Côte d'Ivoire-Yopougon: Le Maire Yao Yao Bertin reçoit la CDVR

La mairie de Yopougon a connu une animation particulière à la l’occasion de la cérémonie d’installation des commissions locales de réconciliation, ce mercredi 23 janvier 2013.

Mardi 29 Janvier 2013 - 00:28


Côte d'Ivoire-Yopougon: Le Maire Yao Yao Bertin reçoit la CDVR
Dans le souci de réconcilier les ivoiriens après la grave crise qu’a connue la Côte-D’ivoire, le président de la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR), monsieur Charles Konan BANNY et son état major ont été les hôtes du maire de Yopougon, le Dr YAO Yao Bertin, pour parler de paix et de réconciliation.
        Le 1er  magistrat de la commune prenant la parole en premier a planté le décor pour dire que sa commune a été le théâtre de terribles affrontements et a souffert des affres de cette crise. Devant l’ampleur des dégâts, Dieu a suscité des personnes qui l’ont placé à la tête de cette collectivité décentralisée afin d’apaiser les cœurs blessés. Aujourd’hui, Yopougon renaît de ses cendres tel le phénix. Il souscrit à cette pensée d’un sage qui disait qu’on ne peut vivre sans nuire, mais il faut vivre en nuisant le moins possible. S’appuyant sur les saintes écritures, le maire a demandé de taire nos rancœurs, de pardonner afin d’être pardonné.
        A la suite du Dr YAO Yao Bertin, madame le ministre Odette KOUAME en sa qualité de coordinatrice au sein de la CDVR a pris la parole pour exprimer la gratitude de l’institution en charge de la réconciliation à l’endroit du maire qui a bien voulu prendre les choses en main en facilitant leur tâche oh ! Combien difficile. Elle a par la suite expliqué les missions assignées à la CDVR et ce que doivent faire les commissaires locaux pour que la Côte-d’Ivoire retrouve son lustre d’antan.
        Pour boucler la boucle, le président Charles Konan BANNY a procédé à l’installation des deux commissions locales de réconciliation. A savoir : la commission locale Yopougon 1 Songon et la commission locale Yopougon 2 quartiers précaires. Comme il est d’usage, le président de la CDVR a prodigué de sages conseils aux  membresdes différentes commissions locales. Il a par ailleurs fait savoir qu’il n’y a pas de recette toute faite pour parvenir à la réconciliation. Chacun doit y mettre du sien et faire appel à son génie propre. Seulement, en utilisant le dialogue et la diplomatie on peut parvenir à la paix. Il poursuit son exposé pour dire qu’au-delà des divergences politiques, l’intérêt national doit nous amener à nous asseoir et discuter. Selon lui, il est convaincu que la paix fleurira à Yopougon grâce à l’engagement des uns et des autres, car il n’y a pas de défi dans la vie qui soit trop difficile à relever.
        La paix est un préalable à toute action de développement. C’est pour cette raison, nous disons que, construire la Côte-d’Ivoire sur du mensonge et l’injustice institutionnalisée c’est bâtir en vain. Alors, sachons réconcilier en disant la vérité. Et aussi, ayons à l’esprit cette parole biblique, JN 8 : 7 : « Que celui d’entre vous qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. », parlant d’une femme que l’on s’apprêtait à lapider pour avoir commis l’adultère.
        Pour la circonstance, le président de la CDVR était accompagné par le préfet des lagunes, M. Issa DIAKITE et du Sous-préfet de Bingerville, M. GNAHORE Siaba Georges.
        C’est dans une ambiance de fête que cette cérémonie a pris fin.

Gilbert KOIME

gilbertkouame@yahoo.fr




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !