De "Paroles d’honneur" de Simone E. Gbagbo, Ce qu'on peut méditer. (Par Claude KOUDOU)

CIVOX.NET
Jeudi 29 Décembre 2016 - 17:35


 

L'actualité politique ivoirienne, en particulier la polémique qui agite notre famille politique et qui va enflant, m'a inspiré à sortir ce livre de Simone Ehivet GBAGBO de m'a bibliothèque.
 

La "parole" d'un homme politique doit être tenue si ce dernier ne veut pas qu'on borne son statut à celui péjoratif d'un politicien.
 

"Je n'ai pas d'agenda caché... Ma démarche politique est celle qui va conduire à la libération de Laurent GBAGBO... ". Me semble avoir lu et entendu de la bouche de celui pour qui nous nous sommes battus pour qu'il recouvre la liberté en 2013. Ces propos ont été prononcés dès l'aube de sa mise en liberté.
 

Je prends pêle-mêle des phrases de "Paroles d'honneur " :

- 1) " En politique, on essuie des coups, toutes sortes de coups, surtout lorsque celui qui est en face n'a qu'un seul objectif : vous détruire, vous abattre... ";

- 2) " La femme est l'avenir de l'homme ";

- 3) " Dès l'arrivée de Laurent au pouvoir, au moment même où il s'installait à l'avant poste de la direction de ses chantiers, " les araignées de l'ombre " ont commencé à tisser leur toile. Tant de calomnies. Tant de haine ! Tant d'acharnement ! Tant de crimes !";

- 4) "... Ils instillent les mensonges depuis fort longtemps... "
 

Le 28 fevrier 2013, Laurent GBAGBO depuis La Haye disait : "... En fait l'homme, il marche, il marche. Mais il laisse des traces sur le chemin qu'il parcourt ; comme ça on peut le retrouver..."
 

La citation 2) m'inspire que chacun doit être à sa place. Une femme qui n'est pas politique ne peut avoir du mérite qu'en donnant discrètement de bons conseils à son mari et s'abstenir d'intervenir de façon émotionnelle sur des affaires publiques. Le FPI est un patrimoine politique commun et notre outil collectif de lutte. Il ne saurait être le théâtre d'expressions d'instincts ou de sentiments aussi passionnés que fanatiques.


 

Le propos du Président Laurent GBAGBO, de l'homme qui doit laisser des traces en marchant pour qu'on le retrouve est aussi très à la fois révélateur et évocateur. Là, c'est la substance des traces et leurs expressions qui font que les observateurs vous connaissent réellement.


 

"... Je n'ai pas d'agenda caché...". La vérité est que ce qui est apparu au grand jour de la cachette était bel et bien un agenda. Peut-on faire cela à un compagnon qui vous a tout donné ? Peut-on faire cela à un peuple ? Et tu avais encore à gagner ! Oui, tu avais encore à gagner. Mais un Burkinabé devenu ivoirien en deux semaines avait également ôté la vie à son fidèle compagnon. Dont acte !
 

Le monde est ainsi fait. Et il faut avancer. Mais il convient de relever un amalgame qui suscite de l'équivoque. En effet, on parle de Laurent GBAGBO qui avait eu 18% en 1990 face à Houphouët. D'abord, c'était face à Houphouët ; ensuite, ce devrait être plus. Mais le démocrate GBAGBO a préféré tisser sa toile méthodiquement. Comparaison ne saurait donc être raison. Ce sont les militants, c'est l'onction du peuple qui font qu'un homme politique ou une femme politique grandit en audience. La fourberie et la félonie sont plutôt suicidaires surtout dans le paysage ivoirien où le niveau politique du peuple évolue considérablement.
 

Aussi, l’'argent ne fera-t-il pas tout. Parce qu’il est à la fois un moyen salvateur et l'appât qui peut attirer dans un abîme abyssal si on n'a pas recours à son intelligence, et à la sérénité dans la patience.
 

L'homme veut laisser de mauvaises traces malgré tout ce qu'il a eu par notre parti. C'est son choix. Il entend exister mais sûrement maladroitement. Malgré la richesse des débats que suscite sa méthode, les plus raisonnables ne doivent pas entrer dans des questions de personnes et donner dans des invectives. Car la plupart de ceux qui ont été entraînés dans l'égarement, peuvent encore revenir à la maison.

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA