Deuxième appel de Daoukro : Monsieur Bédié capitule devant le R. D.R.

Vendredi 19 Février 2016 - 20:49


Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA
Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA
Voici un extrait du discours du président Bedié qu' il avait prononcé, lors d'une rencontre avec les populations de Bagassehoa, dans la sous préfecture de Guibéroua où il avait parrainé la "journée de l' Amicale Awané"(esprit d'unité) de Gottibo, le 21août 1993 :"Restons unis dans le P.D.C.I.-R.D.A.et groupés autour de son chef ,soyez assurés que pour ma Part, j'ai décidé de participer à ce combat pour que la côte d'ivoire reste unie du Sud au Nord, de l' Est à l 'Ouest et que notre beau pays soit toujours un havre de paix ".
(Lire à la page 70 de son livre "les chemins de ma vie ")

Cet extrait de son discours avait suscité un immense espoir, chez les militants et sympathisants, car il appelait au rassemblement, à la cohésion et l 'unité au sein du P.D.C.i.-R.D.A..C'est suite à ce discours cohérent et déterminant que les militants n'ont pas hésité un instant à apporter leur soutien total au président Bedié, lors de sa prise du pouvoir en décembre 1993,afin de continuer avec lui le combat du président Félix Houphouët Boigny.

Toujours, pour le conforter et l'accompagner dans la consolidation de son pouvoir, les militants l'ont plébiscité quelques mois plus tard, à la tête du parti, lors du troisième congrès extraordinaire tenu en avril 1994.
À un moment de sa vie politique, le président Bedié nous avait fait rêver avec son projet politique à travers son slogan suivant "le progrès pour tous, le bonheur pour chacun. ..et la projection d'une nouvelle société aux frontières d 'une nouvelle côte d'ivoire ". (Convention d 'investiture de 1995 à yamoussokro. )

C'est pourquoi, après le coup d 'état de 1999, tous les militants (es) comme un seul homme, ont bravé l'adversité et se sont mobilisés non seulement pour son retour au pays, mais et surtout le remettre à la tête du parti. (11ème congrès ordinaire 2002.)

Ce travail titanesque de reconstruction et de remobilisation des militants n 'a pas été récompensé à l 'occasion de l' élection présidentielle d 'octobre 2010. Après le coup d 'état de 1999,le premier parti politique Ivoirien (P.D.C.I.R.D.A.),voire le deuxième en Afrique derrière l'A. N.C.,occupe désormais la troisième place en côte d ivoire. Malgré, ce coup de massue ,les militants sont restés soudés derrière leur président. Ils l'ont également accompagné et soutenu ,lors des différents accords signés notamment celui du 18/05/2005 à Paris qui a vu la création du RHDP avec les partis qui se réclament de la philosophie d 'Houphouët, dont j'ai été un des animateurs en France (porte-parole ).A cette époque, il y avait une force politique en face ,le F.P.I.qui est aujourd'hui démembré à cause de la crise qu' il traverse après l'incarcération de son leader, le président Laurent GBAGBO.
Aujourd'hui, je me pose la question de savoir si la fusion "pdci rda /rdr"est indispensable ou nécessaire pour les militants du P.D.C.I-R.D.A..Aussi, je voudrais rappeler à toutes fins utiles que le rdr avait constamment rejeté l idée d'une fusion.

C'est pourquoi,, à l 'occasion du 13eme congrès ordinaire, j'ai milité avec des camarades pour un changement à la tête du parti et ce conformément aux textes en vigueur. A la lecture des actes posés par monsieur Bedié, il ne fait l 'ombre d'un doute que c'est un plan de destruction du
Pdci que celui -ci a élaboré depuis son O.P.A. réussie à la tête du parti et ceci aux mépris des textes qu' il a lui -même mis en place au 11ème congrès.
Le 19 septembre 2014 ,monsieur Bedié lance son appel de Daoukro.La suite on la connaît. Nombreux étaient les militants qui n'ont pas accepté cette décision unilatérale. Ceux qui étaient guidés par des intérêts égoïstes, l'ont emporté.

Le 16/02/2016,comme si cela ne suffisait pas ,monsieur Bedié appelle à la disparition du PDCI-RDA  au profit du RHDP. Alors, je pose la question de savoir qu' a fait le président Félix Houphouët boigny à Bedié? parce que nous sommes nombreux qui voulons comprendre le sens de son acharnement à vouloir détruire coûte que coûte l'oeuvre d'Houphouët. Sinon ,comment expliquer, qu' au moment où on s 'apprête à célébrer le soixante dixième anniversaire du P.D. C. I.,Bedié signe son acte de disparition?
Alors, camarades militants (es) n'acceptons pas cette énième CAPITULATION de Bedié ,car le P.D. C. I-R. D. A. ,notre parti a une histoire, préservons la!
Faisions parler nos convictions politiques aux détriments des intérêts égoïstes.
Au soir de sa vie politique, monsieur Bedié ne peut pas piétiner notre militantisme et ainsi bafouer notre histoire. J'invite tous les militants humblement à dire non à la forfaiture de Bédié parce qu' il vient de rater sa sortie.


Joël -celestin TCHETCHE.
Membre du grand conseil
Officier dans l 'ordre du bélier.
Secrétaire Exécutif du Grapa- PDCI
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !