podium géant au stade Houphouët-Boigny où on reconnut Henriette Dagri Diabaté, Lévy Niamkey (éphémère ministre de 30 jours), Soro Guillaume et consorts pour saluer leur premier coup d’Etat militaire contre Henri Konan Bédié, la poupée des cirques indiens. Ensuite, Alassane Dramane Ouattara provoqua une meurtrière, douloureuse et sanguinaire rébellion qui ne se justifiait pas. Et fit de Soro Guillaume, le porteur de cette ignominie sanguinobarbarre. Même sous l’embargo, pendant la partition du pays jusqu’en 2011 et suivants sur les armes, le Camp Gbagbo en achetait, le Camp Ouattara en achetait de bien nombreuses par Blaise Compaoré via Ouagadougou. Où ces armes ont-elles été emmitouflées et cachées ?

Il est heureux que l’audition de Soul Too Soul ait été ouverte sur les caches d’armes. L’heure de la vérité a sonné. A travers Soul Too Soul, c’est Guillaume Soro que Dramane Ouattara vise. Devenu trop encombrant pour lui, Dramane veut en finir définitivement avec Soro Guillaume. C’est trop facile ça ; Soul Too Soul, n’emportez pas seuls avec ton Patron Soro cette humiliante et indécente responsabilité, dites toute la vérité pour que le monde entier sache définitivement qu’Alassane Dramane Ouattara est un monstre à la peau humaine.

Dans cette guerre rangée et de tranchée entre Hippopotames, Eléphants, Buffles, Rhinocéros, Lions, Hyènes, Guépards, Monstres et panthères, la Côte d’Ivoire et ses populations pourront-elles s’en sortir ? Ivoiriens, Ivoiriennes, la question est posée ; devons-nous nous laisser tous mourir comme des idiots ?

 

                                                                                           BECAN T’ékpa Alice-Rosine

                                                                                               Militante du PDCI-RDA

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017