District d’Abidjan/ Alors que les agents crient famine

Jeudi 10 Juillet 2014 - 09:48


Le Gouverneur du District d'Abidjan, Robert Beugré Mambé
Le Gouverneur du District d'Abidjan, Robert Beugré Mambé
«Qui veut aller loin, ménage sa monture ». Cet adage, le Gouverneur Robert Beugré Mambé, l’a si bien compris qu’il a décidé de se donner les moyens de conserver son fauteuil de patron du District d’Abidjan. Pas par une gestion exemplaire qui mettrait tout de suite tout le monde d’accord sur sa science et son talent, mais en utilisant plutôt le raccourci politique. D’ailleurs, l’homme ne doit-il pas sa désignation au poste, à un coup tordu fait au président Laurent Gbagbo, « l’ennemi commun n°1 », du temps où il dirigeait encore la Commission électorale indépendante (CEI), avec notamment l’introduction frauduleuse sur le listing, de quelques 400.000 faux électeurs ? L’affaire qui a valu à Mambé, son limogeage, est encore de fraiche mémoire dans les esprits de tous ceux qui s’intéressent au moindre cliquetis du marigot politique ivoirien. Bref, passons ! Cette fois, pour s’offrir une assurance tous risques,-par ces temps de rattrapage  ethnique où l’on n’est jamais à l’abri d’un mauvais coup de l’allié RDR-, le patron du District d’Abidjan, a choisi de casser la tirelire au profit de Mme Henriette Bomo Konan Bédié, née Koizan, dont l’association de bienfaisance, ‘’Servir’’, a récemment bénéficié d’un financement de 200 millions de Fcfa. Pénétré de la philosophie selon laquelle, pour conquérir le cœur d’un homme, il faut amadouer au passage, son épouse, Mambé n’y est donc pas allé de mains mortes pour décrocher au final, le soutien du président Henri Konan Bédié dans son ambition de faire de vieux os à la tête du District d’Abidjan. L’occasion toute trouvée fut le gala de l’Ong de Mme Bédié, devant se tenir à Abidjan, fin Mars 2014. Le 10 du même mois, quatre (4) chèques dont les références sont respectivement : 4192947 ; 4192954, 4192943 et 4192958, d’une valeur de 50 millions de Fcfa chacun, sont tirés du compte N° 01102220010 appartenant au District d’Abidjan et domicilié à la banque du Trésor public (voir facsimilé). C’est le cadeau de Mambé à l’épouse du prince de Daoukro, à l’effet de réussir sa cérémonie. Assurément le jackpot pour ‘’Servir’’, car de sources bien introduites, dans l’histoire de la ligne budgétaire 6226, relative au financement des ONG et organismes de bienfaisance, jamais auparavant, assure notre interlocuteur, le District d’Abidjan n’était encore monté à un tel niveau de largesse. Et jusque-là, sous le règne de Beugré Mambé, seul le groupement « Nin Min Mönh », une Ong Atchan, tenait le haut du tableau avec 40 millions de Fcfa quand le gros de la troupe se partage des gains oscillant entre 3 et 10 millions. De quoi alimenter encore les critiques contre le Gouverneur, accusé déjà de piller les caisses à travers des marchés de gré à gré, estimés à 12 milliards de Fcfa, offerts à des proches. Notons qu’il y a quelques mois, les agents du District d’Abidjan, par le biais de leur syndicat, donnaient de la voix pour dénoncer leurs conditions de vie et de travail rendues difficiles par le faible niveau d’équipement des bureaux, des salaires à plusieurs vitesses et un dysfonctionnement observé au niveau de la couverture médicale. Alors que dans le même temps, ils faisaient le constat que le Gouverneur et sa cour d’obligés, engloutissaient les sous dans les voyages multiples à l’extérieur. Sur la question, les concernés avaient raillé les frondeurs en indiquant qu’il s’agissait de missions officielles destinées à renforcer le visuel du District d’Abidjan sur la sphère planétaire et non de simples ballades touristiques. C’est dans cette atmosphère que la presse s’est récemment fait l’écho d’un fonds spécial de près de 5 milliards de Fcfa, géré exclusivement par le Gouverneur Beugré Mambé, qui a fondu comme neige au soleil en l’espace de trois petits mois. Un haut fait d’arme sur lequel, l’homme ne s’est toujours pas expliqué malgré les promesses faites dans ce sens, par ses proches. Les mauvaises nouvelles ne venant jamais seules, voilà que le scandale « Servir », vient mettre une couche supplémentaire à la gestion maintes fois décriée du Gouverneur du District d’Abidjan. ■

Géraldine Diomandé

Source: Aujourd’hui / N°681 du Mercredi 09 Juillet 2014





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !