De 2011 à 2015: Les Ivoiriens sont devenus de plus en plus pauvres

Dimanche 22 Février 2015 - 19:17


Depuis 2011 le taux de pauvreté en Côte d’Ivoire est largement au-dessus de 50 %. Désormais l’on parle d’un taux de pauvreté qui se situe entre 60 et 70 % malgré « les bons indicateurs de croissance » dont parle le gouvernement
Les Ivoiriens sont de plus en plus pauvres malgré les années successives de croissance économique. Si officiellement, le gouvernement parle d’un taux de pauvreté en dessous de 48%, certains rapports montrent que le niveau de pauvreté est au-delà d’un seuil tolérable. 60 à 70% des Ivoiriens sont pauvres de l’avis de certains analystes. En 2011, il y a eu de nombreux licenciements auxquels vient s’ajouter le coût élevé du niveau de vie en Côte d’Ivoire. Tout est cher dans le pays. De la location de maison aux vivriers sur le marchés, les biens de services et de consommation ont connu des augmentations presque vertigineuses.  Le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME ne cache plus son indignation face à la cherté de la vie dans le pays, notamment dans la capitale économique. « Abidjan est parmi les 50 villes les plus chères au monde»,avait révélé Jean Louis Billon à l’occasion d’une conférence de presse, l’année dernière. Le niveau de pauvreté avait d’ailleurs presque irrité le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Macktar Diop  à l’occasion du Forum Investir en Côte d’Ivoire 2014 (ICI 2014) qui a dénoncé dans des propos à peine voilés  l’impossibilité pour les Ivoiriens de manger à leur faim alors que le gouvernement parle de croissance exponentielle depuis 2012. L’avis de cet expert est largement partagé par la population ivoirienne dans sa majorité qui marque son scepticisme sur la véracité des indicateurs de croissance avancés par le gouvernement.

Kouakou Atta

Source: Le Quotidien N°1380 du jeudi 19 fevrier 2015




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !