Election à la présidence du FPI: Innocent Akoi répond à Affi: "C'est moi qui ai déposé le dossier de candidature de Laurent Gbagbo, conformément aux textes du parti"

Mardi 25 Novembre 2014 - 09:49


A la table des conférenciers: Innocent Akoï tenant le micro. A sa gauche, Nicolas Lavry
A la table des conférenciers: Innocent Akoï tenant le micro. A sa gauche, Nicolas Lavry
Laurent Gbagbo et Affi N'Guessan sont les deux candidats déclarés à l'élection pour la présidence du Front populaire ivoirien. Ils s'affronteront démocratiquement  lors du prochain Congrès du Parti. En attendant ce Congrès qui doit se tenir du 11 au 14 décembre prochain, dans les deux camps, l'on s'active pour se donner des chances de la victoire, malgré le fait que la candidature d'Affi ne pèse pas grande chose face à celle de Laurent Gbagbo. C'est dans ce contexte que s'est tenue ce dimanche 23 novembre à Paris, dans le 20 ème arrondissement, une importante conférence-débat sur le thème: "Candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du FPI, quels enjeux?". Une ''conférence publique initiée par le mouvement Solidarité pour Laurent Gbagbo, en liaison avec la représentante du FPI France, la Camarade ADE ASSALE Hortense, toute la galaxie de la résistance en action en France et bien d’autres bonnes volontés.", selon les propos introductifs de Nicolas Lavry, Secrétaire général du Mouvement "Solidarité pour Laurent Gbagbo". Dans son introduction, il a insisté sur la notion de solidarité. Celle-ci a été présentée comme une vertue essentielle, une manifestation d'humanisme, une valeur   "pour et autour de Laurent Gbagbo, victime expiatoire d'un système de domination occidentale fidèle à sa vocation et à son propre mode opératoire", a-t-il souligné.
Dans son intervention, Nicolas Lavry a par ailleurs mis un accent sur les objectifs poursuivis par le Mouvement Solidarité pour Laurent Gbagbo. Objectifs qu'il a définis en ces termes:

"-Constituer un lobby susceptible d’incliner le Système de domination en faveur de la libération du Président Laurent GBAGBO, injustement détenu à la Cour Pénale Internationale;
-Faire éclater la vérité sur l’affaire Gbagbo.
-Rendre possible la participation de Laurent GBAGBO au processus de paix sociale et de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire tel que réclamé par les populations qui le positionnent soit comme une condition préalable, soit comme une condition propitiatoire;
-Coordonner les soutiens à la cause de la libération de Laurent Gbagbo qui étaient d’abord circonscrits à la diaspora africaine en France, et aujourd’hui, ont atteint plusieurs espaces européens, africains et américains avec de plus en plus de participants non africains;
-Promouvoir les idées et visions panafricanistes défendues par Laurent Gbagbo;
-Entretenir des relations mutuellement profitables avec tout autre mouvement ayant les mêmes buts."

 

A la suite de Nicolas Lavry, Innocent Akoi, second conférencier et président de la Commission Organisation du Mouvement "Solidarité pour Laurent Gbagbo", est intervenu pour présenter les enjeux de la candidature de Laurent  Gbagbo  à la présidence du FPI. Il a saisi cette occasion pour répondre clairement à Pascal Affi N'Guessan au sujet du dossier de candidature de Laurent Gbagbo. Une candidature à laquelle Affi s'oppose farouchement. Il en conteste la recevabilité et la régularité. Pour Innocent Akoi, Affi N'Guessan n'est pas dans la vérité en affichant une telle posture. Car il affirme être la personne  qui a constitué et déposé le dossier de candidature de Laurent Gbagbo conformément aux textes du Front populaire ivoirien. «Le candidat Laurent Gbagbo a tous ses papiers en bonne et due forme que nous avons déposés.», a -t-il soutenu., sans manquer d'annoncer que Gbagbo parlera bientôt pour mettre fin à la polémique. Telle était l'une des révélations importantes faites au cours de cette Conférence-débat . En entrant dans le vif du débat avec les participants, Innocent Akoi a souligné la fragilité du pouvoir Ouattara, un pouvoir qui ne tient que par l'inorganisation du FPI. S'agissant des sujets qui seront en débat au Congrès de décembre prochain, il a évoqué la gestion financière du Parti ayant bénéficié d'une subvention publique annuelle à hauteur 800 millions par an pendant plus plus de 8 ans. Il a également fait remarquer que c'est Affi qui a créé les problèmes et la fracture au sein du parti depuis le jour où il a changé le Secrétariat général. 
 
 Dans le vif du débat, il est revenu à Nicolas Lavry de fustiger plus ou moins directement la posture collaborationniste d'Affi N'Guessan et ses suiveurs, ainsi que la volonté d'aliénation du FPI par le régime Ouattara et ses parains impérialistes. Par ailleurs, répondant sans détour à une question du professeur Michel Galy, politologue, Nicolas Lavry a reconnu sans complexe que le FPI fait face à une lutte du positionnement. Une lutte de positionnement qu'il juge normale dans le jeu démocratique du Parti. Pour l'essentiel, selon les conférenciers, il est important de redonner le FPI à son Fondateur, Laurent Gbagbo, afin de reprendre vigoureusement, avec courage et détermination, le combat pour la reconquête de la démocratie et des libertés confisquées.
Aux côtés des conférenciers se tenaient d'autres intervenants, notamment Willy Bla, président du Cri-Panafricain (Congrès pour la résistance ivoirienne et panafricaine), Liadé Gnazégbo, Guigui Claudel, Georgette Nékalo, tous militants du Front populaire ivoirien.
 
Willy, Président du Cri Panafricaine.
 
Le président du Cri panafricain a rappelé brièvement le contexte historique qui à conduit Laurent Gbago à la CPI. Tout en exposant les motivations de la résistance ivoirienne et panafricaine en France , il a salué l'intiative du Mouvement "Solidarité pour Laurent Gbagbo". «  Car, soutient-il, nous ne pouvons accepter que le président Laurent Gbagbo soit traité d'imposteur. » Motivant son soutien à la candidature de Laurent Gbagbo, Willy Bla a fait remarquer qu'elle " incarne les perspectives de victoire, non pas contre un individu, mais contre un système".
 
Liadé Gnazégbo, Militant du FPI, ex responsable de Section
 
Liadé Gnazégbo, est  quant à lui intervenu sur le défi et le principal enjeu du combat du FPI et des patriotes ivoiriens: «Le combat que nous sommes en train de mener n'est pas un combat de complaisance. Parce que c'est bien beau de parler de démocratie, d'élections libres et transparentes. Mais comment vous pouvez parler d'élections libres et transparentes si vous mêmes vous n'êtes pas libre encore? C'est là le véritable problème. Il y a des signes qui montrent que nous ne sommes pas encore indépendants. Lorsque vous sortez de l'avion, il y a à proximité le 43 BIMA (Bataillon d'infanterie de Marine, Base militaire française). A partir de là dites vous que vous n'êtes pas encore des hommes libres, puisque le 43 ème BIMA a pour rôle de controler tout ce que vous êtes en train de faire. Et la Côte d'Ivoire est devenue aujourd'hui un centre stratégique d'importance que les grandes puissances veulent maitriser. Et à partir de la Côte d'Ivoire , ils maitrisent la sous-région(....) Le comportement d'Affi nous inquiète. (..) J'étais l'un des premiers à dénoncer le comportement de Affi. C'est moi qui ai écrit «  le complot du chat noir d'Houphouet Boigny, Affi est sorti, il fera la même chose" . Beaucoup n'ont pas compris. Et c'est aujoud'hui que les gens disent qu'il est en train de nous tromper.'(..) Nous sommes soumis. Et cette soumission est voulue par la France pour que la France elle-même continue son propre développement.», a fait remarquer Liadé Gnazégbo.
 
Interventions des pro-Affi.

 
Il n'y avait pas que des partisans de Gbagbo au cours de cette conférence. Le débat comme annoncé a donc pu avoir lieu avec des interventions libres de quelques soutiens de la candidature d'Affi N'Guessan. Il s'agit notamment de Pacome Zégbé président du CRD ( Congrès pour la Résistance et la Démocratie), et de Koné Ladio dit Sankara, militant du FPI. Selon Pacôme Zégbé, il serait anormal de critiquer la gestion du parti par Affi N'Guessan. Car le Comité Central pouvait lui imposer des directives pour le mettre au pied du mur. Il a également soutenu que ceux qui critiquent Affi ont été membres de la direction du parti. Donc s'ils recourent à Laurent Gbagbo, c'est bien la preuve qu'ils ont tous échoué. Il a par conséquent demandé que tous dégagent après avoir fait l'aveu de leur échec.
Quant à Koné Ladio, il a marqué son opposition à la candidature de Gbagbo. Selon lui , Laurent Gbagbo n'aurait pas dû lui-même se présenter. Il aurait dû désigner un candidat de son choix pour affronter Affi. Car même s'il est élu président du FPI , il choisira un intérimaire. Et même s'il le choisit, son choix peut ne pas apporter la cohésion. Pour motiver son opposition à la candidature de Gbagbo, Koné Ladio a soutenu que « Laurent Gbagbo n'appartient plus au FPI. et faire de Laurent Gbagbo encore le président du FPI c'est le rabaisser.» En définitive, il estime que Laurent Gbagbo ne peut pas diriger le FPI dans sa position actuelle. Il faut souligner  que cette intervention de Koné Ladio , tout comme celle de Mlle Koutouan à sa suite, a surchauffé la salle en créant un tohu-bohu pendant plusieurs minutes.
 
Professeur Jean-Charles Coovi Gomez 
 
Au cours de cette conférence, il est revenu au professeur panafricaniste Jean-Charles Coovi Gomez d'interpéler Affi N'Guessan en ces termes: «Ce que Affi N'Guessan doit comprendre, C'est qu'il est des moments, des circonstances historiques particulières au cours desquelles, l'intérêt général doit être pris en considératioon par-dela les ambitions personnelles. Je conclue en disant qu'il faut mettre les ambitions d'Affi N'Guessan au service de son parti et du peuple ivoirien et non le peuple et son parti au service des intérêts d'Affi N'Guessan.».
Pour le moins qu'on puisse dire, le prochain congrès du FPI s'annonce très chaud et pourrait augurer des lendemains incertains pour ce parti.

 
 
Zéka Togui.


Des participants à conférence-débat
Des participants à conférence-débat

Des participants à la conférence-débat
Des participants à la conférence-débat




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !