En attendant 2015/ Ouattara commande des drones en Israël

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:19


En attendant 2015/ Ouattara commande des drones en Israël
Alors que la recherche de la paix et de la réconciliation semble être reléguée de fait aux calendes grecques, le régime actuel continue sa folle course vers le surarmement militaire. En attendant la mise en service du nouveau bétail électoral et la période électorale de 2015. Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, continue vraisemblablement sa course effrénée dans l’achat de l’armement et autres matériels de guerre. C’est ce qui ressort de l’article publié dans La Lettre du Continent n°665 du 4 septembre 2013. Le régime Ouattara, à en croire La Lettre du Continent, négocie l’achat de plusieurs drones et d’autres équipements militaires avec des entreprises israéliennes, notamment les sociétés Elbit Systems et Israel Aeronautics industries. L’Ambassadeur Jean-Baptiste Gomis est très actif sur ce dossier. Comme on le voit, Ouattara n’a nullement abandonné son projet de maintenir vraisemblablement le pays dans un environnement militarisé. On se souvient qu’à l’occasion de la fête d’indépendance du 7 août dernier, Alassane Ouattara dans un entretien sur Rfi avait annoncé l’achat d’avions de guerre et de chars. Il a annoncé un investissement de 500 milliards FCFA sur les trois années à venir pour l’achat d’équipements de l’armée, avec acqui- sition d’avions et de chars. Avec la multiplication de forces spéciales dont la vocation officieuse  est de traquer l’opposition, et l’armée de réserve que s’est constitué le régime Ouattara. Qu’en pense le RHDP, qui n’avait eu de cesse d’accuser Gbagbo de «gaspiller» l’argent du contribuable dans l’achat d’armes, alors que la situation sécuritaire du pays le justifiait beaucoup plus qu’aujourd’hui ? Qu’en pense surtout l’Etat français, qui s’était violemment attaqué aux drones ivoiriens en novembre 2004, alors même qu’ils n’étaient pas armés et ne pouvaient menacer aucun intérêt hexagonal en Côte d’Ivoire, et qui avait usé de toute son influence pour que l’Etat d’Israël cesse de fournir ces drones à l’administration Gbagbo ? Qu’en pense, aussi et surtout, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki Moon ? Tout le petit monde de la diplomatie mondiale se comporte en effet comme si la Côte d’Ivoire n’était plus sous embargo en ce qui concerne les armes et le matériel militaire…

F. Toti

Source: Le Nouveau Courier N° 875 Du Mercredi 11 Septembre 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !