En Côte-d’Ivoire l’ancrage tribal et religieux du discours du parti de Ouattara, le RDR, fait peur (Par André Silver Konan)

CIVOX.NET
Mardi 16 Mai 2017 - 13:04


L’ancrage tribal et religieux du discours du RDR fait peur à certains analystes et politiques ivoiriens, qui y voient une stratégie du secrétaire général par intérim de ce parti, de profiter de la crise, pour opposer les Ivoiriens.

De fait, dans un discours enflammé à Adjamé, le 13 mai 2017, Amadou Soumahoro ne s’était pas gêné pour parler durant de longues minutes, en Malinké, invitant ces derniers à plus de vigilance et rappelant des faits qui remontent à plusieurs années, au moment où Laurent Gbagbo était au pouvoir.

Ayant vu, dans la foule, une personne en boubou, il a demandé en Malinké, à celle-ci de se lever, afin que tout la monde : « I wouri, bê bi yé kèh ». Avant de lancer, après avoir encore prononcé d’autres phrases en Malinké : « Il y a dix ans, il n’avait pas le droit de porter ce grand boubou. Il y a dix ans, il n’avait pas le droit de porter cette chéchia. Il y a dix ans, on ne pouvait pas s’habiller comme on le voulait. Il y a dix ans, tu n’avais pas le droit d’afficher ta conviction religieuse ».

 

Dans un style ironique, l’analyste politique André Silver Konan a déclaré: « En fait, quand j’écoute Amadou Soumahoro dans la forme (parler en Malinké, à un meeting de soutien à la République) et dans le fond (rappeler les agissements des jeunes patriotes d’hier, alors que les mis en cause d’aujourd’hui, sont des ex-rebelles, qui prétendaient justement prendre les armes contre lesdits agissements), je comprends pourquoi il a été confiné, depuis toutes ces années, dans le simple rôle d’intérim (sans congrès, ni convention) au secrétariat général du RDR ».

 

Ancrage tribal et religieux du discours

Plus incisif, Doumbia Major s’est indigné de son côté : « Le RDR un parti qui veut prendre en otage les Dioulas et musulmans, par ce type de manipulation savamment préméditée ! Arrêtez de vous servir des gens comme marche-pieds et boucliers de protection qui vont s’offrir en sacrifice pour vous protéger pendant que vous vous enrichissez de manière malhonnête sur le dos du peuple (…)

Quand ils sont en difficulté, ils mobilisent les gens d’une ethnie en suscitant la fibre tribale et jouant sur les peurs. Ils utilisent ces gens non politiquement avisés pour les défendre et ils se servent de ces derniers comme bouclier de protection ! C’est le propre des leaders tribaux ».

De son côté, Eric Kahé a marqué son étonnement: « Dans un État d’une soixantaine d’ethnies, un appel à nous rassembler autour de la République qui est fait en Malinké, n’est-il pas contre productif, surtout de la part de celui qui se réclame de l’Houphouëtisme ?

Certains de nos gouvernants ne cesseront pas de nous surprendre sur leur perception de la République. C’est pour cela que nous n’arrêterons pas de leur rappeler ce qu’est une République car leurs actes constituent une menace pour nous tous ».

C. A.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA