Depuis l'hexagone, mon regard sur mon pays!

Vendredi 18 Décembre 2015 - 06:22


L’année 2015 tire à sa fin, c’est un moment important de faire ensemble le bilan socio politique et faire des projections sur l’avenir de notre pays pour le bien-être de nos populations. L’année 2015 a été une année de grosse déception ; non seulement pour notre jeune et sensible démocratie, qui s’est vue frappée par une mascarade électorale dénommée « UN COUP K O » ! Période qui est considérée en d'autre lieu comme une délivrance, est devenu encore un cauchemar car confisquée par une dictature hors pair dont le mensonge, le rattrapage ethnique, la violence sont les véritable instrument et projet de gouvernance.



 1/ LE PRESIDENT ALASSANE DRAMANE OUATTARA


 

 Monsieur le Président, vous avez rêvé être Président de la République de ce pays. Votre rêve est devenu réalité. Mais dans cette réalité, bon nombre d’ivoiriens sont encore tristes au pire, malheureux car leur quotidien est truffé de souffrance et de misère, je dirai même d'inquiétude. Au cours de vos différentes tournées en 2010 et aussi en 2015, vous nous avez promis des milliards et des milliards pour le développement non seulement des ivoiriens mais également pour l’amélioration de leur cadre de vie. En dehors de quelques infrastructures routières engagées par vos prédécesseurs que vous avez réalisées, les ivoiriens restent toujours sur leur faim. Vous nous avez promis le bonheur. Ce bonheur nous l’attendons toujours Monsieur le Président ! Si vous aimez vraiment ce beau pays, le miracle que vous lui avez promis, tarde et vous jouera des tours, car l'ivoirien nouveau connait le  minimum de ses droits qui sont hélas tous les jours, bafoués.


 

 1/ PDCI-RDA

 

 Notre pays regorge-t-il encore des leaders charismatiques pour défendre ses intérêts ? Je crois que vous conviendriez avec moi de la haute trahison, de la traitrise et enfin de cette terrible lâcheté de ces nouveaux vendeurs d’illusion déguisés en hommes politiques. Cette élection présidentielle nous a beaucoup éclairés…

 PDCI-RDA, Parti fondé pour la paix et la prospérité, se trouve à la croisé des chemins. Si le Président BEDIE a cru bien faire de soutenir Alassane Ouattara au point de lui permettre ce deuxième mandat, le PDCI ne doit aucunement porter la responsabilité machiavélique du pouvoir de Monsieur Alassane Ouattara qui endeuille, attriste et faire souffrir les ivoiriens dans leur chair. Oui, chers leaders politiques, les ivoiriens sont tristes !!!Le faussé se creuse au fil des jours au sein de ce peuple si hospitalier. Le Président HKB, ayant choisi unilatéralement de cautionner et de garantir cette grande mascarade abracadabresque bien orchestrée au profit de Alassane Ouattara ne doit pas contraindre les autres cadres de notre illustre parti dans l'abomination.

 Le PDCI-RDA, regroupe en son sein, bon nombre de cadres compétents et capables de gouverner notre pays des mains de maîtres. Comment comprendre son jeu politique permettant d’hypothéquer l’avenir de tous ces cadres au sein de ce parti ? Alassane Ouattara est-il le seul être super intelligent et compétent sur la terre de nos ancêtres ? Le RDR a eu son président à la tête de notre pays, peu importe le score truqué, il se croit super puissant,  représentatif et majoritaire, alors salut à l'ingratitude. Le temps c'est l'autre nom de Dieu.

 Je lance un appel au Président HKB de réorganiser le parti, d’adapter les compétences et des ressources pour les futures batailles politiques à venir.


 

 2/ CHEFFERIE TRADITIONNELLE


 

 Depuis un certain temps, il est malheureux et regrettable de constater que les dépositaires de nos illustres traditions ancestrales se sont transformés en véritables mercantilistes arrogants et mendiants sans retenus. Petites parenthèses sur ces nouveaux maillons de la Républiques. Depuis 1999, date du début de la déstabilisation de notre patrie, nos illuminés se sont comportés comme de véritables nomades financiers à la recherche d’un bien-être personnel mettant en péril le devenir de leurs administrés et même l’élan de notre pays. Comment comprendre, que ces personnalités de grande et haute  moralité peuvent basculer entrainant notre pays à cette dérive totale. La politique du ventre s’est emparée de cette nouvelle classe de politiciens de fortune. Depuis le début la crise, nos chefs traditionnels n’ont pas joué leur véritable rôle de réconciliateur et de rassembleur. Il ont toujours opté pour les camps des vainqueurs des différents belligérants afin de maintenir leur niveau de vie et de surcroit se mettre à l’abri de tout besoin ! Au point où aujourd’hui, nous assistons à la déportation des enfants de ce pays, à des emprisonnements fallacieux, à des règlements de compte, à la politique de rattrapage, à des expropriations de biens, à la décapitation de certains de nos compatriotes, à la destruction de nos valeurs et j’en passe !!!

 Vu tout ce qui précède, le peuple ivoirien dans toute sa composition vous interpelle !!! Le fait que depuis plus d’une dizaine d’années, la réconciliation tarde à venir est de votre faute. Un chef traditionnel n’est pas un élu !Arrêtez les combines sans lendemain. Revenez dans votre cadre d’action et laissez les caméras de télévision braquer les hommes politiques !


 

3/ FPI


 Toute course a une fin. On ne se bat pas au chevet d’une mère malade. L’année 2015 a été très éprouvante pour ce parti. Lorsqu’une mère de plusieurs enfants est prise en otage, l’heure est à l’union au sein de ses enfants pour le combat de sa libération. C’est pourquoi, il est temps de vous exhorter à l’apaisement, à l’union, à la cohésion et à l’amour. Il n’y a que ces valeurs qui vous permettront de vous réorganiser afin de rebondir à nouveau pour la conquête de pouvoir, si vous en rêvez encore. La politique de la chaise vide ne paie pas et prière en tenir compte.
 

PERSPECTIVES
 

 Tout être humain aspire au bien-être dans un environnement serein, protecteur et de paix. Si tel est le cas, une nouvelle ère doit donc s’ouvrirà la Côte d'Ivoire. Alors :

 -         La réconciliation nationale. Elle doit commencer par la libération sans condition des prisonniers politiques et militaires, du retour de tous les exilés, le contentement des miliciens pro-Ouattara pour favoriser une sécurité garantie des populations et des biens. La mise en état des biens expropriés à leurs propriétaires.
-         La révision de la constitution doit impérativement passer par des consultations et des concertations soumises à un referendum auprès du peuple ivoirien.

 Mes chers compatriotes, si nous n'arrivons pas à nous défaire des émotions, de cette passion aveuglante et de ce fanatisme trop enclin à certains leaders, nous passerons à côté de l'essentiel.

 C’est avec tout l’amour de mon cœur que je vous souhaite de très bonnes fêtes fin d’année. Que nous rentrions dans l’année 2016 avec l’obtention de toutes nos revendications pour que vive une belle et unie Côte d'Ivoire.

 Depuis l'hexagone, mon regard sur mon pays!

 Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

 


 

 Joël ETTIEN

 Président de la Diaspora Ivoirienne Politique

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !