Côte d'Ivoire: Une voyante française annonce la fin du régime Ouattara

Jeudi 15 Janvier 2015 - 14:58


Côte d'Ivoire: Une voyante française annonce la fin du régime Ouattara
Elle s’appelle Nahomie, elle est française et a pour profession d’être voyante. Dans le milieu, elle est bien connue de ceux qui s’intéressent à ce domaine d’activités  et ses visions sont très régulièrement  publiées sur la toile où elle anime même un site. Sa toute dernière vision qui date de la fin décembre 2014, concerne la Cote d’Ivoire et est intitulée : « Effet domino ». Voici ce qu’elle dit en substance d’Alassane Ouattara et son régime : « Après que Blaise Compaoré  a pris la fuite de son pays, le Burkina Faso, suite à la parole prophétique donnée en 2013, j’ai reçu cette pensée : ‘Lépreux’ et un frère à reçu : ‘Contagion’. (…) J’ai également  reçu que  Blaise Compaoré, s’installant en Côte d’Ivoire, allait être le déclencheur de la prophétie concernant le régime d’Alassane Ouattara et la chute de ce dernier, prochainement. En effet, je « voyais » les deux hommes réunis, correctement vêtus, se tenant tout droits, auréolés de leur gloire. Ensuite, je les voyais dans l’obligation de fuir tous les deux à cause du soulèvement du peuple ivoirien,  refusant d’une part,  l’installation de Compaoré en Cote d’Ivoire et se retournant  d’autre part, contre son président à cause de l’accueil réservé au fuyard venu de Ouagadougou. Les deux fuyaient à leur tour  et ensemble, allaient se réfugier ailleurs, et cela recommençait et recommençait. L’effet domino était en marche. Déjà le Saint d’Israël à parlé par cet « effet domino » et maintenant, cela est en action. Voilà, frères et sœurs, ce que je voulais vous prophétiser de la part de l’Esprit Saint de notre Dieu. Courage ! La libération est proche et proche est LE JUBILE IVOIRIEN. Shalom ! » Cette vision de la voyante Nahomie vaudra bien ce qu’elle vaut et croiront ceux qui voudront mais il est bon de savoir que déjà en novembre 2013, elle avait prédit la fin du régime Compaoré, soit presqu’une année à l’avance. Et cela, comme elle l’indique sur son site, auparavant, la voyante ne connaissait le dirigeant burkinabè ni d’Adam, ni d’Eve : « Ce jour, 10 novembre 2013, je reçois avec autorité cette pensée correspondant à un avenir du Burkina Faso et plus précisément son président, M. Blaise Compaoré, dont j’ignore tout jusqu’à l’existence. C’est une certitude qui s’imprime en moi et voici ce que l’Esprit saint me donne de vous transmettre à vous qui avez pour habitude de venir vous ressourcer ici, sur ce site, qui n’a aucune prétention en soi si ce n’est d’être fidèle en toute chose concernant Dieu, l’Esprit Saint, la Parole de Dieu, écrite ou inspirée. SHALOM à vous ! Et lorsque je « reçus » le nom Blaise Compaoré dans ma pensée, je l’inscrivis sur une page et je pris des renseignements auprès d’un frère ivoirien, lui demandant s’il savait ce que ce nom représentait. Il me donna l’information. Il me précisa également quelques faits historiques accomplis par le personnage, et comment il était lié à la Cote d’Ivoire. C’est alors que je compris mieux le message et que je puis le donner sans hésitation. Donc, je puis dire avec assurance, de la part du Seigneur que la domination, l’orgueil, l’esprit luciférien s’est infiltré dans les méandres de la pensée de cet homme, et a fait son lit dans le creux de son âme. Il se veut dominateur et devient tyrannique, jusqu’au jour où tout s’effondre sous lui ! » Fin de citation. A l’époque, peu de personnes avaient pris la vision de Nahomie au sérieux, y compris les médias qui l’ont royalement ignorée. Car dans l’entendement des uns et des autres, un tel scé nario était peu probable au Burkina où Blaise Compaoré régnait en maitre absolu depuis 27 ans et que visiblement, rien ne pouvait contrarier l’homme dans son ambition de jouer les prolongations au palais présidentiel de « Kosyam ». Puis, un peu à la surprise générale, arriva le 31 octobre 2014, qui verra le « beau » Blaise fuir la résidence présidentielle sous la poussée de la rue burkinabè en furie, laissant derrière lui, un peuple révolté qui venait ainsi de s’offrir le scalp d’un régime trentenaire et sans concession. Par la suite, Blaise Compaoré trouvera refuge à Yamoussoukro, chez son voisin ivoirien, où il ronge depuis, son frein, méditant encore certainement sur sa chute brutale. Notons également que Nahomie avait prédit la fin des régimes Gbagbo, Kadhafi, la chute du financier Bernard Maadof, la galère de Dominique Strauss-Kahn et l’effondrement du pouvoir de Nicolas Sarkozy, en France. C’est cette voyante qui aime répéter « qu’on ne se moque pas de Dieu impunément », qui vient de prédire la fin prochaine du régime Ouattara, à la Compaoré. Bien évidemment, les signes d’un tel scénario ne sont pas encore visibles à Abidjan et cela ne peut que renforcer l’incrédulité des uns et des autres. Surtout que jusqu’à présent, le chef de l’Etat ivoirien jouit d’un soutien presque sans faille de la part de la communauté internationale qui l’a accompagné dans sa prise de pouvoir en avril 2011, dans les conditions que tous savons. Avant sa chute, Blaise Compaoré était  pratiquement dans les mêmes conditions de règne. C’est dire si en politique, les choses vont vite, dans un sens comme dans l’autre. Pareil avec Dieu dont les voies restent insondables.

Géraldine Diomandé

Source: Aujourd’hui / N°806




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !