Désiré Oué, Journaliste,animateur des Parlements et Agoras abattu à son domicile

Samedi 16 Novembre 2013 - 10:50


Le jeune Désiré Gnonsio Oué, originaire de Bangolo, Secrétaire Général du Parlement et Agoras de Cocody- Angré, et rédacteur en chef du journal chrétien Tomorrow a été froidement abattu à son domicile à Angré dans la nuit du 14 au 15 Novembre 2013 par des hommes en armes.

Connu dans son quartier pour son militantisme et son activisme durant la campagne présidentielle en faveur du candidat Laurent Gbagbo, il était recherché depuis un moment par les soudards du régime Ouattara qui entendaient le lui faire payer. C’est donc hier nuit qu’il a été surpris par ceux-ci qui l’ont abattu de plusieurs balles avant de s’en aller sans rien emporter de la maison. Voici comment deux ans et demi après la fin de la crise post-electorale, les exactions et exécutions sommaires continuent tandis que le pouvoir appelle les exilés et refugiés à rentrer en Côte d’Ivoire  ;

LE RDR TENTE DE FAIRE PASSER LE JOURNALISTE ASSASSINÉ POUR UN MILICIEN

« AUTEUR Jean Pierre Assa SOURCE Lementor.net
Un Milicien, Animateur des Parlements et Agoras abattu

Désiré Woué, milicien et secrétaire général du parlement d’Angré, qui s’est illustré de façon très négative lors de la crise post électorale dans cette zone a été abattu alors qu’identifié, il avait ouvert le feu sur des éléments des FRCI venus procéder à son arrestation.

« Il avait disparu comme plusieurs de ses camarades lorsque les forces de Gbagbo étaient en mauvaise position. Durant la crise postélectorale, il faisait parti de ceux qui en plus de mettre des barrages, procédaient à des fouilles corporelles et incitaient les jeunes à dénoncer tous ceux qui ne pensaient pas comme eux » nous a indiqué un habitant du quartier au téléphone répondant au initial de P.M.

Pour ces raisons, il était recherché depuis un moment par les forces de sécurité afin de répondre des ses actes devant les tribunaux comme la plupart de ceux qui ont pu être mis aux arrêts. Seulement, selon notre source, Désiré Woué n’entendait pas se retrouver devant la justice. Au vue des FRCI venus pour sa mise aux arrêts, il a ouvert le feu sur les FRCI afin de couvrir sa fuite. Malheureusement, mal lui en prit, plus malin que lui, les FRCI après une course poursuite ont fini par avoir raison de ce milicien qui avait endeuillé plusieurs familles.

Ainsi donc après cette longue poursuite, il a été abattu dans les rues d’Angré. Pour l’instant, ces complices qui ont changé de quartier ou de lieu d’habitation continuent d’être recherchés afin de répondre de leurs actes devant la justice. »

Ceci est le récit que donne le site internet pro- RDR «  Lementor.net  »
de la mort de ce journaliste et pourtant, un tour sur sa page facebook permet de savoir qu'il ne vivait nullement caché pour être recherché. Il a même couvert les dernières assises de la jeunesse pour le compte de son organe  «  TOMORROW  ». La seule information véritable de ce papier est que le RDR reconnait cet assassinat crapuleux comme l’œuvre ,une fois de plus,de ses soudards.
Page facebook de Desiré Oué :https://www.facebook.com/desire.gnonsiohoue?ref=ts&fref=ts  —
avec  Steve Beko II.



 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !