Didacture d'Alassane Ouattara: La jeunesse du PDCI RDA, en colère, dénonce la complicité de la direction du parti.

Mercredi 15 Mai 2013 - 12:08


Didacture d'Alassane Ouattara: La jeunesse du PDCI RDA, en colère, dénonce la complicité de la direction du parti.
La Côte d’Ivoire vit des moments difficiles depuis le 11 Avril 2011. La Cote d’Ivoire qui est notre pays a tous, la Côte  d’Ivoire qui est notre future devrait bénéficier de l’attention de ses filles et fils. Chose intrigante, le parti démocratique de Cote d’Ivoire (PDCI-RDA) qui se targue d’être le parti bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne demeure muet sur les graves violations des droits humains dans notre pays. Quel héritage allez-vous laisser à vos jeunes que nous sommes?
La démocratie impose le respect de la contradiction, ce qui n’est plus d’actualité en Côte d’ivoire car le chef de l’état bénéficie d’une ordonnance qui lui donne droit de décider de façon unilatérale. Cette façon de faire, confirme la dictature que notre pays subit.
La jeunesse du PDCI RDA en exil ne peut se taire face à la complicité de la direction du PDCI RDA notre parti.
Notre parti si prompte  à dénoncer les dérives démocratiques est aujourd’hui muet comme une carpe.Cela pourrait  être assimilé a de la complicité.
Que constatons-nous:


1-L’exil

Voila maintenant trois ans que des milliers d’ivoiriens sont contraints de vivre en exil dans le dénuement et la précarité totale. Même des militants du PDCI-RDA y sont. Mais jamais notre parti n’a daigné se prononcer sur le cas de tous ces ivoiriens.Or notre constitution stipule qu’aucun ivoirien ne doit être contraint a l’exil.

2-Les prisonniers politiques

Toute l’opposition significative se trouve en prison foulant au pied les règles élémentaires de la démocratie autrefois chère au PDCI-RDA.

3-Les camps de tortures


La Côte d’ivoire autrefois havre de paix, est devenue méconnaissable avec des camps de tortures et de concentration a travers tout le pays comme si nous étions dans l’Allemagne nazi. Des ivoiriens pour leur militantisme au FPI sont enlevés et tués, les plus chanceux croupissent dans les camps de tortures du RDR. Les ivoiriens ont vu le Président du FPI torturé par les rebelles au Nord du pays.Le fils du président Laurent Gbagbo pour délit de patronyme subit chaque jour des humiliations de la part des FRCI.

4-L’insécurité


Que pense le PDCI-RDA quand le pays est découpé en zones et dirigé par des commandants de zones?
Le PDCI-RDA, notre parti, allié au RDR par la seule volonté du président Henri Konan Bédié, a pendant les élections législatives subit la violence de son allié et a vu le président de sa jeunesse bastonné  à Bonon par les militants du RDR.

Pendant ces électionscouplées qui se sont déroulées entre alliés, nous avons constaté avec amertume la violence que les militants du  PDCI RDA ont subit de la part du RDR. Si entre alliés on ne peut voter dans le calme et la fraternité alors nous donnons raison au FPI qui a vu plus tôt ce qui devait arriver.
Malgré ces attaques et ces braquages qui endeuillent des familles chaque jour,le PDCI RDA est resté toujours de marbre.
L e dernier fait marquant est le traitement inhumain infligé par Allassane Dramane Ouattara et ses rebelles sur la personne de l’ex première dame Mme Simone Gbagbo.Transférée  a la PISAM pour raison de soins, elle a été ramené de force  à Odienne malgré qu’elle était sous anesthésie.

5- Le foncier


Chaque jour des centaines de cars en provenance des pays de la sous-région, envahissent nos forêts, nos réserves et nos parcs nationaux avec le soutien du RDR.
Des mercenaires aux ordres d’Allassane Dramane Ouattara exploitent le sous sol, le cacao, le café, l’hévéa et bradent les biens des ivoiriens qu’ils ont chassé sous la menace des armes et qui sont des refugiés sur leur propre sol ou dans un  camp de réfugiés dans un pays voisin.

6- La nationalité

Non content d’avoir attribué la nationalitéà plus de 600.000 burkinabés, Allassane Dramane Ouattara s’apprête à brader la nationalité ivoirienne à des fins électoralistes.

7 – La cherté de la vie


Depuisl’avènement du «  plus grand des économistes  », les ivoiriens deviennent de plus en plus pauvres et on nous dit que l’argent travaille c’est pourquoi, ça ne circule pas. Si le ridicule pouvait tuer.Nous avons vu dans ce pays en 1999, des militaires gérer le pouvoir d’état et les ivoiriens se portaient mieux. Honte suprême  à cet affabulateur né.
Nous avons mal car le seul projet de société auquel est accroché notre pays est le mensonge.
Quand l’économie est aux mains des commandants de zones comme le disent si bien les experts de l’ONU, seul le contraire nous aurait étonné.


8 – Chômage


L’insécurité grandissante, les rackets et les braquages a l’arme lourde à longueur de journée poussent les entreprises a fermer et à jeter des milliers d’ivoiriens à  la rue. Cet état de fait empêche également les investisseurs  d’emprunter la destination côte d’ivoire.
En plus de cela la politique de rattrapage initiée par le RDR a permis de jeter des milliers de travailleurs à la rue.


9 – L’éducation


Avec la mauvaise lecture des pro-Ouattara faisant des étudiants de facto pro-Gbagbo, a poussé les rebelles à détruire les infrastructures scolaires et universitaires. Des résidences universitaires sont brûlées, pillées et occupées par les rebelles et les mercenaires d’Alassane Dramane Ouattara.
La léthargie dans laquelle se trouvait l’école en zone rebelle s’est étendue à l’ensemble du territoire national.
La majorité des enseignants  chargée d’inculquer le savoir est contrainte à l’exil donc loin des amphithéâtres. Des milliers d’étudiants croupissent dans les prisons à travers le pays et ceux d’entre eux qui ont eu plus de chance sont contraints à l’exil.
Sachant tous que l’avenir de tout pays reposant sur la formation de sa jeunesse, nous nous demandons que sera notre pays  à l’allure où vont les choses?
La jeunesse du PDCI-RDA se demande comment les dirigeants actuels expliquent  leur mutisme face à ces entraves à la démocratie et à la violation des valeurs humaines si chères au président Houphouet Boigny?
Le PDCI-RDA aurait-il oublié le combat mené par le père fondateur pour l’abolition du travail forcé et pour l’indépendance de notre pays?
Que gagne le PDCI-RDA en laissant Alassane Dramane Ouattara brader l’héritage à nous laisser par le père fondateur?
Que dit le PDCI RDA face à ce triste tableau? L’avènement d’Alassane Dramane Ouattara devra t- il mettre fin à l’existence de la Côte d’ivoire? Doit-on attendre la disparition de la Côte d’ivoire avant que le PDCI-RDA ne réagisse?
Avions-nous déjà oublié que le tout puissant PDCI-RDA a perdu le pouvoir et donc qu’aucun pouvoir n’est éternel  ?
Aurons-nous le courage de regarder les ivoiriens dans les yeux après que les auteurs de toutes ses souffrances seront partis comme ils sont arrivés et que nous serons les seuls responsables face à l’histoire  ? Quel sort nous réservera le peuple débarrassé de ses tortionnaires  ?
Evidemment ces questions ne regardent pas ceux qui ont leur avenir derrière eux et leur futur  sous leur pied. Ces questions s’adressent à la jeunesse du PDCI-RDA qui doit refuser d’être des esclaves à sacrifier pour accompagner des rois qui ont le «  pied cassé  » selon l’expression traditionnelle consacrée et qui n’attendent que le choix de leurs successeurs pour tirer leur révérence de la vie.
Pour nous jeunes, la Côte d’ivoire ne s’aurait s’arrêter à la personne d’Alassane Dramane Ouattara et de ses alliésqui préparent leur sortie de scène.
Nous avons foi en notre pays et  en ses filles et fils.C’est le moment pour nous en tant que filles et fils de ce pays de prendre nos responsabilités historiques afin de préserver cet héritage. Nous invitons toute  la jeunesse  ivoirienne dans son ensemble dans une union d’action afin de mettre fin aux actions des ennemis de la Côte d’ivoire notre pays. Nous demandons à la direction du PDCI-RDA de prendre ses responsabilités maintenant  et de penser à l’avenir du pays et non à leur avenir en agissant dans l’intérêt supérieur de la nation.
La jeunesse du PDCI RDA en exil :
⦁    Salue avec véhémence tous les démocrates africains et du monde entier pour leur mobilisation exemplaire pour réclamer la démocratie et la justice en côte d’ivoire
⦁    Demande aux militants de se joindre aux ivoiriens afin de mettre fin à l’imposture en cours en côte d’ivoire.
Fiers ivoiriens c’est dans l’union d’action que nous réussirons à ramener la liberté et la démocratie dans notre pays.
La vérité se trouve dans la lutte et c’est au bout de la lutte que se trouve la victoire.
Ensemble nous vaincrons!

Yao Kouame Patrick
 Président de la Jeunesse du PDCI-RDA en Exil
 dealer1er@yahoo.fr




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !