En prélude à une candidature unique au Rhdp: Le deal Ouattara-Bédié pour la vice-présidence

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), dans la foulée de son 12ème congrès les 3, 4 et 5 octobre derniers, a proposé une révision de la Constitution ivoirienne de 2000 par la création d’un poste de vice-présidence. Cette proposi- tion de l’allié de taille du Rassemblement des républicains (Rdr) au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe.

Vendredi 20 Décembre 2013 - 11:15


Le Pdci d’Henri Konan Bédié voit-il ses chances de retour aux affaires s’amenuiser au point de trouver avec son allié une parade qui lui permettra de cogérer le pouvoir ? A l’analyse des différentes conces- sions entre les principaux leaders du Rhdp il ne serait pas hasardeux de répondre par l’affirmative. Selon des sources crédibles au Pdci, Alassane Ouattara est en roue libre pour une candidature unique du Rhdp à la présidentielle de 2015. A ce sujet, des actions de lobbyings à outrance et des stratégies de communication visant à préparer des militants les plus irréductibles de la famille houphouëtiste sont en cours d’exécution. D’ailleurs a récente sortie d’un groupe de 25 députés réunis au sein du «G25» qui s’est prononcé en faveur d’une candidature unique d’Alassane Ouattara s’inscrit dans cette optique. L’actuel numéro un ivoirien ne cesse d’envoyer lui-même des signaux dans ce sens. Lors de ses différentes visites d’Etat qui se murent en propagande politique en faveur d’un appel à un soutien massif au Rhdp, Alassane Ouattara ne cesse de rappeler qu’«On ne change pas une équipe qui gagne».  Le 14 décembre dernier à Yamoussoukro, Henri Konan Bédié – grâce à qui il dit avoir ravi l’électorat Baoulé en 2010 – a été pour sa part réceptif. «Nous avons donc la responsabilité de gagner les batailles électo- rales futures et surtout de gouverner ensemble dans le cadre du Rhdp, afin de garantir la paix et de bâtir dans la fraternité et la concorde, la Côte d’Ivoire que le président Félix Houphouët-Boigny nous a laissée», a indiqué, à travers Jeannot Ahoussou Kouadio, Henri Konan Bédié dont le parti, le PDCI, a exigé le rééquilibrage du «pouvoir exécutif par la création d’une vice-présidence». Ce vœu, l’ex-premier parti au pouvoir est en passe de le voir se réaliser. Avant la présidentielle de 2015, Alassane Ouattara, toujours selon des sources au sein du Rhdp, engagera devant le parlement ivoirien un projet de révision de la Constitution. La parade toute trouvée vise à s’appuyer sur l’article 126 de la Constitution de 2000 qui indique en son alinéa 2 que «le projet ou la proposition de révision n'est pas présenté au référendum dans toutes les autres matières lorsque le président de la République décide de le soumettre à l'Assemblée nationale. Dans ce cas, le projet ou la proposition de révision n'est adopté que s'il réunit la majo- rité des 4/5 des membres de l'Assemblée nationale effectivement en fonction.» L’on pourrait d’ores et déjà affirmer, au regard de cette assemblées nationale monocolore aux ordres, que ce projet de révision passera comme une lettre à la poste. Pour que le Rdr et le Pdci se retrouvent sur une liste avec respectivement les postes de président et de vice-président. Au mépris souverain du peuple ivoirien, otages des combines politiciennes d’un clan.


Par Saint-Claver Oula

Source: Le Nouveau Courrier N° 955 Du Jeudi 19 Décembre 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !