Cour Pénale Internationale/ Pasteur Koré Moïse : « Dieu est en train de retourner la situation en faveur de Gbagbo »

Observant un lourd silence depuis la violente crise post-électorale ivoirienne, le serviteur de Dieu, Koré Moïse , fidèle compagnon du président Laurent Gbagbo, est sorti ces jours-ci, de sa réserve pour annoncer un soleil nouveau qui va bientôt se lever sur la Côte d’Ivoire, au lendemain de la libération imminente du célèbre prisonnier de Scheveningen, à la Haye.

Lundi 9 Septembre 2013 - 07:09


Cour Pénale Internationale/ Pasteur Koré Moïse : « Dieu est en train de retourner la situation en faveur de Gbagbo »
Après les nombreuses p r o p h é t i e s d’hommes de Dieu d’ici et d’ailleurs, sur le président laurent gbagbo et la Côte d’Ivoire, que  AUJOURD'HUI vous a proposées dans ces colonnes, c’est au tour de l’apôtre Moïse Koré, le berger spirituel de l’ex- chef de l’Etat ivoirien, d’y aller de son analyse spirituelle de la crise de cette dernière décennie en Côte d’Ivoire, avec un accent particulier sur la crise postélectorale de 2010 mais aussi de ce qui attend, dans les prochains jours, le président laurent gbagbo, retenu depuis bientôt deux ans dans les geôles de la CPI, à la Haye. Et cela, à travers une interview mise en ligne. a la question de savoir pourquoi le président gbagbo a décidé de rester dans sa résidence jusqu’au 11 avril 2011, au lieu de se rendre plutôt aux forces françaises, voici ce que répond Moïse Koré : « Il nous avait donné le ton en 2004. le président gbagbo n’a jamais été un lâche et son parcours témoigne pour lui. En 2004, il nous avait dit : ‘’il ne sera jamais dit que moi gbagbo laurent, j’aurais été abattu ou arrêté en fuyant. Que ceux qui veulent me tuer viennent me trouver dans cette maison.’’ Cet homme est un homme de destin et il est le seul qui aurait pu tenir dans les conditions qui ont été celles de notre pays durant cette décennie. tout procède chez lui de l’idéal et de la stratégie politique. au regard de ce qui se produit aujourd’hui, pouvons- nous lui donner tort ? Une fois de plus, il a eu raison avant nous tous puisque Dieu est en train de retourner la situation en sa (ndlr : gbagbo) faveur. Je vais vous faire une confidence, quand je l’ai vu sortir des bombardements, je me suis ressaisi et j’ai dit ; « gloire à Dieu pour sa bonté car non seulement il n’a pas abandonné gbagbo, mais son histoire avec lui n’est pas achevée et il y aura une suite.» raison pour laquelle je ne cesse de dire aux Ivoiriens que le meilleur est à venir, car Celui qui rabaisse est aussi Celui qui relève. Celui qui fait pleurer est aussi Celui qui nous fera pousser des cris de joie et d’allégresse à la gloire de son nom. » Des propos qui viennent conforter les partisans de l’ex-n°1 ivoirien dans la conviction que leur champion pourra dans les prochains jours, humer à nouveau l’air frais de la liberté, après avoir franchi, cette fois, dans le sens inverse, les grilles du pénitencier de la Haye. la parole de Dieu étant une et une seule, l’apôtre Koré Moïse pouvait-il dire autre chose que les Koné Malachie, Jean-Claude Dali, Elie Yamba, le pasteur burkinabé, et autres, alain Nono du Cameroun, qui eux, ont conclu au destin biblique du fils du sergent Koudou Paul? assurément pas car « Dieu est un Dieu de vérité » comme le clame un peu plus loin, Koré lui-même, dans l’interview en question. « Dieu va confondre le monde par le triomphe de la vérité. Dieu n’est pas un Dieu de mensonge. Nos yeux verront et nos bouches té - moigneront de cette action divine, là où beaucoup pensent que tout est achevé par la volonté des hommes. la volonté de Dieu viendra s’imposer à tous. Malheur alors à ceux qui ne seront pas du côté de la vérité. Il est encore temps de revenir de cette mauvaise voie de mensonge car notre Dieu est un Dieu de pardon », a encore révélé le berger Moïse. Pour rappel, l’apôtre Koré Moïse fut pendant la présidence du président laurent gbagbo, le conseiller spirituel attitré de ce dernier, et en cette qualité, il ani - mait une fois par semaine, une cellule d’enseignements et de prières installée à la résidence présidentielle  de l’ex- chef de l’Etat. Sa rencontre avec le couple gbagbo remonte à l’année 1998, où cet ingénieur de formation, qui a quitté le poste qu’il occupait dans une multinationale pour répondre à l’appel du Seigneur, est allé annoncer à laurent gbagbo, alors président du FPI, que Dieu lui avait révélé qu’il était son choix pour présider au destin de la Côte d’Ivoire. Une prophétie qui se réalisa effectivement, deux ans plus tard. Sorti du pays en pleine crise post-électorale, l’apôtre Koré Moïse est depuis lors contraint à l’exil, sa tête ayant été mise à prix par le régime qui lui reproche, entre autres, d’avoir convaincu le président laurent gbagbo de résister jusqu’au bout. Ses détracteurs lui prêtent également d’avoir fait fortune en puisant énormément dans les caisses de la présidence. Des accusations auxquelles il répond ici sèchement : « (…) Je ne suis pas un lâche mais je n’aime pas parler dans le dos des gens. Maintenant, concernant les adversaires du président gbagbo, qu’ils sachent que je n’ai que faire de leurs accusations parce que je n’ai aucun compte à leur rendre ainsi qu’à certains hommes de Dieu opportunistes d’aujourd’hui qui jouent les moralisateurs. Nous nous retrouverons bientôt et je serais curieux de voir qui aura le courage de venir me raconter ce genre d’assertions en face. J’ai été appelé par Dieu, je lui obéis et j’assume tout ce que je fais sous Sa direction parce qu’il n’y a qu’à lui seul que je rendrai compte. Les autres peuvent aller se faire cuire un œuf. » Voilà qui est dit clairement. ▄

Géraldine diomandé

Source: Aujourd’hui / N°450 du Samedi 07 au Dimanche 08 Septembre 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !