Crise post-électorale au Gabon: Peut-on parler d’ingérence Française quand on vit dans la dépendance totale de l’Occident? Par Liadé Gnazégbo

CIVOX.NET
Jeudi 8 Septembre 2016 - 13:16


 

Commençons par la définition du mot “ingérence”.

Ingérence signifie: Intervenir ,  sans y être invité,  dans des affaires qui relèvent essentiellement de la compétence nationale d’un Etat”.
 

Les africains parlent d’ingérence quand le tuteur blanc refuse de les soutenir.

Que s’est il passé au Gabon, lors du scrutin présidentiel  de 2009?

Le monde entier avait suivi l’empressement avec lequel monsieur Nicolas Sarkozy a reconnu l’élection d’Ali Bongo, alors même que la cour constitutionnelle du pays n’avait pas encore rejeté un recours de l’opposition sur des fraudes massives d’Ali Bongo>>.

“Un ex-chef d’Etat Ivoirien disait ceci:” Celui qui vous fait roi a un droit de regard sur votre fauteuil”.

Ce sont les mêmes tuteurs d’hier qui l’avaient fait roi qui lui réclament le recomptage des voix bureau par bureau.
 

Beaucoup d’Africains s’acharnent sur Jean Ping qui aurait refusé le recomptage des voix proposé par le Président Laurent Gbagbo en 2010-2011.
 

Voici la version de Jean Ping en 2010-2011, lors du contentieux électoral qui opposait Gbagbo à Ouattara:<< « la réouverture des résultats de l'élection serait une grave injustice et un précédent fâcheux. L’Union Africaine (UA) ne reviendra pas en arrière. Il y a des gens qui demandent de recompter les voix. Les opinions sont libres. Les gens sont libres de dire ce qu’ils veulent. Mais, nous, notre position est claire »,
 

Ici, Jean Ping intervenait en sa qualité de président de la commission de l’Union Africaine et non à titre individuel. Jean Ping s’était rendu à Abidjan pour rendre compte de la décision de l’Union Africaine qui est composée de 53 Chefs d’Etat africains. Ping était le porte parole des décisions prises collectivement y compris monsieur Ali Bango . Ils avaient tous voté en faveur de Ouattara. Peut -on condamner le porte parole de l’époque sans condamner l’Institution Africaine?
 

Pourriez-vous me dire que monsieur Bruno Koné, porte parole de la présidence Ouattara serait il comptable des décisions prises en conseil de ministre qu’il communique aux Ivoiriens?
 

N’attendons pas un contentieux électoral pour parler d’ingérence française en afrique.
 

Tant que les africains continuent  de vivre dans la dépendance économique, monétaire, politique et militaire d’un autre peuple, il est incohérent et incompréhensible de parler d’ingérence française dans les affaires africaines.

Pensez-vous que l’UE serait-elle  intervenue dans le scrutin présidentiel au Gabon sans y être invitée?

Pensez-vous que l’UE aurait participé au financement et mandaté des observateurs dans l’élection présidentielle Gabonaise sans y être sollicitée ?

Pour tous ceux qui ne le savent pas encore, l’UE (Union Européenne) subventionne chaque année l’Union Africaine à hauteur de 90 % de son budget de fonctionnement et 70 % à la CEDEAO.

La CEMAC ( Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale) a bénéficié d’une subvention de 350  Millions d’euros de l’UE en 2015. La société civile Camerounaise a bénéficié de 2 milliards de FrCfa de l’UE en 2015. Peut-on parler d’ingérence Européenne ou Française dans ces conditions?

Les dirigeants africains ne disent pas la vérité à leurs citoyens.  “ Aimée Césaire disait ceci: << Une civilisation qui ruse avec ses principes, est une civilisation moribonde>>.

Ali Bongo ferait mieux de porter plainte contre l’Etat de Côte d’Ivoire ou contre monsieur Hamadi Diané pour la crédibilité des accusations qu’il brandit tous les jours. Il ne peut pas inviter les autres à saisir le conseil constitutionnel et faire lui-même le contraire .

La démocratie ne rime pas avec la mauvaise qualité de nos institutions.

Parlons plutôt de droit d’ingérence française dans les affaires africaines, parce que l’UE et la France participent au financement de nos affaires internes.

Un peuple qui n’est pas encore libre  ne parle pas d’ingérence étrangère.

Une Contribution de Liadé Gnazégbo







 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !