Drame de la st sylvestre: Le gouvernement s'en lave les mains.Les résultats des enquêtes connus aujourd’hui

Certains s'attendaient hier vendredi 4 janvier 2013 à des sanctions contre les autorités en charge de la sécurité, après le drame de la Saint Sylvestre survenu dans la nuit du lundi 31 décembre 2012 au mardi 1er janvier 2013.

Samedi 5 Janvier 2013 - 08:02


Gouvernement ivoirien
Gouvernement ivoirien
Mais que nenni ! Le Conseil des ministres extraordinaire qui s'est tenu au palais présidentiel au Plateau, ce vendredi, n'a fait que « tirer les leçons » de la « tragédie nationale ». Le porte-parole du gouvernement a toutefois annoncé que les premiers éléments de l'enquête diligentée seront connus ce samedi 5 janvier.

Cependant, à en croire Bruno Nabagné Koné, qui animait une conférence de presse après la réunion du conseil, l'Etat « avait pris l'ensemble des dispositions qui paraissaient nécessaires. Un dispositif sécuritaire équivalent à celui de la fin de l'année 2012 était déployé. On avait en 2012, 4.000 éléments mobilisés pour une foule plus nombreuse alors que cette année, 5.300 hommes étaient mobilisés pour moins de personnes. La réaction du gouvernement a été la plus prompte possible. Tout a été mis en œuvre pour sauver le maximum de vie », a-t-il indiqué, annonçant que les blessés et les familles des personnes décédées sont prises en charge par le gouvernement. « Nous avons largement débattu sur les leçons à tirer. Un grand nombre de leçons va être tirés », a dit Bruno Koné, indiquant que le gouvernement et les organisateurs de cette manifestation s'organiseront mieux les années à venir. « Il ne faut pas exagérer. Nous n'allons pas supprimer ce type de manifestation mais nous allons mettre tout en œuvre pour minimiser les risques », a soutenu le porte-parole du gouvernement.

Sur l'enquête en cours diligentée par le président de la République, Alassane Ouattara, le conférencier a noté que les enquêtes annoncées les années précédentes n'avaient jamais eu de suite. « Cette fois, je peux vous le dire, les résultats seront mis à la disposition de tous les Ivoiriens. Demain (samedi, Ndlr), vous aurez des informations plus complètes sur ce drame. Le président de la République a insisté pour que les enquêtes soient bouclées le plus rapidement possible et dans la plus grande transparence », a rapporté Bruno Nabagné Koné. Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a annoncé la signature de cinq (5) décrets par le chef de l'Etat, relatifs aux élections municipales et régionales.

Ainsi, Alassane Ouattara vient de convoquer les électeurs pour le vote du dimanche 24 février 2013. Les lieux et le nombre des bureaux de vote ont été définis, et la période de la campagne pour les élections couplées des municipales et des régionales part du vendredi 8 février au vendredi 22 février 2013. Quant aux législatives partielles, Bruno Koné a indiqué que la campagne s'ouvrait le samedi 26 janvier 2013 pour prendre fin une semaine plus tard, soit le vendredi 1er février 2013. Au début du Conseil des ministres, le chef de l'Etat s'est adressé à ses collaborateurs. Il les a invités au travail, à la probité et à l'humilité. En attendant la reprise du travail et après la bousculade qui a coûté la vie à au moins 63 personnes, il semble nécessaire que des sanctions soient prises cette fois-ci contre les responsables de ce drame, à tous les niveaux.
 
Hervé Kpodion

05 janvier 2013
Source: L'inter





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !