Crise au FPI : la police interdit une réunion du camp Abou Drahamane Sangaré

Mercredi 18 Mars 2015 - 19:49


Aboudramane Sangaré, président intérimaire du FPI
Aboudramane Sangaré, président intérimaire du FPI
Abidjan (Côte d'Ivoire) - La police ivoirienne a interdit la ‘’tenue’’ d’une réunion de la tendance Abou Drahamane Sangaré qui se proclame président du Front populaire ivoirien (FPI) opposé à Pascal Affi N’guessan, soupçonné d’être l’instigateur de cette mesure des forces de l’ordre, a appris APA de source officielle.

‘' La police nationale a fermé la Fondation Memel pour empêcher une réunion du président Abou Drahamane Sangaré'' informe un message de Franck Anderson Kouassi, membre de la direction de communication de cette tendance, transmis à APA.

Joint plus tard, au téléphone, il a expliqué les ‘'rencontres que le Président Sangaré devrait avoir en ces lieux avec une cellule du parti, CAPI et les fédéraux n'ont pu se ternir'' ainsi que ‘'la conférence de presse de Tapé Kipré de la direction de campagne de Laurent Gbagbo''.

Selon lui, les forces de l'ordre postées devant la Fondation Memel Foteh disent avoir ‘'reçu des instructions'' sans en préciser l'auteur. ‘'Nous voyons dans cet acte la main d'Affi N'guessan qui les a actionnées'', a indiqué le responsable politique.

Contacté par APA, Mamadou Sanogo, Secrétaire national à la Communication du FPI , proche du président Affi, a confirmé l'information.

‘'Tous les organes issus de leur réunion illégale du 5 mars sont frappés de nullité. Et par conséquent, ils ne doivent ni se réunir ni parler, publiquement, au nom et pour le compte du FPI'' a confié M. Sanogo affirmant que ‘'le président Affi a saisi les autorités policières à cet effet''.
Le 5 mars dernier, une réunion du Comité central des ‘'frondeurs'' du FPI a ‘'déposé Affi N'guessan ‘' remplacé par Abou Drahamane Sangaré comme président du parti fondé par Laurent Gbagbo.

Deux jours plus tard, un autre Comité central confirmait Affi N'guessan dans ses fonctions de ‘'président du FPI'', déclarant ‘'nul et de nul effet les décisions du 5 mars''. Le gouvernement ivoirien, à l'issue du conseil des ministres du mercredi 11 mars reconnaissait ‘'le Président Affi comme son seul interlocuteur ‘' au FPI.



Publié le mercredi 18 mars 2015  |  APA
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !