Dictature de Ouattra sur les Ivoiriens: Et si Konan Bédié et Laurent Gbagbo avaient joué avec le pouvoir d’Etat? Par Joel Ettien

CIVOX.NET
Lundi 10 Octobre 2016 - 17:21


 

J’ai toujours dit que “celui  qui a plus de potentialités en force de nuisance devient le maître  légitime en politique”.

 

La situation de la Côte d'Ivoire, ne manquera pas de créer des surprises. C'est Bédié et Gbagbo, qui ont joué avec le pouvoir croyant que le pays nous appartenait et qu'ils pouvaient se permettre des tolérances, des ouvertures, des facilités au point où le président Laurent Gbagbo est allé jusqu'à organiser une élection dans un pays coupé en deux. Révéler ces souvenirs tristes, n'est pas synonyme de réveil de démons. Aujourd'hui, on en paie le prix.

M. Alassane Dramane Ouattara qui se mélange les pieds de peur de se retrouver un jour à la Haye, rendez-vous qu'il répondra tôt ou tard, même s'il se bâtit  une constitution taillée sur  mesure. Sommes-nous véritablement libres de notre liberté? Je dirai non, parce que la France n'est pas encore prête à nous lâcher les baskets. A partir du moment où, nous aurons comme monnaie, le CFA, le franc des colonies françaises, rien que ça, il nous est pas facile de nous en sortir vu notre poids dans le pré-carré des pays bénis de la puissance divine.

Qu'est ce qu'un pouvoir? Un pouvoir, il faut s'organiser pendant des années dans des partis politiques, Laurent Gbagbo en a mis plus de 30 ans pour arracher ce pouvoir entre les mains des militaires. Quel chanceux! mais une fois, qu'il est acquis, ce pouvoir, il faut le gérer des mains de maître, ce qui a échappé à nos trois présidents Guéi Robert, Konan Bédié et Laurent Gbagbo, le plus gros espoir. Enfin, le pérenniser, car, un parti politique qui prend un pouvoir donne des orientations politiques, si ce n'est pas celui qui est là, ce seront les autres. Le président Félix Houphouet Boigny, l'avait compris. M. Alassane Dramane Ouattara et ses sbires l'ont bien compris qu'ils tentent de tout se barricader avec des lois, dont eux-mêmes savent que la nouvelle constitution n'en valle pas la peine. Mais ils ont compris que diriger c’est prévoir, cette stratégie préventive va leur permettre de consolider les bases de leur dictature sanguinaire.

M. Alassane Dramane Ouattara sait qu'en perdant ce pouvoir, il expose tous ceux qu'il a conduits dans cette aventure inhumaine de payer le prix cher, alors que ces derniers ne bénéficient rien de ce pouvoir hybride.   Néanmoins, il faut le noter, ADO ne pourra jamais échapper à des poursuites judiciaires, vu le nombre croissant des plaintes et de plaignants qui vont se compter par milliers. La CPI n'est pas seulement sujette aux ivoiriens .

Voilà, un chef d'état mis en minorité malgré l'appui du grand vide PDCI RDA version Bédié, n'arrive pas à mettre en place, une vraie politique de développement qualitatif et quantitatif  pour ses concitoyens et pense à se munir des lois anti-intouchables?   

Le PDCI RDA champion dans les technologies électorales, pour plaire à Ouattara, a déjà mis les urnes de côté pour donner leurs chiffres à eux sans tenir compte des vrais résultats. Alors, à quoi ça servira de dépenser autant de milliards pour organiser un tel référendum?

M. Alassane Dramane Ouattara peut-il organiser un tel enjeu et le perdre? Voici la vraie question.

Peut-on être surpris de ce qui nous arrive?

                                                                                                                Joël ETTIEN

                                                                Membre du comité de crise du PDCI RDA

                                                          Président du Renouveau du PDCI RDA France  

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !