Cruauté contre les pro-Gbagbo: Le régime refuse de soigner les prisonniers politiques

Vendredi 19 Décembre 2014 - 03:00


Un prisonnier politique en grêve de la faim
Un prisonnier politique en grêve de la faim
Que veut au juste le régime Ouattara aux prisonniers politiques ? La question mérite d’être posée au regard du traitement qu’il réserve à ces derniers. Surtout son indifférence vis-à-vis de ces personnes qui croupissent dans les prisons ivoiriennes alors que ceux-ci se meurent parce qu’en grève de la faim.  En effet, selon des sources proches de la  Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), un des prisonniers politiques en grève de la faim depuis le 1er décembre dernier, Kua Guy Roger, a perdu connaissance dans la matinée d’hier mardi 16 décembre 2014, (depuis 6 h du matin). Les médecins tentaient de le réanimer. Et jusqu’à 13 h, la victime était toujours inanimée. Bien avant ce triste constat, ce pouvoir à visage découvert  s’est illustré encore plus négativement. Selon les mêmes sources, dans l’aprèsmidi du lundi 15 décembre 2014, les quatre (4) prisonniers politiques évacués d'urgence le 12 décembre dernier, au Chu de Yopougon et Treichville, ont été ramenés  manu militari à la Maca sans soins, ni diagnostic, mais avec des ordonnances. « Les soins sont à leur charge ou leurs parents. Ils ont payé les examens demandés. Ils attendaient les résultats en vue des soins, lorsque le médecin traitant leur a signifié qu'il ne peut pas soigner des prisonniers. C'est dans cette attente là qu'à la surprise générale, des gardes pénitentiaires venus de la MACA, à la demande du médecin traitant, sont allés les faires sortir de force pour les amener à la MACA. Vous vous rendez compte, des malades qui sont mourant qu'on enlève de force de leurs lits d'hôpital alors qu'ils attendent des soins, ce n'est pas cruel ça ?", confie l'une des sources.
Il s'agit des nommés Tientou Monnébo Nicolas (mandat dépôt 16-042012, 9ème Cabinet, évacué au Chu de Treichville), Guéi Mahi Nestor Nicolas (mandat dépôt 1710-2012, 10è Cabinet, évacué au chu de Treichville), Faé Jean Claude (évacués au Chu de Treichville, 31 ans, mandat dépôt 31-08-2013, 10è Cabinet) et Tarou Désaizao Fernand (29 ans, mandat dépôt 21-10-2013, 8è Cabinet, évacué au chu de Yopougon). Comme on le voit, les prisonniers politiques en grève de la faim illimitée depuis maintenant 16 jours, sont véritablement en danger de mort.

Ferdinand Bailly                                     
ferdinandbailly@yahoo.fr

L e Te m p s   N ° 3 3 6 9  d u  m e r c r e d i  17  d é c e m b r e  2 014
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !