Débat autour de la candidature unique au Rhdp / Anaky après sa réélection à la tête du Mfa : ‘‘Pas de Rhdp originel, pas de candidature unique’’

Samedi 1 Mars 2014 - 08:28


Anaky Kobénan, président du MFA
Anaky Kobénan, président du MFA
Environ une semaine après le deuxième congrès ordinaire de son parti, le président réélu du Mfa a invité autour d’un déjeuner tous ceux qui ont pris une part active à la réussite de cet événement. Entre autres convives, il y avait des représentants de la coalition Rhdp mais aussi le Fpi représenté par Ettien Amokon et Me André Kouassi. L’occasion était belle pour Innocent Anaky Kobénan d’aborder des sujets brûlants au sein de sa formation mais aussi au sein de la coaltion à laquelle il appartient : le Rhdp. ci-dessous de larges extraits de ses propos tenus dans un restaurant en Zone 4 le vendredi 28 février 2014.

Le sens d’une invitation
‘’J’ai tenu à ce qu’on ait ce déjeuner pour marquer la gratitude du Mfa vis-à-vis des paris politiques qui ont été à notre congrès et qui ont bien voulu donner un message. Je souhaite de manière particulière qu’on marque un nouveau départ quand au comportement politique ici en Côte d’Ivoire. C’est de dire que désormais tout le monde a compris que nous avons tourné le dos à la période des affrontements. On a vu que ces affrontements ne nous donnaient rien. Ils tiraient plutôt le pays vers le bas. Nous comprenons aussi que nous devons nous unir pour avancer. Nous avons aussi compris qu’il n’y a pas un groupe qui peut gagner seul en écrasant l’autre. Nous devons nous mettre ensemble, partager et oublier un peu ce que les uns et les autres ont subi dans le passé. Nous devons comprendre que dans les deux camps il y a eu des atrocités. C’est cela l’esprit que nous devons avoir désormais en Côte d’Ivoire.’’

Anaky et la dissidence menée par N’gbala Yao
‘’A mon niveau, il ne se passe rien. Le Mfa vient de terminer son congrès, il va déposer tous les actes de ce congrès au ministère de l’intérieur qui va les regarder et voir si ces textes sont normaux ou pas par rapport aux textes qui fondent l’existence juridique et légale du Mfa. Je ne vois aucun problème. Le seul problème c’est quelqu’un qui sort de la raison et qui commence à devenir irrationnel sinon démentiel. C’est le problème de quelqu’un qui, un matin a décidé d’être président de parti mais sans rien comme papier attestant ses propos. C’est ça le problème. A telle enseigne que par sympathie il m’arrive de me demander s’il n’est pas en train de perdre des boulons. Cela ne devait pas être mon souci mais c’est dommage. Nous avons joué la carte de la patience, du stoïcisme même pendant six mois. (…) Le congrès est terminé et tout est rentré dans l’ordre. Au cas où il continuerait, ce que la loi prévoit devant ce genre de situation, nous allons le mettre en route.’’

Les autres formations du Rhdp au travail, Anaky au chômage
‘’A la cérémonie de clôture du congrès, j’ai pris une liberté pour demander aux représentants du Rhdp d’aller interroger leurs directions respectives comment cela pouvait se comprendre que trois ans après l’arrivée du Rhdp au pouvoir il y ait un des quatre partis qui ne soit pas associé à la gestion des affaires. Ça veut dire qu’il y a quelque chose d’anormal et d’incompréhensible. Nous avons eu à souffrir énormément de cela mais nous ne baissons pas les bras. J’estime que nous sommes quatre à avoir signé les accords à Paris, à avoir travaillé ensemble au présidium en 2010. Ce sont ces quatre qui étaient ensemble jusqu’à ce que l’un d’eux devienne président de la république de Côte d’Ivoire. Pourquoi pour la participation aux affaires de l’Etat, il y a un qui est mis à l’écart ? L’action politique, nous la menons pour être soit au sommet de l’état ou pour participer à l’administration de l’Etat. Ce n’est pas impoli de dire que le Mfa est au chômage et il attend. Nous laissons le temps à nos alliés de voir ce qu’il y a lieu de faire. Il faut qu’ils comprennent que c’est une situation qui nous met dans une position extrêmement difficile face à nos militants.’’

Le Mfa et la présidentielle de 2015 avec en ligne de mire la candidature unique
‘’Nous sommes à un peu plus d’un an de 2015. La décision de la candidature du Mfa est une décision qui sera arrêtée par la convention qui aura lieu dans quelques mois. Mais si vous avez posé cette question, c’est certainement par rapport à la candidature unique. Sur ce point, retenez la position du Mfa. Elle est simple. Le Mfa dit que le Rhdp est une coalition politique qui a été créée pour travailler à un moment donné mais qui a son esprit et sa méthode de travail. Mais il se trouve que depuis trois ans, le Rhdp ne travaille plus comme il devait travailler. Il n’y a pas qu’Anaky Kobénan qui le dit. Maurice Kacou Guikahué du Pdci l’a aussi dit de manière claire. Il dit même que depuis avril 2011, le Rhdp est devenu une coquille vide. Au Mfa nous souhaitons simplement que le bon réflexe vienne et qu’on s’entende pour dire que cet outil en or que nous avons, nous devons le reprendre que de le laisser en dépérissement. Nous devons lui donner une nouvelle vigueur. C’est ce qui est le plus important. Si cela est fait et observé, le problème de la candidature unique ne se posera même pas. On ne peut pas demander aujourd’hui à un parti du Rhdp d’aller à une élection présidentielle si ce Rhdp ne vit pas et ne marche pas. La balle est dans le camp de ceux qui doivent faire ce qu’il faut pour que le Rhdp originel revienne. Une candidature unique du Rhdp est quelque chose de trop important pour que des individus en fassent un fonds de commerce pour se faire voir ou pour se faire remarquer pour des prébendes.’’

Par S.Debailly


Publié le samedi 1 mars 2014  |  L’intelligent d’Abidjan




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !