Déclaration relative au débat sur le vote de la CEI

Samedi 7 Juin 2014 - 06:16


Depuis quelques jours, un débat important s’est engagé sur la composition des membres de la CEI. Nous sentons une impérieuse nécessité de donner notre point de vue.
J’en appelle à la conscience et à la responsabilité des députés et du gouvernement ivoiriens sur ce vote de loi. En effet, l’état civil ivoirien n’est plus fiable, l’absence de l’opposition au parlement montre ses signes de regret et d’amertume, le panier de la ménagère perd au jour le jour de son contenu, l’inquiétude ne cesse de s’emparer des ivoiriens, l’atmosphère sociopolitique pesante qui doit nous interpeller tous et à tous les niveaux, semble être polluée car la seule porte  de  sortie qui est l’élection présidentielle, est en train de se rabattre pour enfermer le peu d’espoir aux ivoiriens.
La composition des membres de cette commission, dont on vient de forcer son vote en commission et qui sera bientôt devant tous les députés acquis majoritairement au RDR, nous inquiète car elle perd toute sa substance en crédibilité et en sécurité qui compromettra les résultats de cette élection présidentielle.
L’élection présidentielle dans notre pays et dans bien d’autres, est co-organisée par le ministère de l’intérieur et la CEI et rien qu’entendre le ministre de tutelle prendre position pour influencer le débat devant les députés, nous laisse perplexes.
La CEI version 2015, comporte trop de germes de contestations qui déboucheront inéluctablement sur des incompréhensions qui peuvent avoir des conséquences si rien n’est fait et si on ne prend pas en compte le point de vue des uns et des autres.
Nous demandons à ce titre aux députés de revoir le contenu du texte qu’ils doivent soumettre au vote final dans les jours à venir dans l’intérêt supérieur de la nation. Le sujet étant d’une extrême importance pour la paix dans notre pays, ce n’est pas dans la précipitation, le fanatisme et le favoritisme qu’il doit être traité.
Aux parlementaires issus de la majorité, ce n’est pas parce qu’on est issu d’un même parti politique, qu’on doit nécessairement tordre le cou de la raison et implorer des dangers.
A la communauté internationale (la France et l’ONU), installée durablement dans notre pays, l’heure est grave et nous attirons leurs attentions sur les éventuels dégâts que peuvent entacher l’élection présidentielle de 2015 car cette monture de la CEI, qui n’est ni consensuelle, ni fédératrice encore moins apaisante et rassurante, parce qu’elle ne fait pas l’unanimité.
Au PDCI RDA, pour son rôle historique de paix, d’amour, de stabilité et de non- violence  et qui est vraiment l’espoir, le soulagement dont tous les ivoiriens attendent 2015 pour le porter au perchoir, parce que tout indique son retour au pouvoir en 2015, ce parti étendu sur toute l’étendue du territoire national et dans les cœurs de sa diaspora, voter ce texte en commission signifie être coupable et comptable, nous disons  :  «  NON  ». Les ivoiriens souffrent et ont trop payé de ces affres alors, pendant qu’il est encore temps, qu’on leur fasse des économies. Le pouvoir est à portée de main, s’il vous plait, n’enlisons pas cette espérance.
Aux chefs coutumiers, religieux, syndicalistes et société civile, ce n’est pas quand le pire arrivera qu’il faille s’insurger en médiateurs, c’est maintenant qu’il faut agir.
A la presse ivoirienne et aux médias d’état, sans prétendre indiquer leurs responsabilités, nous leur demandons de peser de toute leur fonction d’informer, de sensibiliser, d’orienter et d’initier des vrais débats sur cette CEI qui pose de réels problèmes et d’inquiétude. Prévenir vaut mieux que guérir dit-on.
A la nation ivoirienne tout entière, à ces milliers de sans voix dont le comportement de certains élus, n’a aucun égard, nous leur demandons de garder la prudence et la vigilance.
 Nous adressons nos vifs encouragements au député de Port-Bouet, Kouadio Konan Bertin «  KKB  », premier vice-président du groupe parlementaire du PDCI RDA qui, solitairement a bravé toutes les intimidations et corruptions pour se démarquer en votant contre. Voilà un citoyen courageux, déterminé, loyal et démocrate, digne de confiance en qui, nous confirmons notre soutien sans faille et prions toutes les armées étrangères basées chez nous d’y veiller. Il est pour le moment, le seul qui prédit et dont nous croyons à son combat, aussi, de ne point faiblir car il est l’espoir d’un peuple celui de la Côte d’Ivoire.

Pour l’amour pour la Côte d’Ivoire  !
                                                                 Faite à Paris le 22/05/2014
                                                                     Joël ETTIEN
                                         Président de la coordination du Renouveau PDCI France
                                          Tél  : +336 49 36 05 58
                                           Email  : mailto:ettienbrou@gmail.com" \t "_top




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !