Des patriotes ivoiriennes déshabillent Dominique Ouattara à Paris.

Lundi 29 Octobre 2012 - 09:06


Des patriotes ivoiriennes déshabillent Dominique Ouattara à Paris.
Elles s’étaient donné rendez-vous ce 27 octobre à la place de la Bastille à Paris. Un rendez-vous tout particulier pour ces patriotes résistantes, qui ont fait de Dominique Ouattara, l’actuelle première dame de Côte d’Ivoire, dont-elles contestent la légitimité, le sujet majeur de leur meeting, la cible principale de leurs offensives. C’est à un véritable déshabillage, de Dominique Ouattara qu’elle ont procédé. Un déshabillage au sens figuré du terme, bien entendu, mais aussi, peut-être, au sens propre du terme, si l’on s’en tient aux propos de l’artiste Mahéli Ba, soutenant que l’actuelle première dame de Côte d’Ivoire «a pu avoir le dessus par son dessous».
Tour à tour, l’artiste Mahéli Ba, Mme Lemarchand l’actuelle présidente du Comité Ad hoc du Cri panafricain, Georgette Nékalo de l‘Association des Femmes Patriotes ivoiriennes de France, et Christine Tibala de l’Association 3000 Femmes pour la Côte d’Ivoire, se sont succédées à la tribune. Elles ont, chacune à sa façon, fait étalage du Curriculum Vitae professionnel et politico-sentimental de Dominique Ouattara, décrivant ses faits et méfaits l‘ayant conduite à sa position actuelle.
Selon Méhila Ba, le fait que Dominique Ouattara soit aujourd’hui la première dame de fait de la Côte d’Ivoire, procède d’un vieux désir exprimé dans une causerie de salon de coiffure à Abidjan. Elle n’est donc pas parvenu à se statut par hasard. Elle a manœuvré dans l’ombre d’Houphouët Boigny et d’Alassane Ouattara pour réaliser cette vieille ambition.
M.T Le Marchand a fait savoir que plusieurs œuvres de bienfaisance sont attribuées à Dominique Ouattara sans qu’elles soient matériellement vérifiables. Partant de ce fait, elle a fustigé cette fanfaronnade d’œuvres sociales fondée sur le mensonge. Rappelant que Madame Ouattara est citée parmi les 20 Femmes les plus riches du monde, La présidente du Comité Ad Hoc du Cri Panafricain a soutenu que là n’est pas le problème. Selon elle, le problème avec Dominique réside dans le fait qu’elle se soit proclamée première dame de la Côte d’Ivoire et dans le fait qu’elle ait validé, avec son mari, l’intervention militaire qui a entraîné la mort de nombreux enfants, alors qu’elle se dit présidente d’une fondation destinée au bien-être des enfants. «Elle a cautionné la mort des enfants calcinés, on ne l’a pas encore vu aller au chevet de ces enfants vivant dans des camps de réfugiés avec leurs parents.». Pour M.T Lemarchand, Dominique Ouattara est en complicité parfaite avec son mari. C’est pourquoi «Elle doit répondre devant la CPI», a-t-elle martelé.
Selon Georgette Nékalo, parlant de la cible principale de la manifestation, «Elle est le prototype et le fruit de la Françafrique.Elle était l‘oreille et les yeux des ténors de la Françafrique auprès des autorités ivoiriennes». Poursuivant, elle a fait savoir que Dominique Ouattara a fondé sa richesse sur le vol et l’usurpation: «elle a volé la Côte d’Ivoire, elle a volé la famille Houphouet Bogny, elle a volé les ivoiriens, et elle s’est approprié leur riche.». Elle n’a pas manqué d’adresser un message, au président Français, François Hollande. Elle lui a fait savoir qu’il les (Les patriotes ivoiriens) aura sur son dos comme ce fut le cas pour Nicolas Sarkozy, s’il ne prend pas à bras le corps le problème de la Côte d’Ivoire.
Christine Tibala, Comme ses prédécesseurs, a dénoncé certains crimes du couple Ouattara. «Robert Guéi a été assassiné par le couple maudit Ouattara.(…) Ce sont des criminels», a- elle martelé. Elle a par ailleurs fait remarquer que l’AICI (Agence Internationale de Commercialisation Immobilière), fondée par Mme Ouattara, est le fruit du pillage du patrimoine immobilier ivoirien.
La représentante du FPI en France, Brigitte Kuyo, a également pris la parole pour faire un compte rendu de l’audience du 26 octobre relative au jugement en Appel de la demande de mise en liberté provisoire du président Laurent Gbagbo par la CPI.
Si qui s'assemblent se ressemblent, il est bien évident que ces patriotes ivoiriennes ne pouvent s'opposer à Alassane Ouattara et ignorer son épouse, qui dans l'ombre opère comme pion essentiel de son système. Elles ont voulu dire que derrière cette beauté physique de première dame se cache une laideur morale qu'il ne faut pas perdre de vue.


 
ZEKA TOGUI.

Des patriotes ivoiriennes déshabillent Dominique Ouattara à Paris.

Des patriotes ivoiriennes déshabillent Dominique Ouattara à Paris.

Des patriotes ivoiriennes déshabillent Dominique Ouattara à Paris.




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !