Déclaration du Cri-Panafricain relative aux incidents liés à la célébration de Noël pour Gbagbo à Paris le 25 décembre 2015

Lundi 28 Décembre 2015 - 09:51


Mme Geneviève Zadi, Secrétariat Général France du Cri-Panafricain
Mme Geneviève Zadi, Secrétariat Général France du Cri-Panafricain
Le CRI-Panafricain- Représentation France
DÉCLARATION DU CRI-PANAFRICAIN Relative aux incidents liés à la célébration de Noël pour Gbagbo à Paris le 25 décembre 2015
Réf.: 123/CRI-PAN-FRA/2015/


Il s’est tenu le vendredi le vendredi 25 décembre 2015 une cérémonie de célébration de la Noël à l’honneur du président Laurent Gbagbo à Paris par une frange de la résistance ivoirienne à laquelle ont participé plusieurs partis politiques dont le CRI-Panafricain.

Il faut rappeler qu’avant que la délégation ne se rende sur les lieux, langue a été prise avec l’une des organisatrices pour confirmer la présence du CRI-panafricain à cet évènement. A cet effet, une place de choix a été réservée pour la délégation.

A notre grande surprise, un des artistes invité en l’occurrence M. Gblissy Tébil, s’est évertué, alors qu’il était invité à chanter, à tenir des propos diffamatoires à l’encontre du président Abel NAKI, le traitant de traitre sans qu’aucun membre de l’organisation ne l’arrête, mais ont plutôt choisi de le laisser terminer ses propos calomniateurs.

Comme un coup monté, non seulement l’acte de l’artiste n’a pas été condamné, mais la délégation du CRI-Panafricain a été complètement ignorée.

Nous voudrions rappeler ici que le CRI-Panafricain est un parti politique qui prône la non-violence à l’instar du président Laurent Gbagbo. Par conséquent nous ne cautionnerons jamais les semeurs de troubles et les parrains de la division de la résistance.

Pour mémoire, le professeur Laurent Gbagbo exilé en France, est retourné au pays natal en 1988. Son retour avait fait l’objet de toutes les railleries parce que, disait la morale à ce moment-là que Gbagbo avait trahi lutte.
A partir de 2007, le leader de la Galaxie patriotique Charles Blé Goudé s’est rendu dans les zones CNO pour partager gîtes et couverts avec les rebelles au nom de la paix et cela n’offusqua personne.

Le président Laurent Gbagbo lui-même recevait régulièrement à sa table les rebelles Soro Guillaume, Hamed Bakayoko et Adama Bigtogo au nom de la paix, et cela n’offusqua personne.

En 2011, le FPI dirigé par feu Miaka Ouréto Sylvain et sa délégation ont été reçus à plusieurs reprises par M. Ouattara, M. Hamed Bakayoko et M. Ahoussou Jeannot au nom de la réconciliation et cela n’offusqua personne. Divers partis politiques de la LMP et du CNRD ont été aussi reçu par le pouvoir en place au nom de la réconciliation et cela n’offusqua personne.
Dans le cadre de cette même réconciliation, le comité central du CRI-Panafricain a décidé de mettre en mission une délégation dirigée par le président Abel NAKI pour se rendre à Abidjan le 14 septembre 2014. A cette occasion, la délégation a rencontré plusieurs responsables de partis politique de l’opposition et des membres du gouvernement. Toutes ces rencontres ont été et matérialisé par des photos disponibles dans le domaine public sur internet dont les chasseurs de primes de la diaspora n’ont retenu que les photos prises avec le ministre Hamed Bakayoko qui ont servi d’éléments déclencheurs des rumeurs malsaines de traîtrise.
A toutes fins utiles, ayant attendu désespérément les preuves de la traitrise du président Abel NAKI, le CRI-Panafricain se réserve désormais le droit de porter plainte contre tout individu véhiculant la rumeur à cet effet.
En outre, le CRI-Panafricain exige des excuses publiques de la part des organisateurs de cette cérémonie.
C’est Gbagbo qui nous a réuni, alors faisons en sorte que la politique ne nous divise car nom de Gbagbo rime avec PAIX.

La lutte continue  !


Fait à Paris le 27 décembre 2015
Secrétariat Général France
Mme Geneviève Zadi
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !