Décès suspect en Côte-d’Ivoire du coordonnateur d’Olivier Akoto, adversaire de Niamien N’goran à Daoukro

CIVOX.NET
Jeudi 15 Décembre 2016 - 13:55


Il se nommait Dr Arsène N’dri et était professeur de sociologie à l’Université de Bouaké. Jusqu’à lundi, jour de son décès, il était le coordonnateur de la camapgne du candidat indépendant Olivier Akoto, le gendre de Konan Bédié qui défie Gnamien N’goran du Rhdp, dans son fief de Daoukro. Il est décédé à Daoukro dans la nuit de lundi 12 décembre à mardi 13 décembre 2016. Selon des sources, rien d’anormal n’a été constaté chez lui au cours de la journée de son décès.

L’homme de main de M. Akoto pétait la grande forme, du moins visiblement. Il venait de réussir le giga meeting de lancement de campagne de son candidat à la place HKB de Daoukro le samedi précédent. Les sources médicales indiquent qu’il ne présentait pas de signe de maladie, observe un confrère.

Comme si tout cela était coordonné, dans la même nuit, l’un des Qg de campagne d’Olivier Akoto, toujours à Daoukro a essuyé une attaque à la kalchnikov, selon les mêmes sources. En outre, des commerçants qui ont opté pour le candidat indépendant subiraient également de fortes intimidations.

Le camp Akoto face à ce fait dramatique est affligé mais ne rechigne pas à la tâche. Il reste déterminé à aller jusqu’au bout de cette bataille électorale qui vaut déjà à M. Akoto sa suspension de toutes les activités du vieux parti, le Pdci. La sanction lui a été infligée par Bédié.

Koné Boubakar du Fpi pro-Sangaré ne croyait pas si bien dire lors de son dernier point de presse sur le boycott de son camp que « la nomination des députés par le Rhdp est une question de vie ou de mort ». Sam Etiassé, préfet hors grade, justifiait lui, son retrait de la course à Agboville commune par « un choix entre la vie et la mort ».

SD à Abidjan

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA