Déclaration du Mouvement « Solidarité pour Laurent Gbagbo » à l’occasion de la commémoration du 4ème anniversaire de son arrestation.

Samedi 11 Avril 2015 - 00:26


Déclaration du Mouvement « Solidarité pour Laurent Gbagbo » à l’occasion de la commémoration du 4ème anniversaire de son arrestation.

 

Le 11 avril 2011, la guerre de la France par procuration contre le Président Laurent Gbagbo depuis son élection en 2000, a connu son épilogue au terme de 10 jours d’intenses bombardements de sa résidence officielle par les forces franco-onusiennes. Arrêté par l’armée française et remis à ses supplétifs locaux, le Président Laurent Gbagbo sera séquestré huit mois durant à Korhogo avant d’être déporté à la Cour pénale internationale le 29 novembre 2011. Dans le même temps, des milliers de personnes, hommes, femmes et jeunes, en raison de leur attachement présumé aux idéaux du Président Laurent Gbagbo, ont été des victimes expiatoires d’un système d’oppression pour lequel les grands principes éthiques sur le caractère sacré de la vie humaine n’ont aucune valeur. Le mouvement « Solidarité pour Laurent Gbagbo » salue la mémoire de tous ceux et celles qui ont ainsi été atrocement assassinés, et adresse ses encouragements et son soutien à tous les compatriotes contraints à l’exil en violation de la Constitution ivoirienne ; ainsi qu’à toutes les personnes détenues dans les geôles du pouvoir pour délit d’opinion, et à tous ceux et celles que le régime tyrannique en place broie par tous les moyens, et qui se meurent à petit feu dans l’affaissement de l’humiliation sociale et la perte de leur dignité d’êtres humains. Le mouvement « Solidarité pour Laurent Gbagbo » note, qu’après trois années de bataille politico-juridique, le vendredi 13 mai 2014, la CPI a confirmé les charges retenues contre le Président Laurent Gbagbo, bien que les prétendues preuves qu’on lui oppose aient été jugées « insuffisantes ». Cette décision apporte la preuve que la CPI est un instrument judiciaire au service du Système de domination néocolonialiste, chargé de punir les leaders charismatiques défenseurs de la dignité des peuples et de la souveraineté des Etats africains ; les hommes d’Etat comme le Président Laurent Gbagbo considéré par le Système comme un objecteur de conscience, une monture rétive à la sujétion, donc une menace pour les intérêts économiques et géostratégiques de « l’establishment ». S’il n’en fallait qu’une seule preuve parmi plusieurs, le fait que la CPI soit incapable d’apporter même des indices de preuves au soutien de ses autres chefs d’accusation farfelus serait assurément cette preuve-là. Qui plus est, le tribunal militaire d’Abidjan, en acquittant le 18 mars 2015, pour manque de preuve, les huit militaires accusés d’avoir bombardé le marché d’Abobo commune d’Abidjan, a blanchi le Président Laurent GBAGBO. Ainsi le complot de la France et de l’ONU est mis à nu. Ce nouveau revers juridico-politique a conduit la CPI à faire un aveu implicite de la vacuité du dossier d’accusation à l’encontre du président Laurent Gbagbo à travers la décision de jonction des procès du Président Laurent Gbagbo et du Ministre Charles BLE Goudé. Certes, par cette jonction, la CPI croit pouvoir disposer de quelques éléments susceptibles de soutenir ses accusations. Mais là encore, ce sera en pure perte car à la vérité, Laurent Gbagbo est un leader moral et politique.

 

Aucune preuve de pratique de dictature ne peut objectivement lui être opposée. Il n’est pas un adepte de la violence et du trucage des élections ; il a publiquement et solennellement appelé la communauté internationale au recomptage des voix après l’élection présidentielle afin de trouver une issue pacifique à la crise postélectorale ; cela aurait évité les nombreuses pertes en vies humaines (plus de 3000 morts, chiffre officiel) occasionnées par la guerre franco-onusienne contre son régime. Pourquoi a-t-il été arrêté alors ? Parce que le lobby des prédateurs était plus puissant. Et à la Haye où les puissances occidentales tentent de le réduire au silence, les langues se délient. Les contradictions s’accumulent. Les vérités sortent. Les ballets de visites d’amitié se multiplient. Laurent Gbagbo est déjà en train d’être réhabilité. Ses ennemis d’hier l’embrassent aujourd’hui. Ceux qui ont contribué à l’envoyer en prison se rétractent. Son statut de prisonnier politique à La Haye ne fait plus l’ombre d’aucun doute. Il a été arrêté sous ordre de Nicolas Sarkozy. Le Président Laurent Gbagbo est donc tenu en captivité à la CPI à titre d’otage de la CPI, une juridiction au service du système de domination néocolonialiste réformé pour mieux s’adapter et assurer sa pérennité aux dépens des peuples africains et des leaders combattants de la dignité et de la souveraineté des Etats africains. C’est le lieu, pour Le mouvement « Solidarité pour Laurent Gbagbo » de rendre un vibrant hommage à l’ensemble des hommes et femmes qui n’ont eu de cesse de se mobiliser par tous les moyens légaux pour la cause du Président Laurent Gbagbo. Au premier rang, le conseil du Président Laurent Gbagbo avec à sa tête Maître Altit, son avocat principal. Le mouvement « Solidarité pour Laurent Gbagbo » associe à cet hommage, les partis et groupements politiques, en particulier le FPI et son président ABOU DRAHAMANE SANGARE ; les hommes et femmes d’Afrique, d’Europe et d’Amérique ; les associations et mouvements des diasporas africaines en Europe et aux Etats-Unis ; les médias panafricanistes en butte au système néocolonialiste ; les intellectuels d’Afrique, d’Europe et d’Amérique épris de justice et de liberté, et qui œuvrent à ce que justice soit faite au Président Laurent Gbagbo. Le mouvement « Solidarité pour Laurent Gbagbo » les exhorte tous à poursuivre, ensemble, le noble combat pour l’éclatement de la vérité qui aboutira immanquablement à la libération pure et simple de l’otage de la CPI. Dans la foi en notre combat fondée sur l’innocence du Président Laurent Gbagbo, « On ira jusqu’au bout ». Alors, il fera jour en Côte d’Ivoire, pour l’Afrique. Pour Le mouvement « Solidarité pour Laurent Gbagbo »

 

 

Maurice LOHOURIGNON

 

Le Président exécutif,





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !