Côte-d'Ivoire: Ouattara prépare un autre génocide

Mercredi 8 Mai 2013 - 19:56


Côte-d'Ivoire: Ouattara prépare un autre génocide
Arrivé au pouvoir par la volonté de la France de droite conduite en son temps par Jacques CHIRAC et Nicola SARKOZY, et aussi soutenu par la nébuleuse communauté internationale, Alassane OUATTARA, incapable de réconcilier les ivoiriens, divise, sème la haine et prépare les esprits à un autre génocide.
        Après le génocide wè (peuple à l’ouest de la Côte-d’Ivoire), peuple qui a tant souffert et qui continue de souffrir du fait de la guerre débutée avec la rébellion orchestrée par la France en 2002 et cela à cause de leur forêt, les ivoiriens ne sont toujours pas au bout de leur peine. Les tenants actuels du pouvoir ne donnent pas à la politique un contenu à visage humain. Sûrs de leur proie car soutenus par la communauté internationale, ils n’ont de respect pour personne. Ils gèrent le pays comme bon leur semble. Ils ne sont inquiétés outre mesure par les censeurs du monde parce qu’ils payent leur ‘’dîme’’ à la France qui à son tour procède au dispatching.
        OUATTARA, ayant une soupape de sécurité très solide, peut conduire le bateau ivoire sans se rendre compte qu’il est entrain de mettre en place les germes d’un génocide Malinké ou Dioula. Comment les ingrédients suicidaires se mettent-ils en place  ? Interrogé par un journaliste français, lors d’une visite en France, sur le fait que depuis son accession au pouvoir ce sont les nordistes qui occupent les hauts postes de responsabilité, OUATTARA a répondu qu’il fait un rattrapage ethnique parce que ses frères du nord ont été longtemps oubliés par les régimes successifs. Grave erreur pour un politicien. Tout le monde sait que cette réponse n’est pas vraie. Nos frères du nord ont toujours vécu en parfaite harmonie avec leurs frères du sud. Bien au contraire, les nordistes sont favorisés à bien des égards. Tous les postes électifs (maire, député, conseil régional) du nord sont occupés par les fils de la région. Aucun sudiste ne peut prétendre à ces postes. Mais quand on descend dans le centre, le sud, l’ouest, l’est, les nordistes occupent certains de ces postes électifs. Dans toutes les administrations, nos frères du nord sont représentatifs à tous les niveaux. D’où vient-il qu’ils ont été négligés ou marginalisés  ? De tels propos ne sont-ils pas de nature à créer des clivages dangereux pour la cohésion sociale  ?
        Voilà un régime qui  arrive au pouvoir dans les conditions que nous savons tous et qui se permet d’accuser le régime de Laurent GBAGBO de tous les maux. Tous les monuments et les réalisations estampillés de la signature du parti FPI sont démolis systématiquement. Les dignitaires du FPI sont soit en prison soit en exil. L’on demande aux ivoiriens de vivre ensemble chez eux sans  eux. Au nom de quelle politique doit-on les écarter, fussent-ils à l’origine d’une crise  ? Les ivoiriens, les vrais ne sont pas dupes. Ils savent ce qui s’est réellement passé dans ce pays. Qu’on ne travestisse pas l’histoire. Leur silence ne signifie pas qu’ils ont abdiqué. Seulement, ils sont conscients qu’à ce moment précis le RDR et son président Ouattara soutenus par la France sont les plus forts. C’est une question de rapport de force voulu par les vautours du monde qui sont prêts à mettre la guerre dans les pays faibles afin d’exploiter leurs richesses. Ce comportement désinvolte de ce pouvoir ethnocentriste livre nos frères du nord, nos frères malinkés à la vindicte populaire.
        Après avoir mis le FPI de Laurent Gbagbo sous l’éteignoir par des procédés éhontés, Ouattara s’apprête à liquider son allié PDCI devenu très encombrant. Oubliant du coup l’alliance suscitée par la France pour le mettre au pouvoir. Les dernières élections régionales et municipales ont mis à nu cette alliance de façade.  Le FPI absent à ces élections, on  constate tout de même la résurgence de la violence entre les deux frères siamois. Que peut-on conclure  ? Ce qui est construit sur du faux ne peut résister au temps. Le PDCI est fait de chair et ne supportera pas longtemps cette ingratitude. Il sait que la victoire de Ouattara est entachée irrégularité. Le moment venu, le grand déballage se fera sur la place publique.
        Depuis peu, le RDR veut voler de ses propres ailes car il croit avoir suffisamment appris. L’orgueil l’habite désormais. Ces militants ne font que narguer les ivoiriens. Ce qui naturellement entraîne la rumination des idées de vengeance. La suspicion s’installe partout au point où les cadres PDCI dans les administrations sont traqués ou servent de faire-valoir. Les cadres PDCI perdent leurs places au profit des cadres RDR en majorité nordistes. KABA NIELE, ministre délégué de l’économie et des finances est entrain de faire le grand nettoyage. Elle procède en ce moment à une chasse aux sorcières.  Les postes  ‘’juteux’’ sont réservés aux responsables RDR. Les marchés publics sont attribués aux nordistes. Nous en voulons pour preuve le marché de la construction d’un hôtel haut standing à l’aéroport d’Abidjan attribué à un malien. Les militants du PDCI n’ont que leurs yeux pour pleurer. Nous avons surpris un dans son bureau entrain de pleurnicher en ces termes  :  «   Nous avons eu tort de croire en ce monsieur et de le soutenir contre Gbagbo. Le constat est amer. Les maigres postes que nous avons obtenus, il nous les arrache. Il faut une coalition pour le dégager en 2015.  » Eh oui  ! Lorsqu’on fait la politique du ventre, il faut s’attendre au revers de la médaille. Ouattara, pendant ce temps, renforce ses dispositifs électoraux pour un second mandat.
        Au niveau de la fonction publique,  NIAMIEN N’goran, obnubilé par le poste de ministre et ne voulant pas perdre ce poste, fait plaisir à Ouattara en salissant le président Laurent Gbagbo qui a fait de lui ce qu’il est. Il fait croire que sous ce dernier de nombreux postes fictifs ont été crées. Pendant ce temps, ces postes répertoriés et déclarés sont attribués aux FRCI démobilisés en grand nombre nordistes sans avoir présenté de concours. A tel point que les ivoiriens qui n’ont pas pris les armes n’ont plus accès à la fonction publique. Pour preuve, les étudiants de l’INFS, filière assistant social, trois promotions confondues sont au chômage. N’est-ce pas là un motif suffisant pour se révolter contre ce régime ethnocentriste  ?
        Le chômage a pris des propositions inquiétantes. La montée de l’ethnocentrisme et du rattrapage ethnique font rage. Les ivoiriens n’adhèrent plus au projet de société de Ouattara. Même ceux qui l’ont applaudit hier se rendent compte qu’ils ont misé sur un mauvais cheval.  Ils se regardent en chien de faïence. La situation socio-politique sous Ouattara n’est pas reluisante. Son incapacité à diriger la Côte-d’Ivoire crée des dissensions et des malaises. Les ivoiriens sont désabusés et ne savent plus à quel saint se vouer. Le Pays se ‘’dioulatise’’ et ressemble à une poudrière. Il suffit d’une étincelle pour que le pays s’embrase. Rien des faits et gestes du pouvoir en place ne va dans le sens de l’apaisement, mais plutôt dans le sens de la provocation. «  Avant d’abattre un baobab il faut se préoccuper des dégâts qu’il pourrait causer dans sa chute  », dit l’adage. Ouattara prend du plaisir à déraciner le FPI et le PDCI sans se soucier de ce qui pourrait lui arriver. Celui qui se fie à la France, paie le prix sa vie. François BOZIZE, l’ex-président Centrafricain en sait quelque chose. Venu par une par une Rébellion, il est reparti par une rébellion. Les frustrations et les mépris s’accentuent. Et cela voulu par les maîtres du monde. La violence gagne du terrain. Tout semble inéluctablement allé au chaos.
        C’est pour cette raison nous interpellons la conscience collective afin qu’elle prenne ses responsabilités pour nous éviter pareille situation. Sinon, les germes d’un génocide Malinké ou Dioula sont réunis. Notre pays la Côte-d’Ivoire, c’est nous qui le sculptons, n’attendons rien de tous ces charognards qui nous pousse dans l’abîme.
      

Gilbert KOIME
gilbertkouame@yahoo.fr




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !