Critique envers les Refondateurs, Zasso Dagrou, dit Englobal: "Nous allons proposer les états généraux des 10 ans du régime Gbagbo afin que tous ....puissent rendre compte au peuple ivoirien"

Mercredi 22 Janvier 2014 - 00:11


Zasso Dagrou, dit Englobal en exil
Zasso Dagrou, dit Englobal en exil
L 'exil ne doit pas continuer d'être un espace de propagande , de manipulations et de mauvaise fois.
Aux néo-analystes et aux néo -critiques qui voient le retour de Marcel Gossio et d'autres comme un acte de trahison.
Que quelqu’un m’explique ce que c’est la trahison. Il faut que les uns et les autres comprennent pour une fois que si nous sommes en exil, ce n'est pas parce qu’il y a eu un tremblement de terre ou une inondation en Côte d'Ivoire.
Nous sommes en exil du fait d'une rébellion organisée et financée par la France et ses alliés qui ont profité des élections de 2010 pour finaliser leur complot du 19 septembre 2002 , en utilisant des bombes, des chars et des mercenaires pour chasser Laurent Gbagbo. Voila ce qui nous a amenés en exil.
Nous ne sommes pas en exil parce qu’il a eu un soulèvement populaire contre le régime Laurent Gbagbo, comme l'ont fait les Egyptiens contre le régime de Moubarack et celui de Morsi . On a tous fui pour éviter d'être tués et torturés par les rebelles; ceux qui n'ont pas la chance ont été tués sauvagement. Paix à leur âme. Maintenant pour le débat de la trahison , je pense que le moment n'est pas encore venu et cela ne doit pas se mener hors de la Côte d'Ivoire, car chacun de nous sait comment il s'est retrouvé en exil. Alors attendons notre retour dans notre pays . On ne peut pas être en exil et parler de trahison. C'est comme si ceux qui mènent ce faux débat, veulent nous distraire .
Que ces néo -analystes et néo critiques sachent pour une fois que si nous sommes aujourd'hui en exil , c'est parce qu’il y a eu la trahison au début et que l'exil est la conséquence de la trahison de certaines personnes qui n'ont pas fait leur travail comme il se devait. Sous nos yeux des gens ont occupé des postes importants sous le régime Gbagbo pendant 10 ans que ce soit au plan militaire,diplomatique et administratif. Ils étaient tous payés, nourris aux frais du contribuable ivoirien .

C'est pourquoi bientôt, dès que les conditions démocratiques seront réunies et que le Président Laurent Gbagbo,son épouse Simone, Abéhi ,Charles Blé Goudé, Jean Yves Dibopieu et tous les prisonniers politiques seront libérés, nous allons demander à chacun de faire son bilan, nous allons proposer les états généraux des 10 ans du régime Gbagbo afin que tous ceux qui ont occupé des postes importants dans l'administration puissent rendre compte au peuple ivoirien. Nous allons demander aux dirigeants du FPI d'alors qui étaient sensés mener la politique diplomatique et militaire de leur régime alors qu'ils recevaient 800 millions par an et certains de leurs cadres qui ont géré les conseils généraux et mairies , et  ils nous diront pourquoi les rebelles ont pris facilement les zones qu'ils géraient , donc ils ont des explications à nous donner. Il y a aussi ceux qui ont piloté et ont signé les différents accords politiques de Ouaga comme Marcoursis, ceux qui étaient à la CEI (Commission électorale indépendante) pour veiller à la sécurité de Youssouf Bakayoko et à ce que les élections se déroulent bien, ainsi que tous ceux qui ont ont géré le système de défense et de sécurité de Laurent Gbagbo. Toutes ces personnes là nous donnerons des explications .
Alors ne soyons pas pressés ,car l'exil n'est pas une mode et ne doit pas continuer d'être un espace de propagande, de manipulations et de mauvaise fois.  Le défis que nous devons relever, c'est la restauration d'un Etat démocratique où la liberté d'expression et les droits de l'homme sont réunis où la libération de Laurent Gbagbo et de tous les prisonniers politiques est une priorité. Il est temps que les uns et les autres se ressaisissent, car il y a eu trop d' ivoiriens qui sont morts et certains souffrent actuellement dans les prisons de Ouattara;  le peuple se meurt ,voila les défis à relever et non les émotions et les passions . Pour terminer,  j'invite les uns et les autres à l'humilité et à la sagesse , Marcel Gossio ne mérite pas ces injures, mais plutôt du respect ,car il a fait ce qu'il pouvait faire .

Zasso Dagrou Armand Patrick ,exilé politique ,combattant de la non violence





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !