Crise postélectorale au Gabon : Pression d’Ed Royce sur Ali Bongo

CIVOX.NET
Vendredi 9 Septembre 2016 - 11:25


 

Préoccupé par la situation au Gabon, le président du comité des Affaires étrangères de la Maison Blanche a plaidé pour le recomptage des voix du scrutin du 27 août dernier.

 

Une nouvelle personnalité, et non des moindres, s’est prononcée sur la crise postélectorale au Gabon. Emboitant le pas aux autorités françaises, le président du comité des Affaires étrangères de la Maison Blanche a plaidé, le 8 septembre, pour un nouveau décompte des voix du scrutin du 27 août dernier. «L’administration Obama devrait se joindre à nos alliés français pour l’aboutissement d’un nouveau dépouillement», a déclaré Ed Royce.
 

Il fonde sa position sur le rapport postélectoral des observateurs de l’Union européenne (UE), qui suscite de sérieux doutes sur les résultats des élections. Ed Royce a notamment évoqué une «anomalie évidente» mise en avant par les observateurs, dans la province du Haut-Ogooué, où le président sortant a remporté 95% des votes avec une participation de 99%. «Cela doit être étudié», a affirmé Ed Royce. «Nous ne pouvons pas laisser ce nuage d’incertitudes au-dessus des relations entre le Gabon et les Etats-Unis», a-t-il poursuivi.
 

Le président du comité des Affaires étrangères de la Maison Blanche a également marqué son inquiétude face à la situation que traverse Gabon. «Je suis profondément préoccupé par la crise politique aggravation au Gabon. Au moins six personnes sont mortes dans les manifestations, après que les observateurs électoraux aient tiré la sonnette d’alarme sur les résultats du scrutin présidentiel du 27 août», a déclaré Ed Royce. «Aujourd’hui, des milliers restent dans les prisons du gouvernement et un ministre gabonais a démissionné en signe de protestation», a poursuivi l’homme politique américain.
 

gabon

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !