Depuis Daloa, Affi veut le pouvoir

Lundi 10 Mars 2014 - 06:25


Image d'archives: Pascal Affi N'Guessan , lors d'un rassemblement.
Image d'archives: Pascal Affi N'Guessan , lors d'un rassemblement.
Dans le cadre sa tournée de remobilisation des militants, Pascal Affi N’guessan, président du Front Populaire Ivoirien (Fpi) a animé successivement trois meetings à Gadouan, Tagoura et Zaguiguia, le samedi 08 mars 2014. C’était en présence des militants, militantes et sympathisants qui ont effectué nombreux le déplacement à ces différentes rencontres. « Il est important pour nous de venir vers vous pour vous présentez notre ‘’Yako’’ avec tout ce qui s’est passé dans notre pays. Pour apporter la compassion et le soulagement aux parents, amis, frères et sœurs meurtries. On a souffert pour une grande cause. On ne finit jamais de combattre, c’est comme les funérailles lorsqu’un grand homme tombe, on ne finit jamais de faire ses funérailles, même 10 ans après. Celui qui n’est pas venu, s’il vient, c’est pour pleurer à son tour. Pleurer un homme qui vous est cher, pleurer une cause qui vous est chère, on ne le fait pas par procuration. Mais chacun a son tour. Arrêter de pleurer parce que la souffrance fait partie de la vie. La mort fait partie de la vie. Mais Dieu nous a créé pour que, justement, nous ayons la capacité de dépasser la mort, de sécher nos larmes, de regarder l’avenir, parce que la vie, c’est aussi l’avenir. Mais n’oublions pas ceux qui sont morts, ce sont eux qui vont nous montrer la voie. Cependant, nous devons pouvoir apaiser nos cœurs, séchez nos larmes et regarder l’avenir parce que, nous, nous ne menons pas le mauvais combat, plutôt le bon, la justice, la vérité et l’amour. Celui qui mène un bon combat souffre toujours, c’est comme ça que Dieu a créé le monde. Les agressions, il faut toujours les subir. A travers ces souffrances, Dieu veut nous tester. Quand l’épreuve est arrivée, beaucoup ont tourné dos à Gbagbo et renier le Fpi. Les autres sont restés fidèles. Dieu va envoyer la bénédiction, il nous a testés. » A dit le président Affi N’guessan. Et de poursuivre : « Garder espoir, le temps des épreuves est passé. Dieu a dit, chaque chose a son temps. Le temps de la vérité est arrivé. C’est le temps de la reconquête qui est arrivée. Dieu va nous bénir parce que, la méchanceté n’est pas installée dans nos cœurs. On a décidé d’apporter la fraternité, l’amour et construire le pays dans la paix. C’est pourquoi, chers parents, il faut être prêt à pardonner parce que la vengeance est entre les mains de Dieu.

Le pays ne peut avancer que dans l’unité, le rassemblement, la réconciliation. Nous avons beaucoup de richesse en Côte-d’ivoire. Mais on est pauvre, le pays est pauvre à cause de nos palabres installés dans le pays depuis près de 20 ans. Allons à la réconciliation, disposons nos cœurs à la paix, à la cohésion sociale. Nous allons restaurer les libertés, l’Etat de droit, la stabilité politique, la démocratie, dans la paix quand nous allons reprendre le pouvoir en 2015 et construire le développement du pays. » Pour terminer, il a dit ceci : « Pour la réconciliation, nous nous battons pour que tous ceux qui sont en prison soient libérés. Et que les autorités ivoiriennes, nationales et internationales libèrent Gbagbo pour qu’il puisse nous rejoindre. » Il faut noter qu’Affi N’guessan était accompagné d’une forte délégation.

J.G à Daloa0


Publié le lundi 10 mars 2014  |  Le Democrate




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !