Depuis le coup d'Etat du 24 décembre 1999, le PDCI RDA entre illusion et désespoir. Par Joel Ettien.

CIVOX.NET
Dimanche 13 Août 2017 - 10:50


Depuis le coup d'Etat de 1999, date à laquelle, le PDCI RDA a perdu le pouvoir, le peuple ivoirien ne se retrouve pas. Toute observation faite, tant que le PDCI RDA ne marque pas un temps, pour faire le bilan de cette perte, ce parti ne verra pas le chemin de la reconquête de ce pouvoir perdu. Sans diagnostic, comment peut- on trouver des remèdes pour soigner le mal?
Comment le PDCI RDA qui a tout perdu, peut-il continuer à se cacher  derrière ses tortionnaires dans l'espérance d'un retour au pouvoir? Que cherche ce parti derrière ces adversaires? De quelle alliance parle-t-il ? Voilà un parti qui a de l'expérience dans la gestion du pouvoir d'Etat, le mieux organisé, implanté,  structuré qui continue à errer dans la nature. Il traîne la peur et suit encore aveuglement son pire ennemi, Alassane Ouattara .
Depuis la perte du pouvoir du PDCI RDA, les cadres de ce parti, ne tiennent plus de débats constructifs en vue de rassurer la population. J'en connais des jeunes et Dieu seul sait combien, ils sont nombreux à croire au retour de ce parti. Le RHDP  est à la base  de tous les malheurs des ivoiriens à cause de sa mauvaise gouvernance, mais le Pdci doit également assumer sa part de responsabilité en tant que co-gestionnaire. Alors, de quoi le Pdci a-t-il peur de se désolidariser de cette alliance mortifère? A voir de près, rien, si ce n'est pour entretenir des intérêts personnels ou familiaux. Le parti de M. Konan Bédié porte trop de germes de conflits qu'il lui faut élucider. Le PDCI RDA doit au demeurant demander pardon au peuple ivoirien, pour s'être allié, peut-être dans l'ignorance à des partis qu'il ne fallait pas.
 Le président Henri Konan Bédié a séjourné à Paris pendant plusieurs mois, il est rentré en grande pompe, c'est un signe de vitalité de sa formation politique. Le RDR de M. Ouattara, n'a aucun respect et aucune considération pour le PDCI RDA qu'il pense qu'en sollicitant le concours de M. Mabri Toikoise, il fera l'affaire. Mais, c'est parce que le PDCI RDA ne prend pas des responsabilités sur le terrain. M. Mabri représente quoi sur le terrain politique ivoirien? C'est pour se servir encore de ce parti pour tenir ce RHDP en vie afin d'organiser sa mascarade pour sa victoire en 2020. Pendant que le parti rassure qu'il aura un candidat en 2020, des pagnes à l'effigie de l'appel de Daoukro sont en vente pour célébrer le deuxième anniversaire de cet appel, à quoi rime tout ça?
De quoi a peur le PDCI RDA? Le problème de ce parti qui constitue l'espoir de toute la Côte d'Ivoire, c'est le maintien des privilèges. Le président de ce parti, est cité dans des sales affaires graves qui ternissent son image, comme l'achat des armes pendant la guerre et d'autres accusations graves, le porte-parole ne les dément pas et quand il s'est agit des menaces planant sur le RHDP, M. Kouassi Adjoumani, le porte-parole de M. Bédié fait une éruption rapide pour situer les enjeux. On s'en est pris à ce porte parole, mais, s'il n'avait pas les consignes du président, il ne se serait permis, un tel engagement.
Le doute sur les accusations demeurent dans les esprits et les ivoiriens et surtout, des militants, qui se fondent dans la lourdeur de leurs démarches sur le terrain.
Des vœux de tous les ivoiriens, c'est la rupture totale d'avec ces anciens alliés qui n'ont rien apporté de concret au pays. On entend ça et là, que le PDCI RDA attend la fin du congrès du RDR pour affûter ses stratégies. Dommage! Comment avec tout ce qui se passe sur le terrain, où les militants ont besoin d'appels forts et des prises de position de l'appareil du parti, pour agir, c'est la fin d'un congrès de l'ennemi pour s'inspirer. Tout ça n'est pas rassurant et qui sent de l'hésitation et de la méfiance. M. Ouattara n'a aucune considération, ni pour M. Bédié encore  moins à son parti. Comme M. Ouattara aime la force et le PDCI RDA n'en a pas, il le manipulera toujours et l'avenir de ce parti se mincira pour disparaître au fil des ans de compétitions électorales.
Ce qui est extraordinaire  dans ce parti, c'est qu'il y a des jeunes de moins de 30 ans, qui, pour certains, n'ont pas connu Houphouet et même le règne de Bédié, qui sont déterminés et  se mobilisent en son nom, sans soutien et caution de la direction. Ils sont nombreux qui ne demandent qu'officiellement, la direction guide leurs actions pour avancer. Ils font tout dans l'informel et le pouvoir à tout moment, peut les intimider par des arrestations et Ouattara et son RDR ne sont pas loin d'y arriver. Le laxisme et l'hésitation tuent l'élan militant. Quand est ce que le PDCI RDA se démarquera pour s'afficher? Autrefois, certains de ses cadres dans le gouvernement, occupaient des postes qui permettaient au parti, d'être dans le secret des décisions, depuis le remaniement technique, tous ces postes se sont volatilisés pour céder à des postes ministériels de façade. Alain Donwahi qui était à la tête de l'armée, a été parachuté aux eaux et forêts. Ce n'est pas dans la brousse qu'il sera au courant des grandes décisions pour informer sa direction.
 Tous ceux qui étaient dans le gouvernement pour alerter le président Bédié ont été limogés ce qui suppose que le divorce est vraiment consommé. Pourquoi, le PDCI RDA ne prend-t-il pas ses responsabilités pour s'affirmer? Voilà M. Soro Guillaume qui est à ses portes. Ce ne sont pas des alliances qui peuvent manquer, c'est l'ouverture. Mais alors?
Pourquoi ce parti n'engage pas des actions concrètes pour demander la libération de nos frères et sœurs emprisonnés et pour le retour des exilés, ne serait ce par là, les ivoiriens verront les signes d'apaisement et du retour de la paix dans ce pays. Pourquoi le PDCI RDA n'est-il pas capable d'envahir toute la Côte d'Ivoire pour des mobilisations, sensibilisations afin de favoriser de nouveaux recrutements? Le président Houphouet n'avait -t-il pas mis un avion à la disposition de l'opposant Gbagbo Laurent pour son retour au pays? Le ciel était-il tombé sur sa tête? Houphpuet était un vrai un homme de paix et d'amour. Qu'ils arrêtent de faire de son nom et de ses idéaux, un comptoir de commerce pour berner les ivoiriens qui souffrent dans la misère et les pires cruautés.
Je rêve d'un PDCI RDA capable de s'afficher, de s'affirmer, peu importe l'adversaire. On peut tuer un homme, mais pas un esprit encore des idéaux de paix. Alors donc cette situation de division, de souffrance plait au PDCI RDA de M. Bédié? Non, qu'il prenne son courage et le peuple le soutiendra. Qu'il essaie! Si après 20 ans, le parti est dans la tourmente, il finira par disparaître.
                                                                                           Joël ETTIEN 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact